DROIT DE RÉPONSE DE L’A.M.O.R.C à la suite de la publication de l'article intitulé  « Cameroun : la Rose-Croix au banc des accusés du suicide d’une jeune étudiante » :: CAMEROON
DROIT DE RÉPONSE DE L’A.M.O.R.C à la suite de la publication de l'article intitulé  « Cameroun : la Rose-Croix au banc des accusés du suicide d’une jeune étudiante » :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : A.M.O.R.C. - Service Juridique
  • jeudi 08 juin 2017 10:00:28
  • 5568

DROIT DE RÉPONSE DE L’A.M.O.R.C à la suite de la publication de l'article intitulé « Cameroun : la Rose-Croix au banc des accusés du suicide d’une jeune étudiante » :: CAMEROON

Suite à la publication de l’article intitulé « Cameroun : la Rose-Croix au banc des accusés du suicide d’une jeune étudiante », nous tenons à préciser que mademoiselle Ernesta Farhel Abena, citée dans cet article, n’a jamais été membre de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, qui n’a donc aucun lien avec ce drame.

L’A.M.O.R.C. est considéré dans le monde entier comme un mouvement philosophique non sectaire, non religieux et apolitique. Ouvert aux hommes comme aux femmes, sans distinction de race, de religion ou de classe sociale, il est reconnu d’utilité publique dans plusieurs pays du monde, en raison de sa contribution à la culture, à l’éducation et à la paix. Pour plus d’informations le concernant : www.rose-croix.org

Lire l'article incriminé sur ce lien

08juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo