Camer.be
MONDE ENTIER  :: Mondial 2026 : Gianni Infantino a-t-il « cédé » face aux Etats-Unis ? :: WORLD
MONDE ENTIER :: SPORT
  • Quotidien Mutations : Désiré Domo
  • mardi 19 juin 2018 10:50:10
  • 4107

MONDE ENTIER :: Mondial 2026 : Gianni Infantino a-t-il « cédé » face aux Etats-Unis ? :: WORLD

Pour éviter le rebondissement du « Fifa Gate » lancé en 2015, le président de l’instance du football mondial aurait manoeuvré pour que le prochain rendez-vous reste en Amérique.

C’est officiel depuis hier 13 juin 2018. La Coupe du monde de football 2026 version 48 pays va se jouer en Amérique. Ce sera la toute première fois de voir trois pays organiser cette compétition. Le trio Etats-Unis, Mexique et Canada a été choisi pour abriter la plus grande fête planétaire du ballon rond au détriment du Maroc. Les Lions de l’Atlas passent à côté de l’organisation de cette compétition pour la cinquième fois.

En vérité, l’annonce qui a été faite hier mercredi 13 juin, au cours de la 68e assemblée générale de la Fédération internationale de football association (Fifa) était un tout prévisible. Le Maroc a totalisé 65 voix contre 134 pour le trio américain. Mais c’est la patrie de l’oncle Sam qui récoltera les fruits de ce mondial. Une organisation taillée pour les Etats-Unis d’Amérique, qui bénéficieront d’une grande partie du tournoi sur leurs terres.

Tout part en fait de mai 2015. Alors que les Etats-Unis viennent de perdre l’organisation du mondial 2022 face au Qatar, les Américains décident lancer ce que la presse internationale va qualifier de Fifa Gate. La justice américaine dresse un état des lieux accablant d’une corruption, selon elle « endémique », au sein de l’instance faitière du football mondial.

Sur la ligne de départ, quarante-sept chefs d’inculpation retenus contre neuf responsables de la Fifa, dont deux vice-présidents et cinq partenaires. Ils sont accusés de « racket, fraude, et blanchiment d’argent » sur une période de 25 ans. Période pendant laquelle ces responsables du football planétaire auraient « sollicité et reçu plus de 150 millions de dollars (plus de 75 milliards Fcfa) en pots-de-vin et rétro-commissions », en échange notamment des droits médiatiques et marketing pour les tournois internationaux de football.

Un document de 167 pages produit par le département américain de la Justice, lequel met à nu la mauvaise gestion du football mondial par certains responsables. Les faits de corruption concernent entre autres l’attribution du mondial 2010 à l’Afrique du Sud, de même que celle de 1998 à la France. Un fait reconnu par la nation arc-enciel qui avoue avoir versé 10 millions de dollars à l’organisation internationale après l’obtention du mondial 2010. Beaucoup de têtes vont tomber. Certaines personnalités vont jeter l’éponge.

Parmi elles Sepp Blatter, alors président en exercice de la Fifa. Celui-ci quitte ses fonctions cinq jours seulement après avoir brigué un autre mandat. Puis, il écope de huit ans de suspension de toute activité liée au football, au même titre que Michel Platini, alors président de l’Union européenne de football association (Uefa) et patron de Gianni Infantino, secrétaire général à cette époque. Selon la ministre de la Justice américaine, Loretta Lynch, les faits se sont par ailleurs étendus à l’élection du président de la Fifa en 2011. Et par ricochet, l’affaire n’est pas terminée.

19juin
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo