Bavure : Un gendarme bastonne à mort un jeune cultivateur
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Bavure : Un gendarme bastonne à mort un jeune cultivateur :: CAMEROON

Le drame s’est déroulé le 22 juillet 2021 à la brigade de gendarmerie de Pouma. Le jeune qui trouvé la mort a été conduit à la brigade alors qu’il ne faisait l’objet d’aucune plainte.

Les populations de la ville de Pouma localité située à 131 km de Yaoundé sur la nationale N°3 sont dans l’émoi et la consternation. Un jeune homme de 25 ans a trouvé la mort le 22 juillet à la brigade de gendarmerie dans les circonstances encore troubles. Selon les informations recueillies sur place, Justin Magloire a été conduit mercredi dernier à la brigade de Pouma par un gendarme. Il a été placé dans la cellule. Le jeune cultivateur ne faisait l’objet d’aucune plainte.

Mais nous avons appris que la victime vivait avec une jeune fille avec laquelle il a eu un différend. Cette mésentente n’a pas été gérée en couple au point où la jeune dame décide d’activer ses connaissances pour en découdre avec son homme. Sachant que Justin Magloire devait se rendre mercredi au marché de Pouma pour vendre du manioc, sa petite amie est allée prévenir au gendarme qui a procédé à l’interpellation du jeune homme alors qu’il s’apprêtait à écouler ses produits vivriers. Justin Magloire sera conduit à la brigade de gendarmerie où il sera jeté en cellule de manière illégale. Les témoignages font état de ce que la victime a été sauvagement bastonnée et torturée. Ne pouvant plus résister à ce traitement cruel et dégradant, le jeune homme a rendu l’âme.

Une source à l’hôpital de district de Pouma affirme qu’après le décès de la victime, le gendarme en question a décidé de conduire la dépouille dans la nuit de mercredi à jeudi à la morgue de l’hôpital de Pouma. Notre source ajoute que le responsable de la morgue a refusé de recevoir ce corps compte tenu des signes de torture que la victime présentait. Face à cette situation, les populations ont accouru à la morgue pour dénoncer cet acte. Les autorités administratives, policières de la ville se sont rendues sur place pour procéder à l’interpellation du présumé meurtrier qui est gardé à vue à la légion de gendarmerie d’Edéa où une enquête pour mort suspecte a été ouverte. Depuis la survenance du drame, la petite amie de la victime est introuvable.

Les populations de la ville de Pouma affirment que les arrestations illégales et arbitraires de la part des fonctionnaires de forces de maintien de l’ordre et de la sécurité sont récurrentes.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo