CAMEROUN :: Prison centrale de Bertoua : Près de 1000 détenus pour 120 places :: CAMEROON
CAMEROUN :: Prison centrale de Bertoua : Près de 1000 détenus pour 120 places :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Sébastian Chi Elvido
  • samedi 24 août 2019 00:00:00
  • 1471

CAMEROUN :: Prison centrale de Bertoua : Près de 1000 détenus pour 120 places :: CAMEROON

Ce pénitencier compte 63 mineurs en âge scolaire et 20 femmes.

Ils sont 958 détenus à la Prison centrale de Bertoua, dans la région de l’Est. 250 sont des condamnés définitifs et le reste, des prévenus en attente du verdict final. On enregistre parmi eux, 63 mineurs en âge scolaire et 20 femmes. Cette population carcérale est encadrée par un personnel constitué de 92 membres, tous grades confondus. Le ratio est d’un encadreur pour 11 détenus. Cette surpopulation selon des sources dans cette prison, est le résultat de plusieurs paramètres. On peut citer l’augmentation du taux de criminalité dans la ville de Bertoua et ses environs. Le portail des camerounais de Belgique. Celle-ci s’explique par l’urbanisation de la ville, qui accueille par ailleurs, de nombreux déplacés des zones de crise. A cette cause s’ajoute les lenteurs judicaires comme le démontre le nombre des prévenus. Les mêmes sources ajoutent que, cette surpopulation et l’insuffisance du personnel, ont un impact négatif sur le fonctionnement de cette maison d’arrêt.

Sur le plan administratif, l’on note des lourdeurs dans le suivi journalier des pensionnaires. Au niveau sanitaire, la promiscuité causée par la surpopulation, entraine de nombreuses maladies opportunistes telles que la gale, la tuberculose, la diarrhée et la malnutrition. Face à cette situation désastreuse, des solutions ont été préconisées par les pouvoirs publics. Ils demandent ainsi le transfert des détenus condamnés, vers des centres pénitenciers secondaires de l’Est.

Malheureusement, cette mesure fait face à de réelles entraves. On peut évoquer, entre autres, des détenus qui font plusieurs mois après leurs jugements dans l’attente du verdict, des détenus malades (tuberculeux et ceux vivants avec le Vih pris en charge sur place) et les détenus relevant du Tribunal militaire qui ne sont pas transférables. Pour apporter un sourire aux pensionnaires de la Prison centrale de Bertoua, la Fondation Rita Bayang, a organisé, samedi 17 août 2019, une cérémonie de remise de dons, constitués des denrées alimentaires et du matériel hygiénique.

24août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo