Décolonisation : L’Italie réclame le départ de la France en Afrique
Décolonisation : L’Italie réclame le départ de la France en Afrique
 
FRANCE :: FRANCEAFRIQUE
  • lavoixdukoat : Valgadine TONGA
  • mercredi 23 janvier 2019 09:00:00
  • 9775

Décolonisation : L’Italie réclame le départ de la France en Afrique

Le Vice-président du Conseil italien n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer le comportement avilissant de la France sur le continent africain. En faisant sa sortie dimanche 20 janvier 2019, Luigi Di Maio a conforté le climat glacial entre la Paris et Rome, au grand bonheur de l’Afrique. Pomme de discorde, la crise migratoire qui secoue l’Europe.

«Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains», a martelé, sans ambages, Luigi Di Maio. Malgré l’acte d’intimidation du Quay D’Orsay, qui a convoqué –lundi 21 janvier- l’ambassadrice italienne en France, Luigi Di Maio n’a pas fait volteface. Si la France de Macron l’accuse d’avoir créé un incident diplomatique, lui ne croit «pas qu’il y ait un incident diplomatique», a ponctué le Vice-président du Conseil italien. Qui ajoute : «Je pense que tout cela est vrai. La France est un de ces pays qui, parce qu’il imprime la monnaie de 14 pays africains, empêche le développement et contribue au départ des réfugiés. Si l’Europe veut en ce moment avoir un peu de courage elle doit avoir la force d’affronter le thème de la décolonisation de l’Afrique.»

Sur les antennes de la chaîne italienne Darktiv, le leader politique Alessandro Di Batista, a soutenu les propos de Luigi Di Maio, avant de déchirer le billet de 10.000 Fcfa qu’il tenait en main. En septembre dernier, la ministre italienne en charge de la Défense, Elisabetta Trenta, accusait ouvertement la France d’être responsable du chaos en Libye, ayant entraîné l’assassinat de Kadhafi. «Cette prise de conscience des hommes politiques européens nous réconforte dans la mesure qu’on se rend compte que le message des panafricanistes passe auprès d’eux», se réjouit Pierre Claver Nkodo, Directeur de publication du journal panafricaniste Horizon +Magazine. «Nous espérons qu’il y aura un effet boule de neige au sein de l’Union européenne. La France profite de la pratique de la langue française pour abrutir la population africaine et continuer à nous appauvrir. La France c’est la puissance colonisatrice qui continue à aller l’Afrique pour jouer dans la cour des grands. Il y a eu des puissances comme le Portugal, la grande Bretagne…mais elles ont quitté l’Afrique», poursuit le journaliste.

«Cercles ésotériques»

Selon Pierre Claver Nkodo, les Etats africains devraient sauter sur l’occasion pour arracher leur indépendance, en sortant du Franc Cfa. «Mais la France est vicieuse. Elle a pris en otage toute l’élite africaine francophone grâce à ses cercles ésotériques (la franc-maçonnerie et la rose croix). C’est cette élite corrompue qui continue à servir le maître qui est la France. Mais maintenant il est temps que ça cesse.»

Ce discours a été également tenu, il y a peu, par le président Tchadien. Dans une interview accordée aux journalistes de Tv5 Monde, Idriss Deby Itno a déclaré : «Qui a armée les anti-balaka avec des grenades ? Avec les kalachnikovs et des munitions ? Qui a créé les problèmes entre musulmans et chrétiens en RCA ? Vous savez bien qui l’a fait. Ce n’est pas le Tchad… La France-Afrique est quelque chose qui a fait son chemin, maintenant je crois qu’il faut arrêter.» L’heure n’est donc plus au réveil, mais à l’action.

23janv.
Lire aussi dans la rubrique FRANCEAFRIQUE

canal de vie

Vidéo