World news CAMEROUN :: Enseignements secondaires : Les proviseurs de lycées toujours pas nommés :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Enseignements secondaires : Les proviseurs de lycées toujours pas nommés :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Josiane Afom
  • jeudi 24 septembre 2020 08:23:00
  • 1510

World news CAMEROUN :: Enseignements secondaires : Les proviseurs de lycées toujours pas nommés :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Sauf cas de force majeure, la rentrée scolaire 2020-2021 aura lieu le 05 octobre prochain sur l’étendue du territoire. Seulement, à quelques jours de cette reprise qui sera faite dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus, le déploiement des chefs d’établissements est toujours attendu. Au ministère des Enseignements secondaires (Minesec), une source confie que le ministre y travaille et, ses propositions seront envoyées dans les Services du Premier ministre pour validation. Sauf que, d’après Emmanuel Thobie Mbassi Ondoa, secrétaire général de la Fédération camerounaise des syndicats de l’éducation (Fecase), ces nominations accusent déjà un grand retard et cela pose problème pour ceux qui seront redéployés.

Car, explique-t-il, comme tout fonctionnaire, les proviseurs qui seront affectés doivent rejoindre leurs lieux d’affectations, chercher des logements avant la rentrée effective des classes. « Mais parfois, le retard ne dépend pas du ministre car, les nominations transitent par le Premier ministre qui les valident et cela prend souvent le temps », nuance Emmanuel Thobie Mbassi Ondoa. Pour sa part, Maurice Angelo Phouet Foe, secrétaire général du Syndicat national autonome de l’éducation et la formation (Snaef), déplore cette improvisation qui est une marque déposée du gouvernement du Cameroun. « Les affectations des proviseurs devaient déjà être effectives si on se plaçait dans la logique d’un pays qui fonctionne rationnellement.

Même l’année dernière, à ce moment, des affectations des proviseurs n’étaient pas encore tombées. Le déploiement des chefs d’établissement s’est toujours fait à quelques jours de la rentrée scolaire et, celle-ci a toujours été affective. Mais, nous sommes habitués de voir les choses se dérouler de cette manière et cela ne pose problème qu’à ceux qui se posent des questions, ceux-là étant peu nombreux et marginalisés », ironise Maurice Angelo Phouet Foe. « Je me pose la question de savoir comment les proviseurs redéployés à quelques jours de la rentrée scolaire prendront service dans la mouvance de cette rentrée ? Qui sait ?

Peut-être ils ont décidé de ne pas affecter cette année. Le niveau de gouvernance du Cameroun a atteint un degré impitoyable où n’importe qui est nommé n’importe où et ne prend aucune disposition pour un rendement meilleur. Nous regrettons le fait que le pays coule au vu et au su de tout le monde et si on décide de revendiquer, c’est la police qu’ils vont nous envoyer », poursuit Jean Marc Bikoko, président de la Centrale syndicale du secteur public.

Des nominations qui restent attendues ce d’autant plus que, depuis le 1er septembre dernier, les inscriptions sont ouvertes dans les établissements scolaires publics. « Cela a toujours été le cas. Les proviseurs en place commencent les inscriptions et le déploiement arrive par la suite », indique notre source au Minesec. A côté de cela, le ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga, dans un communiqué signé du 24 août dernier, demandait à tous les chefs d’établissement de faire part de leurs besoins en personnel sur la plateforme du Minesec, www.minesecdrh.cm. Au plus tard le 04 septembre prochain.

« Seuls les chefs d’établissements en place sont capables de faire l’état des besoin. Ils seront sans doute redéployés lorsque ces états seront achevés », indique Maurice Angélo Phouet Foe. Pour sa part, Emmanuel Thobie Mbassi Ondoa nuance lorsqu’il affirme que de manière objective, on n’a pas besoin des chefs d’établissements pour faire les besoins. L’état des besoins qui est fait par le proviseur et ses collaborateurs est basé sur des faits réels que tout le monde peut constater.

24sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo