Comment Julienne Keutcha a initié la députation féminine au Cameroun
CAMEROUN :: POLITIQUE

Comment Julienne Keutcha a initié la députation féminine au Cameroun :: CAMEROON

A l'occasion de la 36ème journée internationale de la femme célébrée cette année, le parlement camerounais a initié une exposition au Musée nationale, sur le thème « la route du leadership féminin au parlement ». 

L'on retient qu'au cours de ses 10 législatures post-réunification, la participation des femmes aux processus de décisions parlementaires s’est nettement améliorée au sein de l'assemblée nationale.

Pour la mandature en cours, Monjowa Lifaka Emilia occupe le poste de vice-président du bureau de l’Assemblée nationale.

Julienne Keutcha La pionnière

Julienne Keutcha, née le 21 octobre 1924 à Ngwatta (Santchou, région de l'Ouest) fut la toute première femme élue démocratiquement, lors des élections du 10 avril 1960, les premières de la toute nouvelle Assemblée nationale du jeune Etat Cameroun souverain. Née en 1924, cette diplômée de la faculté des soins esthétiques de Paris a été secrétaire aux affaires féminines, sociales et syndicales de l’Union Nationale Camerounnaise (UNC). 

Députée de l’Ouest Cameroun (Ménoua), elle prend aussitôt conscience de son rôle de porte-parole et de trait d’union entre l’Assemblée et les électeurs. Julienne Keutcha s'est rendu célèbre lorsqu'elle s’en va brandir le drapeau blanc et tendre la main aux combattants de l'UPC. Inlassablement, elle entreprend d’autres missions à l’Ouest pour mettre fin à la rébellion. Julienne Keutcha sera députée de 1960 à 1972.

Elle a participé à toutes les mutations sociopolitiques de son pays, notamment l’indépendance, la réunification, l’instauration de l’UNC, parti unifié, le retour tourmenté au multipartisme. Elle meurt en 2000.

L'assemblée post-runification 

Ebanda Isabelle Massoma fut la toute première femme secrétaire du Bureau au parlement. Eyeffa Salomé, puéricultrice de formation, alors député du Centre-Sud élue dans la circonscription départementale de la Lékié a suivi lors de la 2ème législature.

Une exposition pour saluer la députation féminine au Cameroun

Cette exposition illustrée par des photos d'archives va s’étaler du 4 au 30 mars prochain. Gaston Komba du secrétariat de l’Assemblée nationale est le régisseur de cette exposition.  

Quelques chiffres illustratifs de l’évolution de la place de la femme à l’Assemblée nationale.

1973 – 1978, 1ère législature : 07 députés femmes sur 120, soit 3%  
1978 - 1983, 2ème législature : 12 députés femmes sur 120, soit 10%. 
1983 – 1988, 3ème législature : 17 députés femmes sur 120, soit 14%.
1988 - 1992, 4ème législature : 27 députés femmes sur 180, soit 15%. 
1992 – 1997, 5ème législature : 20 députés femmes sur 180, soit 11%.
1997 – 2002, 6ème législature : 10 députés femmes sur 180, soit 5%. 
2003 – 2007, 7ème législature : 19 députés femmes sur 180, soit 10%. 
2007 – 2013, 8ème législature : 25 députés femmes sur 180, soit 13%.  
2013 – 2020, 9ème législature : 57 députés femmes sur 180, soit 31%. 
2020 – 2025, 10ème législature : 61 députés femmes sur 180 soit 33%. 

La ventilation des femmes députés lors de la mandature en cours

52 députés femmes au RDPC: 

Marguerite Aline Abomo Fama, Ngaba Zogo Salome, Tassi Evelyne Chantal Denise Epse Ayissi, Nnolo Marie Suzanne Epse Onobiono, Koa Mfeugue Laurentine epouse Mbede, Nanga Marthe épouse Menana, Yebga Judith Sama Epse Mouokuio, Mballa Ngobo Catherine épouse Mfoula, Mekongo Helene épouse Atangana, Djabou Marie Solange, Nanga Mefant Berthe Epse Owono, Man Jacqueline Christiane, Ngbanbaye Antoinette, Damdam Marie, Manamourou épouse Silikam, Magouo Salome, Saraou Bernadette, Adama Epse Djibrine, Eyoum Minono épouse Epoube Lydienne, Dissake Marguerite Epse Ekoka, Moutymboh Rosette Julienne Epse Ayayi, Ngo Yetna Marinette Epse Mbeleg, Soppo Toute Marlyse, Elise Ndongo Moutome épouse Pokossy Ndoumbe, Bithbini Rosaline, Ngah Estella Shala, Lukong Fostine, Mbongyor Naomi Ngando, Injoh Fo’o Ngang  Prudencia, Ghimbop Josephine, Ngoko Mambe Marie Louise, Kam Colette Epse Sohaing, Kenfack Sonna Ngueguim Anastasie, Emabot Brigitte, Toukam Angele Tela, Tchagna Jaqueline Reve Angeline, Bekono Ebah Epse Ndoumou, Evina Ovambe Bernadette Epse Aboui, Atangana Aligui Celine Catherine épouse Mendouga, Biloa Tsilla Nzitha Marie Isabelle, Emilia Mojowa Lifaka, Cecilia Dione Epse Njumbe, Ebangha Epouse Agbor ntui Johanna, Mary Muyali Boya épouse Meboka, Tombi Ikome Gladys, Tombi Ikome Gladys, Kwarmba Solange, Fadimatou Sambo, Douvaouissa Aissa Hamadi, Aminatou Abbo.    

02 députés femmes au PCRN : Ngo Issi Rolande Adele, Nourane Moluh Hassana

02 députés femmes au UDC : Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, Mbouangouere Rainatou Epse Mongwat  

02 UNDP : Oumoul Koultchoumi épouse Ahidjo Mohamadou, Douvaouissa Aissa Hamadi    

01 député femme au SDF : Wainachi Nentoh Honourine

01 député femme au UMS : Nguenkam Epse Tchouaga Marie-Louise        

01 député femme au MDR : Dague Aïcha Blanche Jacqueline   

Nourane Moluh Hassana incarne la nouvelle génération de femme député

 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo