Immigrés africains : les dénigrés de Paris
FRANCE :: LIVRES

FRANCE :: Immigrés africains : les dénigrés de Paris

Le livre « Médias et intégration » d’Alain Nana Ketcha qui vient de paraitre, raconte la difficile vie des africains installés en banlieue parisienne.

La relation entre médias et ces immigrés n’a pas bonne presse. Empruntant au langage audiovisuel, les caméras des journalistes français sont orientées dans le sens de plongée. L’auteur, Alain Nana Ketcha, déclare avoir observé ces scènes pendant de longues années : d’où le surtitre « récit de vie d’immigrés et de leurs descendants ». Selon lui, ces ressortissants africains se plaignent de ce  que le message que des médias véhiculent au public à leur endroit n’est que négatif. Qu’y faisant suite, ce message ne leur permet pas de donner le meilleur d’eux, encore moins de s’intégrer dans cette terre d’accueil. Le livre de 312 pages est divisé en deux grandes parties : une partie consacrée à l’approche théorique et une autre donnant la parole aux immigrés ». L’enjeu Médias et intégration est édité dans la Collection scientifique « Communication et civilisation »  de l’Harmattan.


 
Thèse de doctorat

Appelez-le Docteur. A travers cet ouvrage, l’auteur a validé sa thèse de doctorat. C’est « l’aboutissement d’un long travail de terrain ayant permis la rédaction de ma thèse ». L’auteur ajoute qu’il s’inscrit dans la mouvance des « cultural studies » qui conçoivent les médias comme des espaces de médiation à travers lesquels sont articulés des relations de pouvoir, des stratégies politiques et des changements sociaux. Médias et intégration propose la « composition des identités dans un environnement multiculturel et médiatique ». L’auteur demande aux africains de garder leurs repères culturels même s’ils sont loin de leurs terres natales. 

Alain Nana Ketcha trouve des mots justes et le juste mot pour le dire. Son doctorat en Sciences de l’information et de la communication et son diplôme des hautes études de pratiques sociales montrent que l’érudit de la communication est dans son élément. D’après certains critiques littéraires, des journalistes africains doivent lire ce livre, aller ensuite découvrir les conditions de vie de ces immigrés pour enfin présenter une facette différente de celle proposée par des médias français. Pour l’auteur, le livre s’adresse aux chercheurs, aux étudiants et à monsieur tout le monde. ANK embrasse ainsi une carrière d’écrivain avec ce premier « chef d’œuvre ». Il a fait l’annonce d’un livre, consacré à la Reine blanche vivant dans un village de la commune de Bangangté, qui paraitra dans les prochains jours.

Lire aussi dans la rubrique LIVRES

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo