CAMEROUN :: Issa Tchiroma fait exclure un militant :: CAMEROON

CAMEROUN :: Issa Tchiroma fait exclure un militant :: CAMEROON

CAMEROUN :: Issa Tchiroma fait exclure un militant :: CAMEROON
CAMEROUN :: Issa Tchiroma fait exclure un militant :: CAMEROON
Djibrilla Adamou était secrétaire particulier du Mincom, cumulativement avec ses fonctions de trésorier du parti. Il est accusé « des actes délictueux à la bonne marche ».

Issa Tchiroma, le président du Front du salut national pour le Cameroun (Fsnc), vient de se débarrasser de Djibrilla Adamou qui occupait au ministère de la Communication, le poste stratégique de secrétaire particulier du Mincom, cumulativement avec ses fonctions de trésorier du Fsnc. Dans un communiqué signé depuis Garoua, le 8 mai 2018, le bureau politique siégeant en conseil de discipline décide en son article 1er de « l’exclusion pour actes délictueux à la bonne marche du parti de M. Adamou Djibrilla, précédemment secrétaire national à l’organisation cumulativement avec ses fonctions de trésorier national ».

L’article 2 invite les organes de base, dans lesquels le concerné est inscrit, à le radier de leurs registres en y mentionnant le jour et la date ainsi que les références de la présente décision. L’article 3 invite tous les responsables de toutes les structures du parti à prendre acte de ladite décision. Depuis quelques temps, les commentaires allaient bon train au ministère de la Communication.

Entre malversations financières, « placements de l’argent du Mincom à l’insu du ministre Issa Tchiroma » et toutes sortes de trafics. Sa chute était peu ou prou attendue par ceux qui suivent de près l’actualité au Mincom. Hier, un cadre du Mincom a affirmé que Djibrilla Adamou n’a plus le droit de mettre ses pieds au ministère de la communication.

« Quand on est le responsable des affaires réservées d’un haut commis de l’Etat, on doit faire très attention, être irréprochable sur le plan éthique. J’espère qu’il n’a pas également touché à la caisse du parti. Cela sape l’image du Fsnc mais je salue le courage du Mincom », a-t-il déclaré.

L’influent militant et secrétaire particulier du Mincom n’est donc plus la bienvenue dans le parti. Plusieurs militants se demandent comment cette confusion entre les caisses de l’Etat et celle du Fsnc a pu s’opérer. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’après dix années passées auprès de Tchiroma au Mincom, Djibrilla Adamou n’a pas à regretter.

« Le Mincom n’en pouvait plus. De l’aide de l’État à la presse en passant par les fonds publics destinés au parti ou encore les marchés fictifs qu’il attribuait à ses connaissances, il a su tirer son épingle du jeu. Le Mincom lui reprocherait également d’avoir soustrait l’argent de son parti », a précisé hier un autre cadre du Mincom. Joint au téléphone toute la journée d’hier, Djibrilla Adamou n’était pas joignable. Ce secrétaire général à l’organisation du Fsnc avait été désigné à ce poste en 2012, alors qu’il occupait déjà les fonctions de  trésorier.

© Source : Le Jour : JPN

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@