World news CAMEROUN :: Jacques Fame Ndongo : «La République a triomphé de l’anarchie» :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Jacques Fame Ndongo : «La République a triomphé de l’anarchie» :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Repères : Jean Robert FOUDA
  • mercredi 23 septembre 2020 10:23:00
  • 1021

World news CAMEROUN :: Jacques Fame Ndongo : «La République a triomphé de l’anarchie» :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Dans une sortie intitulée «22 septembre 2020 : le désordre ne passera pas», le secrétaire à la communication du comité central du RDPC invite une fois de plus le MRC à un débat en mondovision.

«La mystification et les intimidations du MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun) n’auront pas raison du peuple camerounais, libre, souverain et maître de son destin.» La mise au point est tirée d’un communiqué signé du secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), en date du 22 septembre 2020. Sortie au cours de laquelle le Pr Jacques Fame Ndongo a tenu à recadrer les pourfendeurs du régime de Yaoundé qui auraient encore quelques doutes en rapport avec la légitimité des institutions.

«Le président Paul Biya est donc le choix du peuple camerounais», a rappelé Jacques Fame Ndongo. Et la Constitution est claire à propos. «La souveraineté appartient au peuple camerounais qui l’exerce soit par l’intermédiaire du président de la République et des membres du parlement, soit par voie de référendum. Aucun fraction du peuple, ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.» En outre, fait savoir le Pr Jacques Fame Ndongo, le RDPC invite le MRC à un débat en mondovision : « chiffres contre chiffres, faits contre faits, idées contre idées, programme contre programme, stratégie contre stratégie, vision contre vision.»

Le secrétaire à la communication du comité central du RDPC se veut même plus tranchant : «Non à la farce de la rue. Oui à la force des urnes. La rue, c’est la farce du brouhaha pour ceux qui abhorrent les élections transparentes. Le débat, c’est la force des idées et la force des arguments. La rue, c’est la provocation. »

La stratégie du MRC est bien connue. Elle correspond au cynique stratagème des fauteurs de troubles qu’avait déjà expliqué le chef de l’Etat lors des années de braise : provocation, répression, exploitation de la répression. Ce subterfuge ne fonctionnera pas au Cameroun. En clair, le 22 septembre 2020, l’histoire retiendra que la République a triomphé de l’anarchie. En effet, la prétendue « marche pacifique, patriotique et républicaine », manifestation d’ailleurs interdite par les autorités, initiée par le MRC pour exiger le départ précipité et illégal du président de la République élu au suffrage universel direct, le 7 octobre 2018, a été un fiasco retentissant !

23sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo