Camer.be
CENTRAFRIQUE :: Accusé de viol, un ministre se voit dépouiller de son immunité :: CENTRAL AFRICAN
CENTRAFRIQUE :: SOCIETE
  • Source : news.africahotnews.com
  • lundi 16 février 2015 04:20:17
  • 11739

CENTRAFRIQUE :: Accusé de viol, un ministre se voit dépouiller de son immunité :: CENTRAL AFRICAN

Le ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé ne se cachera pas sous son immunité diplomatique pour faire obstruction à l’affaire de viol de mineur dont on l’accuse.

Car, la présidente de la transition, Catherine Samba Panza, a décidé de la levée de l’immunité dont il jouissait jusqu’à hier vendredi. Selon un communiqué signé de la présidence de la République, "Le chef de l'État de la transition a été informé de l'affaire du viol présumé d'une jeune fille mineure de 16 ans à Yaloké, en marge des consultations populaires à la base et mettant en cause un ministre en fonction". Et, "compte tenu de la gravité des faits allégués, elle a immédiatement instruit le Premier ministre, chef du gouvernement de la transition, de la levée de l'immunité du membre du gouvernement mis en cause pour permettre à la justice de mener les enquêtes destinées à faire toute la lumière sur cette affaire" indique le communiqué.

D’après les allégations, le viol se serait produit lors d’une visite à Yaloké du 21 au 26 janvier dernier. Si Romaric Vomitiadé n’a pas cessé de clamer son innocence, la supposée victime maintient son accusation comme ce fut déjà le cas au micro de la radio Ndéké Luka, où elle témoignait avoir été violée par le ministre du Tourisme.

Face à de telles accusations insistantes, le ministre, en conférence de presse jeudi dernier, était obligé de déclarer qu’il se met à la disposition de la justice de son pays pour que la lumière soit faite sur cette affaire. "Je sais que nous sommes en politique, c’est une atteinte à la personnalité. Je me réserve le droit de déposer une plainte contre tous ceux qui mènent cette campagne nauséabonde", a-t-il aussi indiqué.

Entre les supposés auteurs de cette campagne nauséabonde comme le qualifie M. Vomitiadé, et la version ministre, à la justice de faire son travail pour faire découvrir la vérité.

© Source : news.africahotnews.com
16févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo