AFFAIRE NANA MADJI : L'officier de police toujours en détention
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: AFFAIRE NANA MADJI : L'officier de police toujours en détention :: CAMEROON

Trois semaines après son acquittement par le tribunal, il séjourne toujours à la prison principale de Yaoundé.

C’est le 16 avril dernier que le tribunal militaire déclarait non-coupable, pour vice de forme, l’officier de police Nana Madji. Seulement, 03 semaines après le policier est toujours en détention à la prison principale de Yaoundé. Tout a commencé le 05 janvier 2015, lorsque Nana Madji interpelle à la frontière Cameroun-Tchad des suspects qui tentaient de franchir la frontière avec une cargaison de 41 armes de différents calibres.

05 mois plus tard, l’officier de police est convoqué par le délégué général à la sûreté nationale (Dgsn) à Yaoundé. Ici, il lui est appris qu’il est de mèche avec les 2 trafiquants qu’il a interpellé 05 mois plus tôt. Un an plus tard, soit le 19 décembre 2016, il sera conduit à la direction de la police judiciaire (Drpj) de Yaoundé et confronté à la Pj avec les 2 trafiquants qu’il avait arrêtés le 23 décembre.

C’est à partir de ce moment précis que l’officier Madji comprendra que «cette mascarade n’est que pure vengeance des trafiquants qui me l’avaient d’ailleurs promis au moment de leur arrestation», se souvient l’officier de police. Plus tard il sera placé en détention à la prison principale de Yaoundé. Son affaire est enrôlée et 5 mois plus tard, soit le 15 mai 2017, la première audience de cette affaire est tenue au tribunal militaire de Yaoundé. La deuxième suivra le 19 juin 2017 et la troisième le 17 juillet 2017.

02 ans plus tard, après de nombreux renvois et des manquements du côté du parquet, le Tribunal l’a reconnu non-coupable et l’a acquitté pour vice de forme. L’officier de police, plutôt accusé de financements d’actes de terrorisme, est désormais en droit d’être libre. Seulement, depuis que le tribunal s’est prononcé sur sa culpabilité, il continue d’être en détention. Selon des indiscrétions, le directeur de la justice militaire qui «suit ce dossier», a dit qu’il «le réglait en extrême urgence».

Dimanche 06 mai 2018 aux environs de 13h à la prison principale de Yaoundé, c’est l’heure de la prière. Un petit moment d’attente et Nana Madji est appelé pour la visite. Il apparaît dans la cour intérieure de visite en même temps que tous les autres détenus. Serein, il continu de garder espoir : «ça fait 02 ans que je suis en détention ici, le plus dur est passé, la décision a été rendue et j’ai été reconnu non-coupable. Un jour de plus ou un jour de moins passé encore ici ne changera rien», précise l’officier qui malgré tout, a hâte de respirer tout de même le parfum de la liberté.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo