CAMEROUN :: Comment une femme peut aimer un homme qu’elle n’a jamais vu :: CAMEROON
CAMEROUN :: Comment une femme peut aimer un homme qu’elle n’a jamais vu :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER CAMEROUN :: Comment une femme peut aimer un homme qu?elle n?a jamais vu :: CAMEROON
  • achouka.mondoblog : Ecclésiaste DEUDJUI
  • jeudi 21 mars 2019 00:26:00
  • 14153

CAMEROUN :: Comment une femme peut aimer un homme qu’elle n’a jamais vu :: CAMEROON

Je connais beaucoup de femmes qui me confient souvent : « Mon petit ami est à Mbeing », « Mon fiancé est aux États-Unis », « Mon futur mari se trouve du côté de la Côte d’Ivoire. » Et pourtant ces dames-là n’ont même pas encore rencontré les amants virtuels dont elles me parlent hein…

Son argent

Évidemment que c’est le premier moteur ! Parce que si tes poches sont trouées comme pour un habitant de Dibombari, tu ne pourras même pas sortir avec une fille qui est dans les villages voisins comme Bomono, Souza, Nkapa, Bekoko, Malèkè, etc.

L’argent c’est le nerf de la drague ! Et c’est pour cela que dans toutes les relations à distance, le mot de passe c’est « Western Union ». Si vous êtes dans le même pays comme les gars qui sont à Bafoussam et qui ont leur petite amie virtuelle à Yaoundé, le mot de passe deviendra « Express Union » (si, si, ça existe encore). Et si alors vous êtes dans la même ville comme les gars loubards qui baratinent les pimentières sur WhatsApp, le mot de passe se transformera en « Orange money » ou bien en « MoMo » (pas Jean de Dieu hein !). Mais ce qui est certain c’est que dans tous les cas hein, une Camerounaise ne peut pas aimer un homme qui vit à distance si ce type-là ne prend jamais la peine de lui transférer régulièrement de l’argent en liquide…

La liberté de le tromper

Évidemment que c’est le deuxième moteur ! Parce que quand tu sors avec un homme qui est dans la même région que toi, c’est souvent un peu compliqué de le tromper avec un autre Camerounais qui vit dans les parages. Puisque quand tu vas te rendre en boîte de nuit, il y a des détectives privés invisibles qui vont l’appeler pour lui dire que « Euh… Ecclésiaste ! Est-ce que tu sais qu’on vient d’apercevoir ta Marguerite ici au Cheval Blanc ? »

Alors que quand tu sors avec un Parigot que tu n’as jamais vu (et qui ne t’a jamais vue non plus), il va d’abord savoir que le Cheval Blanc c’est de quel côté ? Hein ? Tu peux même lui mentir que c’est le nom d’un hippodrome qu’on vient de construire en prévision de la CAN de 2021. Tu peux lui dire que tu étais à l’auberge pour siester avec l’un de tes meilleurs amis, et il ne va même pas comprendre ce que la « sieste » veut dire. Tu peux lui déclarer que tu es actuellement en train de voyager pour la ville de Nkongsamba. Tu peux lui faire accroire que tu venais récemment de déménager. Tu peux lui faire avaler que tu es enceinte. Tu peux lui mentir que tu ne te sens pas très bien, que tu es à l’église, que tu es dans une plantation en train de semer le haricot, etc.

Est-ce qu’il va même essayer de tenter de vouloir commencer à discuter ? Hein ? Est-ce qu’il aura les arguments pour déterminer si oui ou non tu es réellement en train de lui déclarer la vérité ?

Le temps de la discussion

En dehors de ces côtés matérialiste et opportuniste que les filles apprécient souvent toujours dans les relations à distance, il faut quand même reconnaître qu’il y aura aussi le temps de la discussion.

Parce que normalement quand un Camerounais rencontre une cameruineuse dans le monde réel, il va rapidement lui offrir le poisson braisé et ensuite il va chercher à la culbuter ! Alors que quand tu rencontres un baratineur sur les réseaux sociaux, il va au moins faire semblant de te donner un peu plus de considération. C’est vrai que son objectif majeur restera de te déshabiller, mais il y mettra quand même un peu de la manière ! Il va te réveiller tous les matins avec des baisers virtuels et il va te rendormir le soir avec des bisous et des jolis cœurs. Il sera généralement précautionneux lorsque vous déblatérerez. Il essaiera toujours au moins de faire semblant d’apprendre à vouloir te connaître. Il ne sera pas trop pressé de coucher avec toi puisqu’il sait parfaitement que vous êtes limités par la géographie.

Vous allez discuter au téléphone de vive voix assez régulièrement, et c’est comme ça que la fille va développer des sentiments pour cet inconnu qu’elle considère même déjà comme une connaissance…

Le fantasme

Moi j’appelle cela la suggestion. Parce que quand une fille me plaît virtuellement et que je ne l’ai jamais rencontrée encore, en général je l’imagine toujours plus fantasmagorique que ce qu’elle ne sera dans la réalité…

Puisque quand une fille te transfère sa photo de profil sur son WhatsApp par exemple, elle choisira sélectionnera toujours une image qui n’est pas très compromettante. Et puis toi aussi tu vas lui faire des Voice Notes en whitisant comme si tu étais un métis. Tu vas lui dire qu’elle est sublimissime alors que tu ne l’as jamais rencontrée physiquement, et c’est comme ça que petit à petit elle va commencer à t’envoyer des photos de sa poitrine puis de ses fesses. Nues ! Tu vas lui envoyer le portrait de ton bangala* qui aura l’air plus volumineux (plus long et plus gros) parce que tu vas le filmer en contre-plongée et avec une courte profondeur de champ. Elle va te le trouver adorable. Elle va commencer à fantasmer sur toi parce que les hommes qu’on n’a jamais croisés sont toujours mignons, forts, romantiques, et cætera, et toi aussi tu vas fantasmer sur elle parce que les femmes qu’on n’a jamais croisées sont toujours mignonnes, fortes, romantiques, etc.

Surtout que les femmes sont toujours jolies sur leur story Facebook, sur leur statut WhatsApp et sur leur fil d’actualité Instagram…

Comment une Camerounaise peut-elle aimer un individu qu’elle n’a encore jamais rencontré ?

Donc comme je disais, je connais beaucoup de femmes qui me révèlent souvent que « Mon petit ami est au Maroc », « Mon fiancé réside à Dubaï », « Mon futur mari se trouve du côté de la zone anglophone »!

Et pourtant elles ne les ont même encore jamais rencontrés hein !

Comment une femme peut-elle aimer un homme invisible ? Eh bien c’est simple, c’est parce qu’il ne sera pas là pour lui casser les oreilles ou bien pour observer ses innombrables et interminables défauts.

Comment une femme peut-elle aimer un homme qui vit sur un autre continent ? Eh bien c’est très simple, c’est parce qu’il sera là-bas en train de chercher leur argent pendant qu’elle sera ici en train de se chercher ses ndjombas*.

Comment une femme peut-elle aimer un homme qu’elle n’avait encore jamais rencontré dans la vraie vie, alors qu’il y a pourtant plein de dragueurs qui lui font la cour tout autour ?

Alors que ces baratineurs-là sont en général des opportunistes. Alors que tous les hommes qui lui ont dit « Je t’aime » en face n’étaient pas vraiment des personnes sérieuses. Alors que les mecs qui la côtoient au quotidien ont pour seul objectif de la renverser sur leur matelas. Alors que les garçons camerounais ne savent plus vraiment complimenter une femme, de nos jours. Ils ne savent plus la courtiser, ils ne savent plus la chouchouter, ils ne savent plus la flatter ni la séduire, bref, ils ne savent plus pratiquer ce qu’on appelle la galanterie et encore moins le romantisme.

Et c’est pour ça que les femmes préfèrent les hommes comme Pierre La Paix Ndamè même si elles ne vont certainement jamais le rencontrer…

21mars
Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

canal de vie

Vidéo