CAMEROUN :: Samuel Eto’o, l’enfant terrible! :: CAMEROON
CAMEROUN :: Samuel Eto’o, l’enfant terrible! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER CAMEROUN :: Samuel Eto?o, l?enfant terrible! :: CAMEROON
  • achouka.mondoblog : Ecclésiaste DEUDJUI
  • jeudi 12 septembre 2019 10:50:00
  • 1165

CAMEROUN :: Samuel Eto’o, l’enfant terrible! :: CAMEROON

C’est dans la nuit de vendredi à samedi dernier que Samuel Eto’o a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière sportive. Tournant ainsi l’une des plus belles pages de l’histoire du football camerounais…

Samuel Eto’o, l’enfant de New-Bell

Samuel Eto’o est né le 10 mars 1981 à Nkon, dans la banlieue de Yaoundé. Mais c’est dans le quartier difficile de New-Bell, à Douala, qu’il effectuera la majeure partie de son enfance.

Samuel Eto’o est le premier mâle dans une fratrie de six enfants (trois garçons et autant de filles). Son papa était un comptable de profession, et sa maman une commerçante. Il s’envole pour la France en 1995 avec un visa de dix jours seulement, mais il y séjournera pendant plusieurs mois (chez sa grande sœur), sans papiers. Plusieurs centres de formation vont refuser de le recruter durant cette période, dont notamment celui du Paris Saint-Germain. Et c’est avec beaucoup de déception qu’il va rentrer au Cameroun, mais il rebondira en intégrant l’école de football de la KSA (Kadji Sports Academy)…

Samuel Eto’o, l’excellent footballeur

Il faut noter que quelques temps après son entrée à la KSA, Samuel Eto’o va retourner dans l’Hexagone pour des essais au Havre AC, à l’AS Saint-Etienne et à l’AS Cannes qui vont se révéler tous… non concluants ! Mais c’est en 1997 lors d’un match de l’équipe nationale junior (perdu 2-3 contre la Côte d’Ivoire mais avec un doublé de Samuel), qu’il est repéré puis recruté par le grand Real Madrid ! S’ensuivent alors des prêts au CD Leganès (1997-1998), à l’Espanyol Barcelone (1999) puis au RCD Majorque (2000) où il restera finalement quatre ans et demi, pour en devenir le meilleur buteur de l’histoire du club avec 70 réalisations…

Ensuite, c’est Barcelone ! Il y gagnera le surnom de « pichichi » puisqu’il va terminer meilleur buteur du championnat espagnol en 2006. Il y remportera deux ligues des champions (2006 et 2009), inscrira 152 buts et sera élu « Meilleur 9 » de l’histoire du club par les socios. Sa rupture avec Guardiola va le pousser vers l’Inter de Milan où il va remporter le triplé championnat-coupe-ligue des champions en 2010, devenant ainsi le premier seul joueur de l’histoire à réaliser cet exploit deux années de suite avec deux clubs différents !

En équipe nationale, Samuel Eto’o reste le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables, avec 56 réalisations en 118 capes. Il est le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique (18 buts). Il a participé à quatre Coupes du monde (1998, 2002, 2010 et 2014). Il a remporté deux CAN consécutives (2000 et 2002). Il a remporté les Jeux olympiques de Sydney en l’an 2000. Il a été désigné Meilleur joueur africain de l’année en 2003, 2004, 2005 et 2010. Il n’a jamais décroché le Ballon d’or alors qu’il devait normalement le remporter en 2006…

Samuel Eto’o, l’homme des faits divers

Ce qui a terni tenté de ternir l’image de Samuel Eto’o Fils, ce sont les faits divers. Et cela depuis son époque de Majorque où il avait asséné un coup de tête à un journaliste camerounais (Boni Philippe, pour ne pas le citer), avant de désamorcer ce contentieux judiciaire « à l’amiable ».

Samuel Eto’o, c’est aussi un tempérament ostentatoire. C’est quelqu’un qui parle de lui-même à la troisième personne du singulier. Ce sont des montres luxueuses qu’il offrait à ses coéquipiers en équipe nationale. Ce sont aussi des grèves organisées à l’encontre la fédération nationale. Ce sont des conflits ouverts contre certains administrateurs du football, à l’exemple de Tombi A Roko qui est son ennemi juré ! Ce sont aussi des belles de nuit qui arpentaient les couloirs des restaurants et hôtels où séjournaient régulièrement nos Lions indomptables…

Justement. Une idylle avec Nathalie Koah a éclaté sur la place publique en février 2016, avec la parution du livre « Revenge porn ». L’auteure y parle des pratiques sexuelles peu orthodoxes que lui aurait administrées notre pichichi national, et ces révélations ont causé beaucoup-beaucoup de bruit. Puis il y a eu le mariage ꟷen grande pompeꟷ avec la mère de ses enfants dans la ville de Milan, la bienheureuse Georgette Tra Lou. Il y a eu son influence sur les dernières élections à la présidence de la Fécafoot. Il y a eu son intermédiation entre Ahmad Ahmad et notre président Paul Biya, lequel président nous avait pourtant promis l’organisation de la CAN 2019. Il y a eu son omniprésence durant la dernière Coupe d’Afrique des nations au sein de la Tanière, et certains disent même que c’est à cause de lui que le Nigeria avait si piteusement éliminé la formation de Clarence Seedorf…

Samuel Eto’o, le milliardaire

Samuel Eto’o est devenu le footballeur le mieux rémunéré de toute la planète en 2011, lorsqu’il a signé pour Anji Makhatchkala en Russie. Il touchait alors 20 millions d’euros par saison, soit un peu plus de 1,1 milliard FCFA tous les mois !

Il a fait construire un pavillon à l’hôpital Laquintinie qui porte naturellement son nom. Il a également créé une fondation Samuel Eto’o Fils. Il est le promoteur d’un centre de formation qui fournit plusieurs footballeurs à nos différentes équipes nationales. Il a été la mascotte de la multinationale MTN, de Guinness Cameroun et de Versace. Il est une égérie historique de l’équipementier Puma. Il est un ambassadeur international pour les Nations-Unies. Il fréquente les chefs d’État et il a la ligne téléphonique de l’émir du Qatar. Son carnet d’adresses est rempli d’hommes d’affaires de Tchétchénie ou bien de Turquie, sans oublier qu’il est l’ami personnel de Gianni Infantino qui n’est rien d’autre que le président actuel de la Fifa !

Samuel Eto’o Fils, l’enfant terrible du Cameroun !

Donc c’est dans la nuit de vendredi à samedi 7 septembre 2019, sur Instagram, que Samuel Eto’o Fils a annoncé qu’il mettait un terme à sa riche carrière sportive (359 buts en 718 matches). Tournant ainsi l’une des plus belles pages de l’histoire de notre football camerounais…

Samuel Eto’o Fils, le généreux ! Parce que ce garçon a déjà aidé tellement de familles ici au Cameroun, soigné tellement de malades, et encouragé tellement d’artistes ou bien de jeunes entrepreneurs comme mon ami Pierre La Paix Ndamè qui vit à Dibombari.

Samuel Eto’o Fils, le patriote ! Parce que tout ce qui a guidé ce jeune homme durant sa longue carrière, c’était surtout l’amour qu’il portait pour notre pays le Cameroun.

Samuel Eto’o Fils, l’exemple ! Parce qu’il ne se tatoue pas, il ne se drogue pas (il ne boit même pas d’alcool pour commencer), il ne se coiffe pas bizarrement et il n’a jamais manqué de respect à l’un de ses aînés.

Alors quand une icône de son espèce décide de se retirer de l’arène footballistique, nous devons tous lui tirer un grand coup de chapeau ! Nous ne devons pas l’excuser forcément pour les nombreuses erreurs qu’il a pu commettre, mais nous devons quand même essayer de le comprendre. Nous devons lui accorder la place qui lui revient dans le gotha de notre football légendaire qui comprend déjà les Roger Milla, les Abega Théophile, les Mbappè Leppé ou encore les Joseph-Antoine Bell.

Parce que qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas hein, Samuel Eto’o est devenu le plus grand personnage de toute la grande Histoire de notre football camerounais.

12sept.
Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

canal de vie

Vidéo