Prisca Benita : « il y a la présence du Saint esprit dans tout ce que nous faisons »
CAMEROUN :: SOCIETE

Cameroun :: Prisca Benita : « Il Y A La Présence Du Saint Esprit Dans Tout Ce Que Nous Faisons » :: Cameroon

Nominée, appréciée, reconnue pour son talent ainsi que pour l’œuvre que le Seigneur lui donne d’accomplir du coté de Lomé Prisca Bénite a accordé une interview à nos confrères de radio bonne nouvelle 

Salut et bienvenue sur la radio bonne nouvelle Prisca Benita.

Salut Pasteur Éric Ndongo, gloire à Dieu, merci, nous rendons grâce au Seigneur, c’est vraiment merveilleux encore de reparler de ce prix spécial qui a été remis à Lomé, Gloire à Dieu, c’est vraiment formidable.

Prisca Benita et Lomé c’est une histoire qui se battit progressivement. On se souvient il y a quelques années déjà, vous avez été non seulement reconnue de ce côté, et cette fois-ci on va dire la carrière ou alors le ministère progressivement s’installe aussi dans cette partie de l’Afrique.

Oui je pense que par la grâce de Dieu, le Seigneur est en train de bâtir quelque chose de ce côté-là. Par la grâce de Dieu. Assurément reconnaissante vu que les choses ont commencé depuis déjà quelques années avec Cotonou déjà, et maintenant Cotonou c’est le Bénin, Lomé c’est le Togo et de Cotonou à Lomé, c’est comme Douala-Yaoundé même comme c’est deux pays différents. Donc que voilà c’est vraiment une chose merveilleuse. La bible le dit 1 Thessalonicien, Chapitre 5-18, « rendez grâce en toute chose car j’ai à votre égard, la volonté de Dieu en Jésus christ. » Alors pasteur Éric Ndongo, je suis simplement en train de rendre grâce, pour cette grâce waouh ! Pour cette grâce en Afrique de l’Ouest.

On va dire une grâce qui est quand même la conséquence de beaucoup d’efforts, d’investissement, de travail, mais aussi de disposition à obéir au Seigneur et à se laisser conduire par le Seigneur.

Oui je pense aussi qu’il y a la présence du Saint esprit dans tout ce que nous faisons. Donc en tant qu’enfant de Dieu et lorsqu’il nous conduit, nous souhaitons et nous marchons dans l’obéissance et il fait des choses merveilleuses.

Après au-delà de la satisfaction, je crois que c’est aussi la reconnaissance de l’œuvre accomplie. La reconnaissance de ces vies impactées, de ce travail au-delà de la musique qui est fait au travers du ministère de Prisca Benita.

Oui effectivement, je me remémore un témoignage, la fois ou je suis allée à Cotonou, c’était en 2021, je ne me souviens plus, lorsque je suis arrivée à l’aéroport, ce n’était pas croyable, il y avait une foule qui m’attendait, qui chantait « cette montagne se déplacera », j’étais vraiment émerveillée de cette reconnaissance-là, et je me suis dit « waouh, le Seigneur c’est ce que toi seul tu peux faire. » La reconnaissance de ce travail effectivement, la reconnaissance de ces efforts, la reconnaissance de cette constance dans le talent, la reconnaissance de tous ces efforts comme je le dis tantôt. On rend vraiment grâce à Dieu pour tout cela.

What next ? Comme disent justement les anglais, après cette reconnaissance. Quels sont les prochains défis ? Quels sont les prochains paris ? Après Lomé, après le Bénin, le Togo, on se prépare pour Abidjan, le Sénégal, le Nigeria ?

Certainement Pasteur Éric Ndongo. On verra ce que le Saint esprit fera. Mais une chose est sure, au-delà des frontières du Cameroun, le Seigneur est vraiment en train de m’accorder beaucoup de grâce et je pense que je suis suivie partout, partout en Afrique de l’ouest : le Mali, le Sénégal, la Cote d’Ivoire, et même sur ma page, il y a des nigérians. Beaucoup de personnes au Nigeria qui m’écrivent souvent, donc qu’effectivement vous avez vraiment touché à quelque chose qui est claire, qui est vraie, et on verra ce que le Seigneur fera et à lui la gloire pour les auditeurs qui sont bénis. A lui la gloire pour tous ces témoignages. Pace que pasteur comme vous le savez, ce sont ces petits messages, des personnes qui vous écrivent, qui vous disent que « waouh telle chanson a fait telle chose dans ma vie, telle chanson à transformer tel autre aspect dans ma vie ». Vous savez aussi que je fais des life Facebook, donc que des personnes m’ont bénie à plusieurs niveaux et pour moi je pense que la gloire revient à notre Dieu et je suis dans la reconnaissance.

De la reconnaissance il faut dire d’une année qui aura été certainement pleins d’évènements, on se souvient du côté du Canada, ce festival auquel vous avez pris part et également une scène aux côtés de Deborah Lukalu, ici au Cameroun même, ce ministère auprès des veuves et des orphelins. On va dire Prisca Benita toujours en activité pour non seulement semer la parole de Dieu et surtout affecter ainsi des vies avec des actions fortes.

Oui oui oui, parce que, je pense que par la grâce de Dieu comme je le dis toujours, le Seigneur m’a donné quelque chose qui entre dans un ministère d’impact, un ministère de renforcement de capacités du peuple de Dieu à tous les niveaux, un ministère aussi qui touche même l’évangélisation et quand vous parlez de cette année remplie d’activités, je voudrais ajouter aussi l’Afrique du sud. L’Afrique du sud parce que après le Cameroun avec Miss Deborah, nous nous sommes retrouvés en Afrique du sud et c’était vraiment formidable ! J’ai intervenu dans un chant et c’était vraiment quelque chose de waouh !

En tout cas on lui dit merci pour ce qu’il a accompli, pour sa disposition et surtout pour son soutien à toutes ces actions que vous menez, aux reconnaissances que vous recevez, pour l’œuvre accomplie, pour sa gloire. Nous vous retrouverons certainement très bientôt pour parler des projets de 2024. On aura l’occasion d’en parler. Mais déjà nous vous disons merci et nous bénissons une fois de plus le Seigneur pour Prisca Benita qui  non seulement représente le royaume, mais représente aussi le Cameroun. Oui c’est bien représenter le Cameroun partout où elle se retrouve pour redonner honneur à l’Ethernet et reconnaitre ce que le Seigneur fait par elle. Que le Seigneur te bénisse Prisca ! Peut-être le mot de fin à l’endroit des auditeurs qui écoutent certainement avec beaucoup de joie le titre « ce monde va passer », qu’est-ce qu’on leur dit ?

Oui pasteur, je voudrais sincèrement leur dire : à notre Dieu, c’est un Dieu fidèle, il dit dans Hébreux chapitre 11 verset 6, qu’il est le rémunérateur de tous ceux qui le cherche. Je vaudrais simplement encourager d’abord le peuple de Dieu à vraiment marcher dans la foi. Parce que sans la foi nul n’est agréable aux yeux de Dieu. Et aussi d’être toujours constant dans la recherche de sa présence. Vous avez parlez tout à l’heure des œuvres, auprès des veuves et des orphelins, et je pense que nous ne sommes simplement des personnes qui tiennent des micros, mais nous sommes aussi des personnes qui doivent pratiquer ce qui a été recommandé par le Seigneur. Nous devons aller au-delà, nous devons aller en profondeur avec Dieu, nous devons aller en profondeur dans sa présence. Et « ce monde va passer », c’est toujours ce message évangélique que je transmets partout dans le monde entier, et je voudrais que les auditeurs au Cameroun puissent comprendre que tout est éphémère et que sa relation avec Jésus christ est la chose la plus importante à tenir vraiment très au sérieux. Donc qu’il y a quelque chose de glorieux derrière parce que la bible dit : le verset le plus facile, je vais le répéter et je le répéterais encore toute ma vie, « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils afin que quiconque croit en lui, ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle. » Il y a une vie éternelle que nous voulons que chacun puisse avoir. Pasteur Éric Ndongo merci. Nous apportons la transformation, nous apportons aussi la profondeur avec Dieu, qui nous permet de faire une chose au-delà simplement de tenir un micro, au-delà simplement de dire qu’on a un ministère, Alléluia !

 Merci à vous ! Certainement on aura l’occasion de reparler de ces projets, les projets de 2024 et que le Seigneur vous bénisse !

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

canal de vie

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo


L'actualité en vidéo