Camer.be
Cameroun, Sports pour déficients intellectuels : Les finales nationales ont eu à Yaoundé. :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Camer.be : Armel Ebellè
  • lundi 09 novembre 2015 14:48:36
  • 4445

Cameroun, Sports pour déficients intellectuels : Les finales nationales ont eu à Yaoundé. :: CAMEROON

Après un score de 2-2, les deux équipes de la capitale ne se sont départagé qu’à l’épreuve des tirs aux buts. En athlétisme, c’est Patience Kemayo qui remporte la médaille d’or des 150 mètres dames.Selon les consignes du ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), apprend-on, la date butoir du 08 novembre 2015, a été donnée à toutes les fédérations sportives pour, disputer les finales nationales de leurs compétitions. 

D’où la très grande activité sportive observée ce week-end à Yaoundé. De gauche à droite, des finales de taekwondo, volley-ball, jeux des dames etc. Ne pouvant être partout à la fois, votre reporter a choisi de suivre une catégorie d’acteurs, ceux de la Fédération camerounaise des sports pour déficients intellectuels (Fecasdi) dont Jean Marie Aléokol est le président. Lequel président à la fin des rencontres, a sollicité le soutien de tous pour l’encadrement sportif des déficients intellectuels.

Au stade Mateco de l’université de Yaoundé I où la Fescadi a tenu ses finales d’athlétisme, Mendouga Beme Dickens de l’équipe Césam Crera de Yaoundé, avec une performance de 6’’ 5, remporte les 25 mètres. Aux 50 mètres dames, Boumba Bernadette, avec une performance de 8’ 34, décroche l’or devant Pensi Frida Bénédicte. Aux 50 mètres messieurs, Essimbi avec 6’ 45, domine les débats, tandis que Patience Kemayo de Prohandicam, arrache l’or moyennant ’’17 95. Vainqueur respectivement des 400 et 1500 mètres, avec 1’11 et 5’ 43, Mala Onguné de l’équipe Colombe et Effa des Jeunes Manteaux du quartier Efoulan de Yaoundé, s’en tirent avec des médailles d’or. Et au lancer de poids dames, la jeune Abate Laetitia propulse l’engin à plus de 6 mètres.

« Le meilleur est réservé pour la fin », lance Jean Marie Alékol le président de la Fecasdi à la presse. Le meilleur, c’est reparti cette fois-ci pour le terrain de handball de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs). Finale nationale de football entre Jeunes Manteaux d’Efoulan, et Colombe, deux équipes de la capitale. Il est 14 heures 19 minutes lorsque l’arbitre donne le coup d’envoi de ce match de football d’un autre genre. Comme le précise le directeur technique national (Dtn) de la Fecasdi, c’est un match de 25 minutes x 2, avec cinq joueurs par équipes. « Il n’existe pas de hors-jeu, et la touche se joue au pied », précise le Dtn.

Venu représenter le ministre Bidoung Mkpatt, le Dr Manga Zambo, directeur des Affaires au Minsep, se dit surpris. « Je ne savais pas qu’il existait ce genre de football. Toutefois, je tiens à vous rappeler qu’au Ministère, une politique est entreprise pour que les sports pour déficients intellectuels, soient pratiqués dans des conditions décentes », dit-il, interrogé par la presse. 11è minute de jeu, Les Jeunes Manteaux d’Efoulan ouvre le score par Christian Anamakwa. Score qui ne change pas jusqu’à la pause. A la reprise, Colombe égalise, avant de mener au score, 2 buts à 1. Vers la fin du match, l’Oiseau de la paix craque devant la hargne des Jeunes Manteaux : 2-2, et c’est la fin du match. Ce sont finalement les Jeunes Manteaux qui l’emportent par 2 à 1 à la séquence des tirs aux buts.

© Camer.be : Armel Ebellè
09nov.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo