Camer.be
Séjour dans l’ex-Allemagne de l’Est et le syndrome de la réunification :: GERMANY
ALLEMAGNE :: SOCIETE
  • Correspondance : Enoh Meyomesse
  • samedi 13 octobre 2018 10:42:00
  • 2595

Séjour dans l’ex-Allemagne de l’Est et le syndrome de la réunification :: GERMANY

Les mêmes récriminations que les natifs du NW et du SW camerounais.Est-il possible de reconstituer un Etat disloqué des années durant sans que la population ne se lance dans des récriminations et un chantage basés sur la nostalgie de l’époque antérieure ? Je me suis tout récemment posé cette question en séjournant dans deux villes de l’ex-Allemagne de l’Est, à savoir, Magdeburg et Saale.

J’y ai été invité à lire mes poèmes (je le fais en français et une autre personne les lit en allemand), en même temps que trois autres auteurs, un Français, un Iranien, et un Suédois. Tout au long de cette tournée de trois jours entiers, j’ai été surpris, en causant avec des gens, d’entendre les mêmes récriminations que celles qu’émettent les natifs du NW et WS camerounais : « on a été trompés » ; « on vivait mieux auparavant » ; « toute notre économie est désormais aux mains des natifs de l’ex-Allemagne de l’Ouest » ; « ils ont un comportement de colonialistes » ; « ils occupent les meilleurs emplois ici » ; « ils viennent nous commander chez nous » ; « ils nous méprisent royalement » ; « ils ont aboli la Stasi (la redoutable police politique de l’époque en RDA), mais ont apporté la leur qui nous surveille davantage » ; « tout le peuple est actuellement fiché à Berlin » ; « le pouvoir est trop centralisé » ; « nous avons perdu notre autonomie » ; « nous avons perdu notre liberté » ; « ils ont fermé toutes nos usines, jeté dans la rue des milliers de personnes, ont apporté les leurs, et ne nous y recrutent pas » ; etc., etc.

Je n’en croyais pas mes oreilles ! Pourtant, que de milliards d’euros ont été investis dans cette partie de l’Allemagne pour relever le niveau de vie de la population et l’amener au niveau de celui de l’ex-Allemagne Fédérale ! L’économie y a été entièrement modernisée. Les automobiles qui y circulent actuellement n’ont plus rien à voir avec les fameuses, célèbres et ridicules « Trabant » qui pétaradaient comme des motos, qui y étaient construites ! Tout le monde en rigolait. Rien à voir avec les VW, Opel, BMW, Mercedes, Audi !!!! Ces voitures de l’ex-RDA ressemblaient tout simplement à des brouettes à moteurs !

Je les avais bien connues du temps où j’étais étudiant en France à la fin des années 1970, début de celles 1980. Elles ne payaient vraiment pas de mine ! Je me souviens également de la terreur que la police politique de la RDA inspirait à la population ! Que dire de l’inexistence d’une presse libre ! Une seule chaîne de télévision ! Une seule chaîne de radio !

Des amis français et moi avions effectué à l’époque un voyage à Leipzig, depuis Strasbourg. Les Camerounais et les Togolais entraient en Allemagne en ce temps-là sans visa. Mais, arrivé à la frontière avec l’Allemagne de l’Est ! La fouille qui m’avait été infligée ne se raconte pas ! Et pourtant, la RDA accueillait de très nombreux étudiants africains, leur offrait annuellement des bourses d’études ! Dans les rues de Leipzig, j’étais regardé comme un extra-terrestre ! Les Noirs y étaient de toute évidence inconnus ! Où étaient donc ces étudiants africains ! Je n’avais pas subi d’acte de racisme, mais les regards !!!! J’en avais été terriblement gêné.

Bref, pour un grand nombre d’Allemands de l’ex-RDA, la réunification a été une mauvaise chose. Et pourtant, l’actuelle chancelière en est issue …

Cela m’a beaucoup rappelé l’état d’esprit qui prévaut au sein des Camerounais du NW et SW. Les « Francophones les ont trompés ». Il a été procédé à une hausse des salaires du Cameroun Occidental au niveau de ceux du Cameroun Oriental au lendemain du referendum de 1972, ce qui s’est traduit par une nette élévation du niveau de vie des natifs du NW et WS. Des villes entières ont été refaites. Une ligne de chemin de fer y a été construite. La ségrégation raciale imposée par les Britanniques et qui régnait au NW et SW jusqu'en 1972 a été abolie, etc.

Il m’est possible d’aligner les nombreux avantages qui ont été accordés au Cameroun occidental et dont moi-même adolescent j’ai été, pour un grand nombre, le témoin. Mais, tout cela n’est rien du tout. « Les francophones les ont trompés ».

Question par conséquent : à la lumière de l’ex-RDA et de l’ex-Cameroun occidental, une réunification, quelle qu'elle soit, peut-elle éviter un perpétuel chantage basé sur la nostalgie du temps passé ?

13oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo