Camer.be
CAMEROUN :: Solidarité pour un ado malade :: CAMEROON
CAMEROUN :: SANTE
  • Cameroon Tribune : Alliance NYOBIA
  • Thursday 09 November 2017 07:55:14
  • 2535

CAMEROUN :: Solidarité pour un ado malade :: CAMEROON

Né avec une malformation des organes génitaux, Charles S., 14 ans, a suscité un élan de générosité qui permet l’espoir.

Ce vendredi 10 novembre à Edéa, la justice pourrait décider que Rose Priso, épouse Weber, devienne la tutrice légale du petit Charles S., 14 ans. L’enfant souffre d’une malformation com- plexe de la vessie et de la verge (une exstrophie vésicale, selon des termes médicaux), et la dame, après un concours de circonstances étonnant, a créé une association, Rose Espoir Agiped (Agir pour les enfants démunis) afin de l’aider.

Tout part d’un jour de février 2017, que Rose Priso garde gravé en mémoire. Alors qu’elle s’apprête à faire un direct sur Facebook depuis le lieu dit « Débarcadère » à Kribi, un garçonnet apparaît dans son champ de vision. Il ne paie pas de mine et la jeune femme a un mouvement de recul. « Mme, j’ai besoin d’aide », lui murmure alors le garçon. Sans trop savoir pourquoi, elle passe alors son téléphone au gamin et lui demande de parler lui-même à sa communauté de suiveurs sur le réseau social…

Leurs  réactions décident Rose Priso : il faut faire quelque chose. Surtout que Charles sort de sa poche un peu plus de 5000 F et les lui tend : « C’est tout ce que j’ai. Complétez et soignez-moi ». Commence un combat pour sa guérison. Mais d’abord, il fallait remplir quelques formalités : se présenter à la police, puis aux services sociaux notamment. L’enfant, il faut le signaler, a quitté depuis longtemps l’environnement familial à Edéa et vadrouille.

« Les aides viennent de partout : de l’Europe, du Canada, des Etats-Unis, de Dubaï et du Cameroun », a confié Rose Priso à CT lors d’un récent passage à Douala. L’objectif est de réunir les quelque 45 millions de francs nécessaires à son évacuation sanitaire. « Il y a de l’espoir, confie la dame. L’association n’a que six mois mais pour un début, c’est prometteur. Nous croisons les doigts pour que ça continue », ajoute-t-elle. En attendant, l’enfant a été scolarisé et vit à Yaoundé, chez une sœur de Mme Weber.

« Nous souhaitons que le petit Charles devienne un homme », conclut-elle. Ce qui serait un beau cadeau pour cet enfant né en 2002… le 25 décembre.

09Nov
Lire aussi dans la rubrique SANTE
Vidéo
;