Etat de la révolution camerounaise,diaspora:Mise au point du Conseil des Camerounais de la diaspora
FRANCE :: DIASPORA

FRANCE :: Etat de la révolution camerounaise,diaspora:Mise au point du Conseil des Camerounais de la diaspora

Camerounaises, Camerounais, Très Chers Compatriotes, Mesdames et Messieurs,

Alors que les Combattant(e)s de la Diaspora Révolutionnaire sont encore fortement ébranlé(e)s par la lourde perte enregistrée dans leurs rangs suite au décès de leur Camarade et Frère de lutte Claude Bernard Tiani, nous voici face à une nouvelle polémique vraisemblablement bien ourdie…portant sur la présence au Cameroun de son épouse Madame Caroline Pegang Tiani et de l’audio qu’elle y aurait émis.

Bien qu’encore plongée dans ce douloureux moment de deuil, la Diaspora Combattante et Révolutionnaire, à son corps défendant et dans une inélégance incongrue mais justifiée, déclare par la voix du Général Wanto Président du CCD (Conseil des Camerounais de la Diaspora), que  nous ne nous  reconnaissons pas dans cet audio et encore moins dans  les engagements ou éventuels engagements dont il y est fait mention.

Aussi le Général-Président Wanto du CCD ( Conseil des Camerounais de la Diaspora ), tient-il à préciser qu’en dehors du fait d’avoir pris part, tout comme la famille combattante, à la double cérémonie de  levée de corps, respectivement à l’hôpital de Lonjumeau et au Funérarium de Chevilly-Larue, il n’a engagé aucune négociation au sujet du rapatriement de la dépouille du Camarade CBT et, n’a pas souvenance d’avoir mandaté qui que ce soit, ni même Mme Caroline Pegang Tiani d’arranger ou de négocier quoi que ce soit avec le gouvernement illégitime et usurpateur de Yaoundé, ou même avec son représentant l’Ambassadeur illégitime du Cameroun en France.

Ainsi le CCD (Conseil des Camerounais de la Diaspora) et la Diaspora Combattante et Révolutionnaire tiennent à rassurer l’opinion nationale et internationale que le jugement qu’ils portent sur la situation calamiteuse des droits de l’homme au Cameroun n’a pas changé d’un iota. Et pour cette raison nous nous devons de rester plus que jamais mobilisés afin d’aider le peuple meurtri du Cameroun dans sa lutte permanente pour la démocratie, les libertés et l’instauration d’un Etat de droit au Cameroun.

Pour nos martyrs, pour Claude Bernard et pour les générations futures, le combat continue !

Vive la Diaspora révolutionnaire !
Vive le peuple réconcilié du Cameroun !
Vive le Cameroun libre !

Fait à Paris, le 18 février 2021

Pour le CCD et la Diaspora Révolutionnaire

Le Général-Président Robert WANTO

Lire aussi dans la rubrique DIASPORA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo