World news CAMEROUN :: Livre-Histoire: DUALA MANGA BELL ET NGOSSO'A DINE: Le patriotisme et le Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Livre-Histoire: DUALA MANGA BELL ET NGOSSO'A DINE: Le patriotisme et le Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: LIVRES Livre-Histoire: DUALA MANGA BELL ET NGOSSO'A DINE: Le patriotisme et le Cameroun :: CAMEROON
  • Camer.be : Avec l'auteur
  • jeudi 06 août 2020 11:00:00
  • 5115

World news CAMEROUN :: Livre-Histoire: DUALA MANGA BELL ET NGOSSO'A DINE: Le patriotisme et le Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

« … Le Procès de Duala Manga Bell et d’Adolf Ngosso´a Din se déroule au camp militaire allemand en territoire Bell (Bonanjo). Le juge Niedermeyer préside la cour. Hermann Röhm, l´administrateur du district de Douala est présent.

Il est 17 H 00, Rudolf Duala Manga est le premier à comparaître. Après la lecture de l´acte d´accusation de haute trahison, Rudolf Duala Manga plaide non coupable. Le juge Niedermeyer invoque l´épisode des émissaires envoyés par Rudolf Duala Manga et ses contacts fréquents à Duala avec Martin Paul Samba et Madola pour étayer son accusation de haute trahison.

Rudolf Duala Manga assume dignement sa démarche. A travers ses émissaires il a souhaité sensibiliser les kamerunais sur les abus des colons allemands. Quant aux rencontres avec Martin Paul Samba et Madola elles se justifient par les réflexions qu´ils mènent ensemble sur l´avenir du Kamerun.

Le juge Niedermeyer lui oppose les propos accablants du Sultan Njoya de Foumban. Rudolf Duala Manga met en doute la retranscription des propos du sultan qui ne s´exprime pas en allemand. Il s´interroge ironiquement sur l´absence de ce témoin capital au procès. Il s´interroge également sur l´absence de preuves matérielles. Il n´est pas là pour se défendre. Il est là pour incriminer le racisme et l´arbitraire du système colonial ; il est là pour entretenir l´espérance des kamerunais.

L´administrateur Hermann Röhm intervient au cours du procès pour proposer un arrangement ultime à Rudolf Duala Manga. Hermann Röhm invoque leur amitié et leur camaraderie pour justifier son initiative. Ce qui est proposé à Rudolf Duala Manga c´est l´argent et la liberté contre l´acceptation de l´expropriation. Indigné par le chantage de son ancien condisciple à l´Université de Bonn, le refus de Rudolf Duala Manga est catégorique. Hermann Röhm brandit les menaces de mort qui pèse sur Rudolf Duala Manga au regard de la gravité de l´accusation. Il souligne les bienfaits que Rudolf Duala Manga peut légitimement attendre de la vie à son âge (42 ans) et dans sa position sociale (Chef de la communauté Bell). Il ne parvient pas à arracher le consentement de Rudolf Duala Manga pour l´expropriation des communautés Duala.

Le Procès se poursuit avec la comparution d´Adolf Ngosso´a Din accusé d´être sorti sans autorisation du territoire et de complicité de haute trahison. Adolf Ngosso´a Din plaide également non coupable dans une attitude digne, résignée et solidaire de Rudolf Duala Manga.

Peu avant 20 H 00, la Cour se retire pour délibérer. A 20 H 00, la Cour regagne le prétoire et rend son verdict :

« La Cour déclare Rudolf Duala Manga Bell coupable de Haute trahison. Elle le condamne à mort par pendaison. Il sera exécuté demain samedi 8 août 1914 à 16 heures et enterré dans le cimetière indigène »

« La Cour déclare Adolf Ngosso Din coupable de Haute trahison. Elle le condamne à mort par pendaison. Il sera exécuté demain samedi 8 août 1914 à 16 heures et enterré dans le cimetière indigène ».
« Ce jugement est sans appel ! » ( )

Le patriotisme et le Cameroun est disponible en librairie et sur ce lien

Enoh Meyomesse

06août
Lire aussi dans la rubrique LIVRES

canal de vie

Vidéo