Camer.be
Ghana: Une ambassade américaine frauduleuse démantelée à Accra
GHANA :: SOCIETE
  • Afrikactuelle.com : Olivier Berhuse
  • mardi 06 décembre 2016 10:13:01
  • 8054

Ghana: Une ambassade américaine frauduleuse démantelée à Accra

Cette histoire rocambolesque continue à défrayer la chronique au Ghana et aux Etats Unis d'Amérique. On dirait une film de fiction que nenni. La révélation est pourtant vraie. Pendant une dizaine d’années, une fausse ambassade des États-Unis située dans la capitale ghanéenne a délivré des visas, passeports et autres papiers d’identité américains.

C'est le Daily News, quotidien ghanéen qui révèle pour la première fois cette information. Selon cette source, avec le concours de leurs collègues américains, les policiers ghanéens ont réussi à couper court à l'activité d'une fausse ambassade des États-Unis qui avait opéré pendant dix ans à Accra, capitale du Ghana. Information également confirmée par le département d'État américain dans un communiqué 

Selon les Américains, cette « ambassade » fonctionnait de 7h30 à 24h00 et délivrait des visas américains obtenus illégalement. Un drapeau des États-Unis flottait sur le bâtiment, et une photo du président américain Barack Obama était accrochée à l'intérieur. Une véritable petite ambassade américaine ! Son personnel a été recruté dans les milieux criminels ghanéens et turcs. 

Des Turcs parlant anglais et hollandais y travaillaient en qualité d'« officiers consulaires ». Cette « ambassade » délivrait des passeports, des visas et des cartes d'identité.  

Après le démantèlement de cette vraie-fausse représentation diplomatique, le département d’État américain livre ici leur mode opératoire : « Pendant une décennie, l’ambassade a fonctionné sans entrave. Les criminels qui gèrent l’opération ont été en mesure de payer les fonctionnaires corrompus afin qu’ils regardent de l’autre côté, et ont réussi à obtenir des documents vierges légitimes. » La perquisition des lieux a également permis de découvrir un vaste empire de faux et usage de faux.

Cette triste découverte intervient au moment où l’élection présidentielle ghanéenne point à l’horizon. Le président John Mahama Dramani tentera de rempiler face à son challenger Nana Addo Akufo et cinq autres candidats. Les attentes sont déjà nombreuses pour le président qui sortira des urnes dès ce mercredi. Car les autorités ghanéennes devraient farouchement s’attaquer à la corruption et autres maux qui ne font pas honneur au pays.

150 passeports saisis lors des perquisitions

Les autorités américaines ont été alertées de l'escroquerie par un renseignement lorsque les États-Unis ont lancé une vaste opération de lutte contre la fraude dans la région cet été. Des détectives ont alors été recrutés, dont des inspecteurs de police ghanéens, pour démanteler l'ensemble du réseau criminel. Au cours des perquisitions, qui ont débouché sur un certain nombre d'arrestations, les autorités ont saisi de faux visas indiens, sud-africains mais aussi de pays de l'espace Schengen, et 150 passeports de dix pays, de même qu'un ordinateur portable et des téléphones.

Le département d'État n'explique pas comment le gang s'était procuré de vrais visas américains. Il ne précise pas non plus combien de personnes ont pu pénétrer illégalement aux États-Unis et dans d'autres pays en recourant à des visas délivrés par ce gang, qui distribuait des dessous-de-table pour pouvoir opérer en toute impunité.

Les États-Unis ne sont pas les seuls concernés. L'enquête, toujours en cours, pour identifier tous les acteurs de cette fraude a permis de découvrir qu'une fausse ambassade néerlandaise existait également à Accra. Les autorités américaines cherchent également à déterminer si des Ghanéens ont réussi à se rendre aux États-Unis munis de ces faux  visas
 
La véritable ambassade des États-Unis se trouve à l'intérieur d'un complexe bien gardé situé à Cantonments, l'un des quartiers les plus chic de la capital

06déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo