AFRIQUE :: L’ÉVIDENCE DE L'APPARTENANCE DU POLISARIO "LE SAHARA MAROCAIN AU ROYAUME DU MAROC" :: AFRICA
AFRIQUE :: L’ÉVIDENCE DE L'APPARTENANCE DU POLISARIO "LE SAHARA MAROCAIN AU ROYAUME DU MAROC" :: AFRICA
 
AFRIQUE :: LE SAVIEZ-VOUS
  • Correspondance : Prof. Kouayep
  • mercredi 22 janvier 2020 13:38:00
  • 5155

AFRIQUE :: L’ÉVIDENCE DE L'APPARTENANCE DU POLISARIO "LE SAHARA MAROCAIN AU ROYAUME DU MAROC" :: AFRICA

La séquence des provocations répétées du « «polisario à Guerguerate. 
Les récents événements de Guerguerate ne sont pas nouveaux, ils s'inscrivent dans une dynamique de provocations orchestrées par le « polisario » depuis 2016.


En début avril 2018, Sa Majesté le Roi, Que Dieu l'Assiste, a adressé une lettre au Secrétaire général des Nations Unies dans laquelle il attire l'attention sur la gravité des provocations répétitives du « polisario », dans la zone tampon près de Guerguerate et à l'Est du dispositif marocain de défense au Sahara marocain, qui constituent des violations des Accords Militaires.


Les Quatre dernières résolutions du Conseil de sécurité résolution (2414, 2440, 2468 et 2494) réitèrent l'injonction faite au "polisario" de respecter le cessez-le-feu. Le paragraphe préambulaire 6 de la résolution 2468 rappelle « les engagements pris par le polisario envers l'Envoyé personnel » de se retirer de Guerguerate et de s'abstenir de toute action déstabilisatrice à Bir-Lahlou et Tifariti. Le parapgraphe opératif de la 7 de la résolution 2440 appelle le polisario à « respecter pleinement ses engagements qu'il a pris auprès de l'Envoyé personnel au sujet de Bir Lahlou, Tifariti et la zone tampon à Guerguerate.


Les Quatre dernierrs rapports du Secrétaire général appellent au respect de la fluidité du trafic commercial et la circulation des personnes et des véhicules à Guerguerate.
Le 6 Janvier 2018, le Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU a indiqué que le retrait des éléments du polisario de Guerguerate est une condition sine qua none pour la reprise du dialogue sous les auspices de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU.
Le 23 octobre 2019, le poste Frontalier de Guerguerate a été bloqué une nouvelle fois par des éléments du « polisario ».
Lors de la précédente édition du Rallye Africa Eco-Race en janvier 2019, le « polisario » avait vainement tenté de perturber la libre circulation des participants à cet important événement sportif international.


Ces actes de provocations du «polisario» portent préjudice à la dynamique insufflée par le Secrétaire Général de l'ONU au niveau du processus politique sur la question du Sahara Marocain.
Gestion de crise par le Maroc
Le Royaume du Maroc a géré cette nouvelle provocation du « polisario » avec retenue et un grand sens des responsabilités, compte tenu de la forte volatilité du contexte régional.


Immédiatement après le déclenchement de la crise, la Mission Permanente du Royaume à New York a été instruite afin de mener des démarches auprès du Secrétaire général des Nations Unies, compte tenu de l'extrême gravité de la situation.
Ces provocations répétées constituent des violations gravissimes des Accords Militaires ainsi que des résolutions du Conseil de sécurité (2414, 2440, 2468 et 2494) mais également un affront direct au Secrétaire général de l'ONU qui n'a ménagé aucun effort pour remettre sur les rails le processus politique.


La patience du Maroc a toutefois des limites. Les récents événements dont la tenue du congrès du polisario à Tifariti dans la zone tampon, les nouvelles déclarations de l'Exécutif algérien sur le Sahara marocain témoignent d'une stratégie obstructionniste menée par l'Algérie et le polisario pour saper le momentum positif insufflé par le Secrétaire général et la tenue des deux tables rondes de Genève.
Le polisario a lors de son dernier congrès indiqué qu'il était prêt à reprendre la lutte. Il a également souligné qu'il reverrait son engagement dans le processus onusien, tout en appelant le Secrétaire général à fournir plus d'efforts.


Ces agissements ne sont pas ceux d'un acteur responsable. Au contraire, ces actes sont ceux d'un mouvement armé, en mal de repères et à la dérive.

22janv.
Lire aussi dans la rubrique LE SAVIEZ-VOUS
Vidéo