CAMEROUN :: Un gang sème la terreur au marché Central de Douala. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Un gang sème la terreur au marché Central de Douala. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Mathias Mouendé Ngamo
  • lundi 29 juin 2020 11:22:00
  • 1657

CAMEROUN :: Un gang sème la terreur au marché Central de Douala. :: CAMEROON

En un mois, des jeunes armés de couteaux et machettes ont fait quatre incursions dans cet espace marchand pour dépouiller commerçants et acheteurs.

Un gang de jeunes armés de couteaux, machettes et autres gourdins sème la terreur au marché Central de Douala. Une dizaine environ, ils ont fait incursion dans cet espace marchand situé dans l’arrondissement de Douala 2ème, peu avant 17h vendredi 26 juin 2020. Sous la menace d’armes blanches, les agresseurs ont dépouillé des commerçants et des acheteurs. Pris de panique, plusieurs usagers ont couru dans tous les sens et se sont marchés dessus. Dans la bousculade, une dame venue faire des achats est tombée et a perdu connaissance.

Elle a retrouvé ses esprits plusieurs minutes après. Les assaillants ont été repoussés par des antigangs alertés quelques jours plus tôt sur ce phénomène devenu rituel. Mais avec l’affluence dans l’espace marchand, les conditions de tirs n’étaient pas favorables, apprend-on. Les assaillants ont pu s’enfuir vers le quartier Makéa. Selon les témoignages, c’est la quatrième opération de ces agresseurs en l’espace d’un mois au marché Central de Douala. Les commerçants indiquent que ces délinquants opèrent généralement à l’approche du weekend, entre jeudi et samedi. Ils arrivent en groupe autour de 16h-17h avec les poignards dissimulés sous le t-shirt, dans le dos. Ils lancent l’assaut dans un couloir précis du marché.

« On les appelle les microbes. Ils ne font pas trente secondes avec une victime. Ils te menacent avec leur machette. Tu donnes tout ce que tu as et ils passent au suivant. Ils avancent ensemble », raconte une commerçante, le visage serré. L’opération de collecte d’argent, de bijoux et autres portables par les agresseurs ne dure pas plus de dix minutes. Le syndicat des commerçants du marché Central de Douala (Sycomacd) qui craint pour la sécurité des vendeurs et acheteurs décrie aussi d’autres agressions individuelles dans des boutiques.

Ici, les agresseurs se présentent avec des lames et menacent de s’en servir pour blesser le/la propriétaire, s’il ne lui remet pas des sous. « Ils disent qu’ils viennent de sortir de prison. Qu’ils veulent l’argent pour manger », relate une victime. Après la troisième incursion du gang des agresseurs armés de machettes et couteaux venus des quartiers voisins, les responsables du Sycomacd se sont mobilisés et ont sollicité les services des antigangs pour contrer les attaques des « microbes » au marché Central de Douala.

Un marché où les commerçants déplorent en outre la baisse des recettes dues au contexte de Covid-19. Ils sont également en froid avec des mesures de gestion prises par le nouvel exécutif communal de la ville.

29juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo