Camer.be
CAMEROUN :: Michel Gohou : “Ressaisissons-nous pour le bien de ce pays” :: CAMEROON
CAMEROUN :: ART CAMEROUN :: Michel Gohou : ?Ressaisissons-nous pour le bien de ce pays? :: CAMEROON
  • Le Jour : Propos recueillis par Solière Champlain Paka
  • vendredi 24 août 2018 00:46:00
  • 1288

CAMEROUN :: Michel Gohou : “Ressaisissons-nous pour le bien de ce pays” :: CAMEROON

Le comédien ivoirien, de passage à Yaoundé, parle de l’humour camerounais et de la crise que traverse actuellement le pays.

Vous étiez sur scène à l’occasion de la 22ème édition de la Nuit des imitateurs. Quel est le message que vous vouliez transmettre au public ce soir à travers votre prestation ?
Il faut reconnaitre que le public est fantastique parce qu’il a été réceptif en toute chose. Dans tout spectacle, la qualité du public ne se mesure pas au niveau de la densité mais plutôt au niveau réceptif. Il était attentif et réagissait à temps opportun. Si la salle est archi pleine et personne ne réagit, je vous assure que vous passez largement à côté du spectacle. La salle n’était pas pleine mais j’ai aimé le public. Je vis dans la masse faible à Abidjan. Il y a des faits nouveaux chaque jour. Il suffit de prendre un fait vécu et essayer de l’habiller à notre manière afin de lui donner corps.

Le match du rire entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun s’est âprement discuté sur la scène au regard des prestations des humoristes. Quelle appréciation faites-vous de l’humour camerounais ?
C’est l’humour camerounais qui nous a tous inspiré depuis le temps de Jean Miché Kankan. On était tous adepte de lui. Notre manière à nous de l’immortaliser c’était de pratiquer ce métier. L’humour camerounais est l’un des meilleurs qui se vend en Afrique. Si vous regardez au niveau du Parlement du rire, l’humour camerounais se taille la part du Lion. La dernière édition que nous avons eu à faire, il y a eu plus d’humoristes camerounais. Les gens s’étonnaient de voir autant d’humoristes camerounais. Cela peut se justifier par le fait qu’ils travaillent chaque jour pour être toujours au sommet. Je les invite à travailler davantage et de ne pas dormir sur leurs lauriers. Dans ce métier, on travaille tous les jours. Moi qui suis dans ce secteur depuis 1985, je travaille sans relâche. Je fais des recherches et ma curiosité m’amène à poser des questions. J’essaie de me documenter. Il faut suivre le jeu des autres pour avancer aussi.

Vous arrivez dans un contexte agité au Cameroun. Cette 22ème édition prône le vivre-ensemble. Comment l’humour peut-il contribuer à sortir de cette crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ?
Nous avons vécu cette situation en Côte d’Ivoire. C’était plus grave. Ce qui a maintenu la Côte d’Ivoire sur pied c’est l’humour. Le sens de l’humour a permis au pays de tenir. On a décidé de rire de toutes les situations. Une situation de guerre, on en fait de l’humour. Cela a permis aux ivoiriens de se ressouder et d’aller à la paix, dans la même direction et de parler le même langage pour un vivre ensemble. L’humour est un vecteur du pardon, d’acceptation de l’autre et du vivre-ensemble. C’est pour cette raison que nous demandons à tous les Camerounais d’aller voir les spectacles, les théâtres et même d’assister à des concerts parce que nous véhiculons des messages de rassemblement Camer.be. C’est ce qu’il faut retenir. J’invite les Camerounais à ne pas tomber dans ce qui se passe. Il est encore temps d’arrêter. On sait quand la guerre commence, mais on ne sait pas quand elle finit. Nous avons vécu cela en Côte d’Ivoire. C’est terrible. On ne peut pas souhaiter cela même à notre pire ennemi. Ressaisissons-nous pour le bien de ce pays.

Est-il particulier pour vous de vous produire au Cameroun ?
Oui c’est particulier pour moi de jouer au Cameroun dans la mesure où le public camerounais est fantastique. C’est un public qui me porte à cœur. Ce n’est pas facile de dompter ce public-là. C’est toujours avec un égal plaisir de me retrouve en face de lui. Ce public est particulier, il est connaisseur et n’aime pas la médiocrité. Le public camerounais est exigeant. La Côte d’Ivoire a laminé le Cameroun sur scène même s’il faut reconnaitre un but hors-jeu inscrit par le Cameroun. L’arbitre a malheureusement accordé ce but. Mais on va faire appel à l’arbitrage vidéo afin de voir plus clair. Il y a égalité ce soir.

Vous faites rire le continent africain et le monde depuis plus d’une décennie sur des scènes et à travers les séries et longs métrages dans lesquels vous jouez parfois les premiers rôles. En quoi le rire est-il si important ?
Le rire est une thérapie. Il soigne et déstresse. Vous irez dans toutes les pharmacies, vous ne verrez aucun médicament contre le stress. Si vous êtes stressés, allez dans un spectacle d’humour. Vous ne serez pas déçu parce que ce stress va disparaitre. Le stress a des effets négatifs sur la santé. Il entraine des problèmes de cœur, l’Avc, etc. Quelqu’un qui rit beaucoup se soigne deux fois. Vu sous cet angle, le rire est très positif. Deuxièmement, le rire est rassembleur. On rit au même endroit et on arrête de rire également au même endroit. Sur ce, je conseille à tous les Camerounais d’aller voir les spectacles de théâtre.

24août
Lire aussi dans la rubrique ART
Vidéo