Paul Biya en Suisse : La mise en garde du gouvernement
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Paul Biya en Suisse : La mise en garde du gouvernement :: CAMEROON

La réaction du ministre de la Communication fait suite à l’annonce d’une manifestation prévue le 17 juillet à l’esplanade de l’hôtel Intercontinental à Genève.

Le gouvernement répond à certains Camerounais de la diaspora qui entendent manifester ce 17 juillet 2021 devant l’hôtel Intercontinental, où Paul Biya et son épouse ont déposé leurs valises depuis le 11 juillet dernier. Dans un communiqué rendu public hier, le porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi, dénonce ces actes qu’il qualifie : « d’agissements et des manifestations agressives, violentes et incontrôlées, organisées par certains compatriotes animés par le désir de perturber le bon déroulement dudit séjour ».

Le ministre de la Communication rappelle que le président de la République est une institution consacrée par la Constitution. Il n’est ni le chef d’une région ou le chef d’une communauté ou d’une corporation. Attenter à la personne du chef de l’État c’est porter atteinte au Cameroun et aux Camerounais dans leur ensemble. Cette réaction du gouvernement fait suite aux multiples appels à manifestation publiées sur les réseaux sociaux depuis l’arrivée de Paul Biya en Suisse.

En juin 2019, le séjour de Paul Biya avait provoqué des manifestations des milliers de Camerounais devant l’hôtel Intercontinental. Cette manifestation organisée par les activistes se réclamant de la brigade anti-sardinard (BAS) avait conduit aux affrontements entre certains manifestants et les éléments de la garde présidentielle.

Quelques mois après les évènements enregistrés en Suisse, le séjour de Paul Biya avait également été perturbé devant l’hôtel Meurice en France. Il prenait part à la Conférence sur la paix suite à une invitation de son homologue français, Emmanuel Macron.

Dans un communiqué publié cette semaine, Henri Léonard Bindzi, l’ambassadeur du Cameroun à Berne, appelait les compatriotes camerounais à la retenue suite aux multiples annonces faites sur les réseaux sociaux pour perturber le séjour du couple présidentiel.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo