LES PARTOUZES D'AUJOURD'HUI PAR L'ECRIVAIN CALVIN DJOUARI
FRANCE :: SOCIETE

FRANCE :: LES PARTOUZES D'AUJOURD'HUI PAR L'ECRIVAIN CALVIN DJOUARI

D’ordinaire, l’homme se retrouvait avec la femme. En privé les deux faisaient tout ce qu’ils voulaient afin d’obtenir les plus grands plaisirs. Mais ce climat tiède de deux personnes, ne suffit plus pour les amoureux d’aujourd’hui qui souhaitent faire l’amour autrement. Les Partouzes, amour à plus de deux au cours d’une même séance, sont des rituels très souvent pas sataniques, mais érotiques. Une sorte de scène pornographique ou les acteurs veulent atteindre, disent-ils, l’extase.    Comment les choses se déroulent ? C’est tout un ce cérémonial. La femme encerclée par plusieurs hommes, où l’homme encerclé par plusieurs femmes, font l’amour au même moment, réveillant leur 7ème sens.

Cet amour à huis-clos est fait à la demande de la femme elle-même qui cherche une amante pour faire plaisir à son mari, ou alors elle sollicite un deuxième mec pour accompagner son mari dans cette réjouissance langoureuse.    Cet amour en groupe de nos jours, prend de l’essor au point où les jeunes sont entrés dans la danse. Ce qu’il faut rappeler ici, ce n’est pas un phénomène nouveau ; les jeunes collégiens le font depuis longtemps. Ils le font comme un jeu. Pour eux, la partouze est une chose naturelle, c’est par là qu’ils se découvrent et prennent leur courage. Les jeunes par nécessité de découvrir les choses de la vie s’organisent en plusieurs pour ressentir disent-ils l’amour à l’état pur.

La jeunesse est entrée dans cet amour cette fois-ci de façon explosive. Elle pense organiser les soirées qui entreront dans l’éternité. Elle s’abandonne posément, élégamment et démesurément dans les rituels de cette aventure en jacassant. Elle s’invente un arrière-monde pétri du sens de l’altérité. On dit en d’autres langues réunir tout ce qui est épars la communauté de bonheur.  Comme la pomme d’Adam, ce sont les jeunes filles qui ont toujours attiré les garçons sur scène. Elles adorent la partouze, elles sont réceptives lorsqu’une partenaire les touche. La partouze est le préféré des nouvelles filles qui se lancent dans cette aventure étoilée. Le lieu par excellence de l’apprentissage du plaisir.  

La femme connait là il faut toucher une autre femme pour l’exciter.   Quand la femme est maitresse des lieux…. Cela lui permet de s’inventer pour montrer qu’elle maitrise la chose. Chaque femme présente, dégage son excès de zèle qui va confondre l’équipe qui se met en branle. La sensualité est enivrante et contagieuse. Exactement comme les danseuses qui se présentent devant les spectacles. Chacune veut démontrer que c’est moi la meilleure. Si ta femme te propose un jour de t’essayer à cette partie, il est déjà trop tard pour refuser. Elle le fera à ton insu. Les femmes blanches n’hésitent pas à demander à son Noir de faire venir sa sœur africaine pour qu’elles fassent ensemble une flambée érotique en compagnie du mec.

Il y a quelques années, j’ai été offert en cadeau d’anniversaire à une blanche qui rêvait toujours de faire l’amour avec un Noir. Pour son cadeau d’anniversaire, son mari lui a dit d’en trouver Un.   La partouze semble-t-il ouvre l’esprit. La stimulation créée à cette occasion par les partenaires facilite l’orgasme de la femme qui est souvent compliquée. Dans cette ambiance, il y a communication des âmes, ceux qui n’ont pas souvent l’orgasme ont la chance de s’emporter grâce à la multiplication des plaisirs. On est comme sur un plateau, exactement comme un corps qu’on veut disséquer. L’homme touche, la femme touche, vous vous touchez… l’acte « partouzoïque » permet de remettre l’orgasme à sa place.  

Tout est utilisé et l’anus se trouve comme le carrefour ouvert de la sensualité, c’est là où les gens ressentent quelque chose de fort. On laisse la main flamber dans les jardins, l’épilation n’est par recommandée. Il faut laisser le gazon retrouver sa pleine nature, cela provoque l’excitation dans toutes les mises en scène et les cheveux qui s’enroulent pendant la pénétration, vous enchainent pour longtemps. Très souvent c’est une femme qui donne le ton. La guide, elle gémit, le psychique des petits acteurs, s’éveille et les amène dans les lointaines constellations. Les seins deviennent le grand boulevard où traversent les mélopées ardentes ; les lèvres… on se les délecte doucement, quand c’est bien mouillé, on les humecte, les mordille avant de s’écraser n’importe où dans la maisonnée. L’unité émotionnelle, le vivre ensemble dans le plus grand plaisir d’une paix accomplie en amour. Beaucoup d’hommes politiques africains sont dedans. Ce sont eux qui l’ont vulgarisée avec la démocratie et l’arrivée des sectes en Afrique. La démocratie c’est aussi une secte, elle a apporté beaucoup de choses chez nous. Ne pas comprendre cela relève de la myopie.    

Les amours en groupe permettent de faire bouger les vibrations sensorielles qui touchent les zones érogènes et les mettent en éveil. L’Expert- si c’est un homme- peut par son fantasme, te faire découvrir ton propre corps. Les partouze pour savoir quel en est le goût on a besoin que d’une soirée. La caresse devient l’ivresse de telles rencontres ; on ne distingue plus l’homme ou la femme, la caresse appelle la caresse. Le plaisir étant plus grand les femmes demandent aux hommes présents de se râper. Les cerbères fusent en osmose, sous le regard des femmes.

Ce stimulus dit-on efficient pour les frigides, les aides à atteindre l’excitation ; Les partenaires sont là, ils se touchent les ongles, se caressent le dos, touchent la tête qui se pose sur votre épaule, tout se joue dans la couleur des yeux. On est renversé dans le ciel, à l’oreille ils se disent ce qui ne fut jamais écrit. Ils se salivent la bouche de groseilles, les uns   marchent sur le ventre des autres.  Ils se racontent la vie qui se passe dans les temples lorsque tu les pénètres ; on peut boire dans le verre de l’autre. Sur les lèvres, les mots sortent à profusion ; on est à la croisée des chemins  à la source des temps.  les gars dans leur première aventure de la scène, trouvent du plaisir à revendre.

Toute la semaine ils vont en parler à qui veut l’entendre. « On a fait une chose terrible l’autre jour… c’était bon » et l’autre de dire… quoi ? Je t’expliquerai… Un autre bonheur est celui de voir plusieurs sexes à cœur ouvert, diffus, plus profond, plus total, qui envahissent le mental et apportent un apaisement au moins viril.  Tous les acteurs quittent la séance avec le sourire, ils sont pleins de joie, de gratitude, de clarté, ils retrouvent une famille dans une confiance totale, puis attendent avec impatience les prochaines rencontres avec de nouveaux entrants. L’amour retrouve sa toute grande liberté.     La partouze a-t-elle quelque chose de mystique ?  Oui dans certains cas. Ce n’est pas un acte qui est fait au hasard, parce que parmi les acteurs il peut y avoir un initié qui puise votre énergie. Lors de la partouze, le liquide séminal qui est très important spirituellement dans le corps s’évapore pour inonder le maitre qui monte en puissance. Cette énergie, transformée en vapeur enrobe le bénéficiaire de succès temporaire. Tel on aime le sexe, c’est comme ça qu’il sera aimé. Il va rayonner, la béatitude retrouvée en plusieurs pour un seul.  

Le sexe est le lieu où sont concentrés les énergies créatrices ; plongés dans ce plaisir, le naïf se détruit au profit du maître des lieux, dont le rayonnement sera évident. Il ne faut pas oublier que la femme est source d’énergie régénératrice.  La femme, semence créatrice a l'énergie qui se renouvelle et qui ne finit que lorsqu’elle a vieilli.  L’homme détient aussi l’énergie créatrice. Il est source de pouvoir, mais sa semence tarit. Sa semence est très prisée parce que puissante.  Le maître prononce les mots de pouvoir quand il le pénètre et puise toute la vitalité. C’est pourquoi les hommes qui aiment le pouvoir, aiment les hommes. Les invocations sont intérieures. Les bonnes sources d’énergie se retrouvent également chez les fillettes de moins de 15 ans. Cette pratique est courante dans les sociétés modernes comme dans les sociétés traditionnelles.

Par exemple lors de l’intronisation des certains chefs traditionnels, ils doivent dépuceler une jeune fille qui risque ne plus jamais accoucher ou qui accouchera un enfant zinzin. Lorsque la femme est « Partouzée » ou l’homme utilisé, il y a modification de leur être spirituellement. La femme est chosifiée, et les personnes qui interviennent se lient une relation fraternelle. Le sujet utilisé va devenir l’objet d’éveil de l’initié présent. La fille évolue également après les partouzes, mais négativement rien ne lui réussit ou alors, elle peut devenir sans valeur aux yeux de la société. On dénote une attitude agitée, tendance à vouloir trop parler, où le paraître est un moyen subtil de laver son destin « noir ». Lorsqu’on s’amuse avec le sexe on brise les codes de la vie normale. On peut être frappé. Elle a l’impression de comprendre beaucoup de choses et de vouloir devenir une référence à cause de cet univers amoureux anormal qui hante le subconscient.  

Tout ce que l’homme a reçu à sa naissance est sacré. Le sexe est sa partie la plus sacrée du corps. C’est l’organe qu’on protège et qu’on cache ; même étant très malade, la femme n’oublie pas de cacher son sexe. Lorsqu’il est désacralisé, on perd l’essentiel.  La folle qui marche nue dans la rue a été vidée de sa substance, la prostituée qu’aucun homme ne courtise est vidée de son essence. La femme est chosifiée et participe à sa propre déchéance. A chaque séance, elle perd quelque chose dans son être, jusqu’au jour où le paroxysme est atteint.

Tu atteints l’extase en détruisant bien sûr ton âme, puisque le sexe n’est pas fait pour ce genre de jeu. Pendant la sieste alors, les acteurs tous endormis, le sexe couché s’expose à la lumière et les protagonistes retrouvent leur platitude au réveil comme cerveau... les rires fusent d’un bout à l’autre de la chambre. Comme les novices qui sortent d’un temple d’initiation, on retrouve son âme qu’on avait laissée à la porte, leur horizon s’ouvre comme si une énergie cosmique les traversait. . 

par Calvin Djouari Ecrivain Romancier 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo