FRANCE :: COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA GRANDE MARCHE AFRICAINE DU 13 JUILLET À PARIS :: FRANCE
FRANCE :: COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA GRANDE MARCHE AFRICAINE DU 13 JUILLET À PARIS :: FRANCE
 
FRANCE :: POLITIQUE
  • Correspondance : AFRIQUE TELÉMA
  • dimanche 23 juin 2019 12:14:00
  • 3559

FRANCE :: COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA GRANDE MARCHE AFRICAINE DU 13 JUILLET À PARIS :: FRANCE

Le Collectif AFRIQUE TELÉMA constitué des organisations de la société civile, des ressortissants d’Afrique et des Antilles informe la presse qu’une marche sera organisée le Samedi 13 juillet 2019 de 12h00 à 19h00. Elle partira dès 14h00 de la Place de la République en direction de la Place Saint Augustin.

Thème: AFRIQUE TELÉMA – L’AFRIQUE EN MARCHE VERS LA LIBÉRATION DÉFINITIVE DU NÉO-COLONIALISME, DE L’ESCLAVAGE ET DES DICTATURES

Nous dénonçons l’indifférence générale de la Communauté Internationale et singulièrement de la France face aux hold-up électoraux perpétrés par les dictateurs; aux guerres civiles, génocides, massacres des populations civiles perpétrés par les mêmes dictateurs au nom de la lutte légitime contre le terrorisme ; à la mise en coupes réglées des richesses de nos pays d’origine puis les crimes économiques et écologiques des multinationales avec la complicité des dictateurs; enfin la résurgence du racisme, du négationnisme et du révisionnisme des crimes contre l’Humanité que sont l’esclavage et la colonisation sur les médias généralistes en France et dans l’impunité générale des auteurs.

Nous dénonçons l’attitude arrogante des dictateurs africains qui, parce que soutenus par les puissances étrangères et particulièrement la France dans les instances internationales, sont :

-sourds aux revendications en faveur de l’alternance à travers le respect des résultats réellement sortis des urnes,

-fermés aux demandes de dialogue, de médiation et de restauration pacifique des processus démocratiques;

– obstinés dans l’emprisonnement systématique des vrais opposants, des leaders d’opinions, et des acteurs de la société civile.

– détenteurs de biens mal acquis et bénéficiaires de transactions financières dont les intermédiaires appartiennent à des réseaux clientélistes bien structurés et/ou siègent parfois au sein des institutions de la république française

Nous n’en pouvons plus, Nous n’en voulons plus, Nous le martelons et sommons : STOP !!! STOP !!! STOP !!! TROP C’EST TROP !!! À BAS LES DICTATURES !!! À BAS LA FRANÇAFRIQUE !!! À BAS LA NÉGATION DE L’ESCLAVAGE ET DES CRIMES LIÉS À LA COLONISATION.

C’EST POURQUOI NOUS DISONS:

– OUI à la fin de la dictature dans tous les pays africains sans condition, l’abrogation des traités signés entre l’Afrique et l’Occident avant ou au moment des indépendances fictives

– OUI à la signature de nouveaux accords. Un traitement d’égal à égal dans les transactions ou négociations à venir entre l’Afrique et ses partenaires étrangers, notamment la France

– NON à l’ingérence étrangère en Afrique en matière de gestion: politique monétaire et militaire. Le retrait de toutes les forces étrangères et le démantèlement de toutes les bases militaires en terre africaine. Nous en avons assez de cette HONTE !!!

– OUI au départ de nos classes dirigeantes corrompues et complices de la politique néo-coloniale qui contribuent à détruire l’Afrique (économiquement, écologiquement, politiquement et humainement)

– OUI à la généralisation de la démocratie avec la liberté d’expression, à la libre circulation de tous les peuples et le droit de ceux-ci de jouir des ressources naturelles de leurs sous-sols. Nos richesses n’ont profité et ne profitent jusqu’ici qu’à la classe dirigeante en lien avec des prédateurs étrangers.

– OUI à la fin des dirigeants illégitimes, soutenus et maintenus par les puissances étrangères dont la France et qui n’ont aucun respect pour les peuples en proie aux traitements inhumains et dégradants, aux massacres et aux génocides.

LA SOUVERAINETÉ POUR TOUS LES PEUPLES D’AFRIQUE, C’EST MAINTENANT !!!

Grande Marche Africaine affiche

AFRIQUE-TELEMA - LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

23juin
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo