L’UNITÉ ou L’UNION des Camerounais ? Méditations sur une fête nationale suspecte ! :: CAMEROON
L’UNITÉ ou L’UNION des Camerounais ? Méditations sur une fête nationale suspecte ! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun
  • mardi 21 mai 2019 11:10:00
  • 1240

L’UNITÉ ou L’UNION des Camerounais ? Méditations sur une fête nationale suspecte ! :: CAMEROON

Le 20 mai est la Fête de l’unité nationale au Cameroun. En apparence seulement. Car IL se trouve en réalité que cette unité est le résultat d’une vaste supercherie montée de toutes pièces par l’Etat néocolonialiste camerounais des régimes Ahidjo-Biya pour s’accaparer de la souveraineté populaire, des richesses nationales et de la dignité des Camerounais au profit d’une oligarchie corrompue, criminelle et prostituée par puissance coloniale française dès l’indépendance du 1er janvier 1960.

Pour des raisons philosophiques, en outre, je me méfie beaucoup du concept d’unité. Il renvoie à une unification carcérale, une uniformisation violente que seules restituent bien les unités militaires, policières et administratives brutales qui tiennent mon pays natal en otage. Je ne crois pas en l’unité mortifère des massacreurs de Camerounais qui administrent ce pays contre la volonté réelle de l’écrasante majorité des Camerounais ! Je ne crois pas en l’unité obtenue par les commandements opérationnels, les assassinats et exils d’opposants, les massacres et emprisonnements d’innocents. Fêter cette unité froide , c’est consacrer les forces de haine et de mort. C’est de la thanatopolitique.

Je suis convaincu cependant que lorsque nous fonderons la République Fédérale du 21ème siècle Camerounais, nous passerons de la brutale logique de l’unité à la logique fraternelle, consensuelle et démocratique de l’Union. Car il est question de bâtir un Cameroun juste, égalitaire, humain pour toutes les Camerounaises et tous les Camerounais.

Le concept d’union est en effet philosophiquement et politiquement plus sain que celui d’unité. Dans l’union, les citoyens se rassemblent autour de valeurs communes tout en conservant leurs libertés fondamentales, leur dignité et leur autonomie de pensée comme d’action.

L’Unité emprisonne, l’Union libère. L’unité est forcée, l’union est choisie, améliorée et sans cesse perfectionnée. L’unité est rigide, l’union est souple. L’unité est fermée ,l’union est ouverte à la diversité de l’humanité.

Quelle unité nationale existe-t-il en effet entre le dictateur Biya et ses milliers de prisonniers innocents ? Quelle unité nationale existe entre la milice tribale de Biya et les citoyens camerounais qu’elle traumatise depuis d’interminables décennies ?

Bonne Espérance d’une future Fête de l’Union au Peuple Camerounais ! Et notamment au Président élu du Peuple Camerounais , le Professeur Maurice Kamto et l’ensemble des citoyens partisans de la Réconciliation Nationale autour d’un vrai État de droit !

Que ceux qui croient en cet État failli et perverti du satrape Biya fêtent son unité nationale farcesque et criminelle avec lui !

21mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo