Médiapart recadré par Minette Libom Li Likeng
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Médiapart recadré par Minette Libom Li Likeng :: CAMEROON

La ministre des Postes et télécommunications estime qu’un article de la bloggeuse Samira Dellaa publié sur le site internet d’information est truffé de contrevérités. 

La polémique vient d’un article publié, le 15 février 2021 sur le site internet d’information Médiapart. Intitulé « Cameroun : la ministre des Télécoms augmente les taxes et bride les opérateurs », l’article de la bloggeuse Samira Dellaa soutient entre autres que la ministre Minette Libom Li Likeng « refuse aux opérateurs de développer leurs réseaux et d’augmenter leurs capacités ». En réponse, et s’appuyant sur la règlementation en vigueur dans le pays, le membre du gouvernement camerounais fait savoir que chaque opérateur concessionnaire de téléphonie mobile exerce ses activités dans le périmètre concédé, sans être autorisé à entreprendre des activités de transport, qui ne peuvent être effectuées que par les titulaires de licences appropriées. 

C’est aussi avec la même fermeté qu’elle répond aux écrits de l’article où il est indiqué que « le ministre des Postes et télécommunications a bloqué le développement de CAMTEL ». Minette Libom Li Likeng rappelle que son département ministériel, tutelle de la Cameroon Telecommunications, « est plutôt engagé dans une dynamique visant à doter l’opérateur historique de moyens susceptibles d’asseoir son plein épanouissement ». La ministre en veut pour preuve, l’octroi à CAMTEL de trois concessions en mars 2019 pour l’établissement et l’exploitation des réseaux de communications électroniques fixe, mobile et de transport, à couverture nationale, ouverts au public. Question de renforcer la productivité et la  compétitivité de l’entreprise. 

CAMTEL accompagnée par le gouvernement Il était aussi question de réorganiser le jeu concurrentiel entre les acteurs du marché des télécoms au Cameroun, en le rendant plus compétitif et plus équitable. « Afin donc de promouvoir une régulation saine, transparente et équitable des activités du secteur, tout en prévenant d’éventuelles velléités de position dominante de la part de l’opérateur historique et en évitant les subventions croisées, le gouvernement a amené CAMTEL à entreprendre dans les meilleurs délais sa réorganisation fonctionnelle, à travers la création de Business Units, en fonction des titres d’exploitation transversaux, afin d’aboutir à moyen terme à une séparation fonctionnelle mature », écrit Mme Libom Li  Likeng

Elle informe par ailleurs qu’au moment de la publication de l’article de Médiapart, des séances de travail sont en cours avec le régulateur dans le cadre de la mise en oeuvre de cette réforme et le lancement du mobile. En clair, l’accompagnement dont l’entreprise bénéficie de la part de l’État serait plutôt la preuve que le MINPOSTEL ne bloque pas le développement de CAMTEL. 

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo