Manu Dibango: Hommage religieux à la Madeleine de Paris ce mardi
FRANCE :: SOCIETE

FRANCE :: Manu Dibango: Hommage religieux à la Madeleine de Paris ce mardi

L’Etat camerounais organise un culte à la mémoire du père de Soul Makossa dans la célèbre église du 8è arrondissement de Paris. 

« Manu Dibango était profondément et sincèrement humaniste. Cela transparaît dans sa façon de jouer, dans sa manière d’être au quotidien… Un hommage à la hauteur et à la dimension de l’artiste, lui sera rendu dès que la situation sanitaire le permettra ». Les propos sont de SEM André-Magnus Ekoumou, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Cameroun en France. Ils ont été tenus le 27 mars dernier dans la salle d’apparat de la Représentation diplomatique du triangle national dans l’hexagone, à l’occasion de la projection de « Tonton Manu », film de 90 minutes réalisé par Patrick Puzenat et Thierry Deschilly, sur l’icône africaine des musiques mondiales, un an après le décès du saxophoniste au talent inégalable et au sourire incomparable, le 24 mars 2020, à l’hôpital de Melun, en région parisienne. 

« Un héros pour l’éternité » 

Un an après, son souvenir reste impérissable dans la mémoire de la diaspora camerounaise en France. « Manu Dibango était un perfectionniste, un adepte du travail bien fait. C’était un musicien incomparable, un de ces artistes que la providence nous donne une fois par siècle. Quand on voit le concert de réactions qu’il continue de susciter partout dans le monde, on mesure encore plus sa perte pour l’humanité entière ». 

Prince Kestamg, ne trouve pas les mots justes pour exprimer ce qu’il ressent toujours plus d’un an après la mort de celui qui l’appelait affectueusement « Ah Hoho » à qui il répondait « Grand manitou ». Il ne pourra pas être présent à l’église de la Madeleine, ce mardi. Mais il sera de tout cœur avec cet hommage. « Je pense que là où il est, Manu Dibango doit être fier de ce que le Cameroun, son pays dont il a gardé la nationalité jusqu’à la mort, lui organise un hommage religieux. Grand Manitou, nous t’aimons, tu es notre héros pour l’éternité ». 

Le bâtiment cultuel qui  abrite l’hommage à Manu Dibango, ce mardi, 22 juin, de 14 à 16 heures, se situe sur la place de la Madeleine, dans le 8è arrondissement de Paris. 

Sa construction constitue une parfaite illustration du style architectural néoclassique, en témoigne son portique octostyle. « Monument historique » L’édification de cette église s'est étalée sur 85 ans en raison des troubles politiques en France à la fin du XVIIIè siècle et au début du XIXè siècle. Les changements et mouvements politiques de l'époque en firent modifier à plusieurs reprises la destination et les plans. Voulu par Napoléon Ier comme un temple grec dédié à la gloire de sa Grande Armée en 1806, le bâtiment faillit être transformé en 1837 en gare fer- roviaire, la première de Paris, avant de devenir une église en 1845. Sous le fronton, l'inscription en latin « D.O.M. SVB. INVOC. S. M. MAGDALENAE » (« Domino Optimo Maximosubinvocatione Sanctae Mariae Magdalenae ») veut dire « Au Dieu très bon et très grand, sous l'invocation de sainte Marie-Madeleine ». Le bâtiment a une longueur de 108 mètres, une largeur de 43 mètres, une hauteur de 30 mètres et est ceinturé par 52 colonnes corinthiennes. Le 27 mars dernier, lors de la projection du film « Tonton Manu », un parterre d’invités triés sur le volet avait alors répondu présent à cette rencontre aux côtés de Maréva et Michel Dibango, les enfants de l’illustre disparu, sa manager, Claire Diboa, mais aussi l’écrivain Gaston Kelman, auteur de « Manu Dibango. Balade en saxo. Dans les coulisses de ma vie », aux éditions La Découverte, en 2013, ou encore la chanteuse Charlotte Dipanda, l’actrice Marie-Philomène Nga, le Dr Armand Nghemkap et de nombreux journalistes. L’Eglise de la Madeleine devrait accueillir un peu plus de monde, la situation sanitaire s’étant nettement améliorée en France, même si la jauge est toujours de rigueur. 

Dans tous les cas, il faudra montrer patte blanche, en présentant son invitation, pour accéder à cet hommage religieux tant attendu par la famille, les amis de Manu Dibango et l’Etat du Cameroun. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo