CAMEROUN :: Crime rituel : Une fillette violée et mutilée à Bafoussam :: CAMEROON
CAMEROUN :: Crime rituel : Une fillette violée et mutilée à Bafoussam :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Aurélien Kanouo
  • jeudi 23 mai 2019 10:03:00
  • 6250

CAMEROUN :: Crime rituel : Une fillette violée et mutilée à Bafoussam :: CAMEROON

Le corps sans vie de Noëlla Sirri Ngamsuh, âgée de 6ans a été découverte 24H après sa disparition au quartier Kouogouo à Bafoussam.

Les populations de la ville de Bafoussam sont dans l’émoi après l’annonce de la découverte du corps sans vie de la petite Noëlla Sirri Ngamsuh, âgée de 6ans le mardi 21 mai dernier audit Stade « Kouogouo », après son enlèvement 24H plutôt. De sources familiales, le 20 mai au tour de 17h30, l’enfant serait parti de la boutique de sa maman pour se soulager au domicile au domicile familial. L'info claire et nette. Chemin faisant, l’enfant a été approché par un individu qui a entrepris de l’accompagner à destination. Camer.be. La maitresse de la fillette a reconnu son élève qui était accompagné par un individu aux caractères suspects. Cette enseignante va décider de contacter sans succès par téléphone la maman de la filllette. Le suspect va donc se présenter comme l’oncle de Noëlla en précisant qu’il travaille comme membre du protocole du gouverneur de la région. Il ajoutera que la maman l’a envoyé prendre quelques documents à domicile.

Après insistante, la maitrise réussira à avoir la génitrice de la fillette. Cette dernière dira n’avoir mis personne en mission tout en confiant n’avoir aucun membre de la famille aux services du gouverneur. C’est ainsi que la chasse à l’homme est lancée au quartier Djeleng 5 où l’enfant résidait avec ses parents, ensuite dans les zones environnantes. Ces recherches ne porteront pas des fruits jusqu’à mardi 21 mai où la découverte macabre va se faire dans le quartier voisin à Kouogouo au lieudit « Stade ».

Les yeux et les organes génitaux enlevés et emportés, le corps Noëlla Sirri Ngamsuh présente également les traces du viol. Selon les premiers éléments d’enquêtes, le corps serait enterré avant d’être déterré. Depuis la découverte du corps de la fillette, le domicile parental ne désempli pas. Les parents, amis et connaissances de la défunte défilent depuis l’annonce de cette triste nouvelle le mardi dernier pour apporter du réconfort à cette famille si durement éprouvée.

Aux dernières nouvelles, un suspect a été appréhendé sur les lieux et conduit la brigade de gendarmerie de Bomoungoum à Konso. La maitresse de l’enfant a été conduite à la brigade pour besoin d’enquêtes. L'info claire et nette. Selon les témoignages l’enseignante a reconnu le chapeau qu’arborait le suspect le jour où il a enlévé la fillette. Le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional de Bafoussam par les éléments de la gendarmerie. Une enquête a été ouverte afin de démasquer les auteurs de cet acte macabre. En rappelle, le « Stade Kouogouo » à Bafoussam est réputé pour ce qui est des crimes rituels.

23mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo