Camer.be
CAMEROUN :: CHANTIERS ROUTIERS : Une réussite du septennat :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Repères : Jean Robert FOUDA
  • vendredi 21 septembre 2018 08:36:00
  • 1317

CAMEROUN :: CHANTIERS ROUTIERS : Une réussite du septennat :: CAMEROON

D’importants projets sont réalisés depuis 2011, sous l’impulsion du président de la République. L’objectif étant de donner un nouveau visage au Cameroun, pays qui compte déjà 50 000 km de routes dont plus de 5 000 km revêtus.

L’autoroute Yaoundé-Douala avance. Au 02 juin 2017, l’avancement global des travaux était estimé à 40%. Le terrassement a repris après l’arrêt observé durant la période d’intenses pluies. Les travaux de déforestation, de débroussaillement, de dessouchage, de décapage, de purge de déblais, de remblais se poursuivent. Du Pk0 au Pk20, les travaux sont presque achevés avec la pose de la peinture d’étanchéité et les travaux de remblais contigus. 35 ouvrages de ce type sont construits.

YAOUNDÉ-INSIMALEN

En ce qui concerne la situation financière du projet de construction de l’autoroute, sujet de plusieurs remous ces derniers mois, Wen Yueping, Directeur adjoint de la China First Highway Engineering Company (Cfhec), ainsi que le chef de la mission de contrôle, Raoul Ben Romdhana, ont affirmé au cours d’une réunion de suivi-évaluation du chantier, que tous les décomptes ont été payés. En outre, plus de 400 Camerounais sur les 516 qui travaillent sur le chantier sont déjà affiliés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps). Au niveau de l’autoroute Yaoundé-Insimalen de 20 km, la section rase campagne affiche déjà un taux d’exécution de 80%. Cela concerne essentiellement l’achèvement à près de 90% de l’échangeur de Nsimalen. L’ouvrage est déjà perceptible. La circulation devrait y être améliorée à l’issue des travaux.

«Une bonne partie du gros oeuvre est achevée ou en voie de l’être. On travaille déjà sur l’aménagement paysager à réaliser au niveau des trois échangeurs», relève le chef de la mission de contrôle du chantier, Bouhafes Barhoumi. L'information claire et nette.Le gouvernement se félicite de l'état d'avancement desdits travaux débutés en mai 2014 et dont le marché a été signé en décembre 2013. Cette autoroute, en même temps que celle reliant Yaoundé à Douala en construction pour un montant de 284 milliards et qui fait partie intégrante de la route transafricaine 8 (Lagos-Mombasa), devrait faciliter les échanges et la circulation des personnes et des biens, avant, pendant et après la CAN 2019.

2E PONT SUR LE WOURI

Le gouvernement à travers le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi, a procédé à la réception partielle du 2e pont sur le Wouri, en juin. C’est dire si l’un des projets routiers de Douala entre dans sa phase de concrétisation. En effet, le 2è pont sur le Wouri contribue déjà à pallier les interminables embouteillages. Le portail de la diaspora camerounaise en Belgique. Les 3,5 kmcamer.be de chaussée, le viaduc routier de 756 m de long, le viaduc ferroviaire de 746 m et les passages inférieurs, illustrent la qualité des travaux. Désormais, les habitants de la capitale économique disposent d’une nouvelle chaussée. Mais aussi des feux de signalisation et autres aménagements paysagers qui facilitent l’usage optimal du 2e pont sur le Wouri. Quant à elle, la route a été élargie à 2x2 voies.

N’GAOUNDÉRÉ-GAROUA

Les travaux de réhabilitation, de reconstruction et d’élargissement des infrastructures essentielles le long de la route Nationale n°1 sur le tronçon N’Gaoundéré-Garoua ont été réceptionnés le 31 mai 2017. Financés par la Banque mondiale à travers le guichet de l’Association internationale de développement (Ida) et le Budget d’investissement public (BIP) du Mintp, ces travaux ont été réalisés par l’entreprise China International Water and Electricity (CWE) à hauteur de 32 056 955 012 FCFA. «La réhabilitation de ce tronçon va réduire de deux heures, le temps du voyage», explique Pabame Dang, délégué régional des  Travaux publics du Nord.

21sept.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo