GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"

GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"

GABON :: Fran?ois Fillon : "On a le sentiment que le pr?sident Bongo n'a pas gagn? cette ?lection"
GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
Candidat à la primaire à droite, François Fillon s'est refusé à "la repentance" sur le rôle de la France dans ce pays d'Afrique centrale.

François Fillon, député Les Républicains et candidat à la primaire de la droite a critiqué le président Ali Bongo sur le plateau de franceinfo, vendredi 2 septembre. "Quand je vois ce qui se passe au Gabon. Je souhaite que les résultats de cette élection soient connus. Le sentiment qu'on a en écoutant les observateurs sur le terrain, c'est que le président Bongo n'a pas gagné cette élection. Il s'est exprimé à travers les urnes une très forte contestation à l'exception de son fief familial", a-t-il observé.

Pas de repentance

Toutefois, l'ancien Premier ministre voit dans ces évènements un signe positif. "Le seul fait que le président Bongo annonce une victoire étriquée compte tenu de ce que sont les systèmes démocratiques dans les pays de cette région, c'est le signe qu'il y a un progrès vers une plus grande forme de liberté." Il s'est, par ailleurs, refusé à faire l'examen de conscience de la France sur le rôle qu'elle a jouée par le passé au Gabon : "La repentance ne sert à rien. Il faut placer les choses dans leur contexte historique".

© Source : Francetvinfo.fr

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
La repentance sert à quelque chose

Vous avez commis des crimes en Afrique

Les africains ont besoin que justice soit faite

Un crimes est un crime, en Afrique ou ailleurs

Quel que soit le contexte du crime dont il est question

Le crime est d'autant plus grave que le criminel est dans une situation de domination quasi absolue

Il n'y a aucune excuse possible du genre "légitime defense"
La France n'à aucune excuse pour les crimes qu'elle a commis et continue de commettre

Parce qu'on parle du passé comme si dans le présent ces crimes avaient cessé

La France peut ne pas se répentir et assumer sa nature criminelle

Mais alors les africains et l'Afrique veulent obtenir justice et réparation
Epervier
Et en attendant, François fillion rêve de l'époque où c'est la France, comme en RCA et en Côte d'Ivoire à présent, place au pouvoir par les armes s'il le faut, le groupe criminel qu'elle veut

Notons que c'est la France qui a introduit la fraude électorale en Afrique francophone

Alors François fillion, taisez-vous !
Ribambai
Les africains ne sont pas des enfants à qui on doit tout imposer.
J'accuse nos dirigeants qui manquent d'amour pour leur pays.
J'accuse nos dirigeants qui préfère trahir leur semblables pour de l'argent.
j'accuse les fossoyeurs de l'indépendance africaine.
car on ne saurait tromper quelqu'un d'aller tuer sa famille et il s'engage comme un mouton pour de l'argent ou des richesses.
ceux qui ont pourries l'Afrique et tuer la jeunesse africaine ce sont les dirigeants Africains.
ce sont bien les africains qui ont donné leur enfants pour esclavage!
ce sont bien les africains qui dirigent leur pays mais qui volent pour aller garder en Europe.
l'heure est à une prise de conscience.
quand Sarkozy se moquent des africains il le fait au Sénégal et ce sont les africains qui applaudissent.
zed2three
nous attendons avec impatience le jour où un chef d'état français reconnaîtra le crime contre l'humanité que fut la colonisation
plus de cinquante ans après les indépendances ,on ne peut continuer à renvoyer la responsabilité de nos faits barbares et criminels aux colons d'autant plus que le scénario de ces événements est souvent à l'avance écrit et joué par nous-mêmes;hier la côte d'ivoire,aujourd'hui le gabon,demain à qui le tour?
gabson
@Ribambai, le comble est que VOUS PRATIQUEZ EXACTEMENT ce que vous dites "reprochez" aux AFRICAINS
1- vous dites vous-même accuser les...AFRICAINS...ce qui suppose que vous ne vous sentez pas africain!
2- scandale des scandales, comme certains blancs, vous avez l'audace d'affirmer que ce sont les africains qui sont responsables de l'esclavage, pour avoir vendu leurs frères et soeurs!!! comme si les Juifs étaient responsables de la shoah!!!!
3- que gagnez-vous à supporter les français??? Savez-vous que vous vous faites complice des français???

4- la première prise de conscience consiste à saisir que NOUS NE SOMMES PAS SORTIS DE L'ESCLAVAGE! Plutôt que de combattre les esclaves en veste que vous appelez "vos dirigeants", reprenez votre souffle et engagez-vous à libérer l'AFRIQUE de l'imposture inernationale portée par la france en AFRIQUE!
gabson
Quant à ce @fillon, a-t-il entendu un leader politique africain juger de qui a gagné ou non les élections en france???

Diantre! Qui donne à certains blancs ce racisme monstrueux qui les amène à continuer de croire que les NOIRS sont leurs propriétés dont ils parlent comme ils veulent?

En quoi fillon, un français e suppose, est-il concerné par les élections présidentielles au GABON? Est-il Gabonais???

Il a le sentiment que Bongo n'a pas gagné, lui quel Gabonais???

Un jour, les AFRICAINS mettront fin à ce Mépris nauséabond!!!
excamerounais
Merci
@Ribambai

@Gabson,
Arrête avec ta glossolalie

Comme toujours, les africains sont les grands enfants. jamais responsables de rien
Ribambai
@gabson
je ne soutiens pas le blanc car je reconnais qu'ils ont une part importante dans nos problèmes.
mais je refuse de croire qu'ils nous ont trompés et ils continuent de nous mentir.
je refuse de penser que nous sommes des éternels gamins.
qu'est ce qui empêche un président comme Biya de rendre le Cameroun comme la Suisse qu'il chéri si bien?
qu'est ce qui empêche les sénégalais de répondre vigoureusement à un Nicolas Sarkozy qui vient se moquer de tous les Africains au Sénégal?
qu'est ce qui nous empêche de bannir pour toujours la corruption dans nos mœurs?
Jeannot
camer.be critique cameroon-info.net jusqu'à obtenir à son tour le soutien financier des français. Il n'y a qu'à voir la pub d'orange, bientôt Total et pmuc.
makita
@
tous les commentateurs plus haut ne comprennent rien dans les relations France-afrique
La France va toujours chercher à profiter de son afrique, C' est les africains qui doivent se defendre
gabson
@Ribambai,
1- savez-vous au moins que chaque voix dissidente africaine qui se tourne contre les AFRICAINS plutôt que contre les français agit automatiquement en faveur de la france?
2- si pour vous, BIYA peut développer le CAMEROUN comme la Suisse, alors vous croyez que le CAMEROUN est SOUVERAIN! Ce n'est pas ma vision des choses! je ne connais pas d'esclave riche, tout comme je ne connais pas de pays non-souverain développé! Admettons que BIYA soit faible, que dire du Tchad, Gabon, RCA, Congo, Niger, Guinée Conakry, Sénégal... Le problème est systémique, notamment le système mafieux du fcfa!
3- ce fcfa existe encore, tant que quelques africains penseront encore qu'avec ça, on peut développer un pays!
4- quant à la corruption, son siège est en france, dans le fmi, la bm, la fifa...
gabson
@excamerounais, comme votre pseudo le dit, vous faites partie de ces africains-là qui ne se sentent amais africains et qui critiquent les AFRICAINS qui critiquent la france!

Nous n'aurons pas besoin de vous, la fin de la france en AFRIQUE a sonné! Elle va à un rythme lent, mais elle est mûre, l'heure de cette fin!
fils du pays
Si la France est de cette avis, alors il afudra qu´elle agisse en consequence....
La France n´a rien à gagner en soutenant les dictateurs. Au contraire elle pourra perdre à cours, moyen ou long terme.
Larryking
Fillon n’est qu’un filou! Premier Ministre de la France de 2007 à 2012, il était très au centre de la mafia françafricaine lorsque Bongo fils a fait du hold-up électoral pour succéder à son père alors qu’il était arrivé 3e aux élections du 30 Aout 2009. On aide un individu à accéder au pouvoir par la fraude électorale, et on vient, 7 ans plus tard, dénoncer la fraude électorale lorsque ce dernier fait de la récidive pour se maintenir aux affaires! Ce qui a changé entre-temps c’est que les intérêts de la France ne sont plus très prioritaires à Libreville. La France a peut-être négocié un meilleur deal avec Jean Ping !
chris2
On a aussi le sentiment que vous avez tué Kaddafi Sarkozy et vous.
Plus de liberte veut dire moins d ingerence
chris2
On a aussi le sentiment que vous avez tué Kaddafi Sarkozy et vous.
Plus de liberte veut dire moins d ingerence
WiseMan
C'est l'ordre normal des choses, "de bonne guerre" comme on dit souvent, qu'un pays fut-il la France defende ses interets

Focalisons notre attention sur la transparence electorale et le reste viendra seul

Si les contestations sont si vives, peut-etre faudra-t-il revoir ces pv...
Larryking
L’Africain que je suis n’a pas beaucoup de sympathie pour Jean Ping à cause de son bilan plutôt mitigé de Président de la Commission de l’Union Africaine et le fait qu’il a axé sa campagne électorale sur la « gabonité » alors que le docteur en sciences économique qu’il est, l’ancien ministre et diplomate chevronné qu’il est a les qualifications et l’expérience qu’il faut pour offrir aux Gabonais des solutions milles fois meilleures que celles d’Ali Bongo. Il avait quand même moins de difficultés à tenir des meetings et à vendre son projet politique aux Gabonais qu’un John Fru Ndi ou un Maurice Kamto au Cameroun, et Je ne comprends pas pourquoi il a préféré sombrer dans des attaques personnelles, au lieu d’attaquer le président sortant sur son bilan et expliquer aux Gabonais comment il fera mieux que lui! J’ai trouvé sa stratégie ridicule et indigne d’un ancien représentant de l’Afrique!


Larryking
Cela étant dit, les dirigeants Britanniques n’ont pas torturé les résultats du brexit sous prétexte que le camp du brexit a utilisé la xénophobie et la démagogie pour gagner ! Le peuple a toujours raison et on doit toujours respecter sa volonté, qu’on soit d’accord avec son choix ou pas. C’est pourquoi la question ici devrait strictement être de savoir si Ali Bongo a fraudé pour gagner, ou pas. Le cycle des fraudes électorales en Afrique doit s’arrêter si nous voulons que le peuple récupère son droit de sanctionner les dirigeants qui ne travaille pas dans son intérêt, et au Gabon ça peut aussi commencer par Jean Ping.
Larryking
Erratum: ... les dirigeants qui ne travaillent pas dans son intérêt
gabson
le jour où la france apprendra à fermer sa sale gueule sur les affaires africaines, elle vera comment les exacerbations s'éteindront vite!!

chaque fois qu'elle s'y mêlera, elle sera face à la rageà!

ils sont très peu qui portent Bongo dans le coeur, mais je me réjouis de faire la constatation que l'ingérence raciste de la france pousse les AFRICAINS à faire bloc contre ping, le complice de l'assassinat de KADHAFI et de la déportation de GBAGBO!

la fin de la france est proche, mais comme un voleur chronique, elle ne s'en rend pas compte!
WiseMan
Pour les demagogues amnesiques qui croient que Jean Ping serait indesirable seulement a cause de sa position sur le dossier Khadafi, qu'il sachent Ali Bongo qui soutient clairement la meme position dans l'interview qui suit sur VOXAFRICA

https://www.youtube.com/watch?v=Ch_t_TiYWUM

Le pb qui rend la tache difficile a quiconque aimerait prendre la defense de Jean Ping au cas ou le choix des gabonais se serait reelement porte sur sa personne c'est surtout son pb de xenophobie et son manque de substance dans le projet de societe...

Comme dit Larryking, le peuple doit toujours avoir le dernier mot meme s'il lui arrive parfois de se tromper de choix. Apres tout, c'est lui qui paye toutes les factures...


WiseMan
Pour les demagogues amnesiques qui croient que Jean Ping serait indesirable seulement a cause de sa position sur le dossier Khadafi, qu'il sachent qu'Ali Bongo qui soutient clairement la meme position dans l'interview qui suit sur VOXAFRICA n'est pas plus desirable sur la question

https://www.youtube.com/watch?v=Ch_t_TiYWUM

Le pb qui rend la tache difficile a quiconque aimerait prendre la defense de Jean Ping au cas ou le choix des gabonais se serait reelement porte sur sa personne c'est surtout son pb de xenophobie et son manque de substance dans le projet de societe...

Comme dit Larryking, le peuple doit toujours avoir le dernier mot meme s'il lui arrive parfois de se tromper de choix. Apres tout, c'est lui qui paye toutes les factures...
Souloukna
D'accord avec Wiseman qui exprime une position fondamentale. Si je suis enclin à voir le choix entre Bongo fils et Jean Ping à travers l'image de la peste et du choléra de BIFAKA_BILOLO, il ne faudrait pas perdre de vue que seul importe le point de vue des Gabonais. Il faut prendre au sérieux l'importante mobilisation électorale autour de Ping qui a pu monter une coalition de grande envergure dans une élection à un seul tour où chaque cador se voit souvent en calife. Il faut bien admettre que ce qui compte, ce n'est pas l'opinion sur tel ou tel candidat, mais bien la transparence électorale. Après tout, la démocratie est aussi un système où l'on fait des essais, on mise sur quelqu'un, sachant qu'on est rarement en accord sur la personne qu'il faut. Si cela ne marche pas, on prendra quelqu'un d'autre. Il n'y a pas de génération spontanée en politique. on ne peut inventer des hommes nouveaux. On choisit parmi les candidats disponibles. Le choix est stratégique, pas sentimenta
Souloukna
Le choix est stratégique, pas sentimental parce que nos préférences et valeurs ne s'accordent pas toujours avec les alternatives disponibles et que notre candidat préféré n'est pas souvent le mieux placé. dans une échelle de valeurs négatives, on prend le moins mauvais des candidats. On ne saurait donc juger Ping sur la base de nos a priori. Il est évident que le score de Bongo fils dans son fief est statistiquement implausible. Un tel taux de participation est impossible même lorsque le vote est obligatoire! On doit du respect à un candidat pour qui des milliers de gens se sont fait malmener, pour qui d'autres ont pris des risques, au prix de leur vie, pour s'opposer à ce qu'ils considère comme un hold up électoral. Comme à Ouaga, ils se sont attaqués aux symboles de la corruption, l'assemblée, la TV nationale, lieu de distillation du mensonge. Il ne faut surtout pas dire qu'il s'agissait de casseurs et de populistes manipulés!
gabson
@Souloukna,
1- votre lecture est celle de tous, trempés de l'envie de JUSTICE
2- cependant, c'est tout de même un homme qui est élu! Il pourrait s'avérer que cet homme-là s'appelle ping, celui qui disait que RECOMPTER les voix serait un précédent fâcheux, lors du cas IVOIRIEN!!!
3- le même ping appelle à peine l'UA, il crie au secours en direction de la france, des usa, de l'ue...appellant à une intervention!!!!
4- lorsque GBAGBO gagne en 2000 il n'appelle pas l'ue, la france, les usa...; il a appelé le PEUPLE IVOIRIEN contre Guei, c'est ce PEUPLE qui lui a remis le pouvoir; dans les rues gabonaise, on ne voit pas de GABONAIS, quelques deux cents personnes, tirant sur des policiers à balles réelles, serait-ce le PEUPLE gabonais???
5- non! c'est la légion étrangère française qui essaie les mêmes opérations comme en Côte d'ivoire!

le schema est le même, si vous y prêtez attention!
Epervier
@SOULOUKNA

Votre discours est fondamentalement important

Vous nous invitez à l'analyse stratégique qui a toujours fait défaut dans la lutte des peuples africains contre l'impérialisme et ses hordes de criminels accompagnateurs

C'est sur le terrain de la stratégie que l'Afrique perd toutes ses résistances
Je ne parle pas de bataille car l'Afrique n'a jamais réalisé qu'elle était en guerre

Je parle alors de résistance ... émotive
Résistance feu de paille qui n'ait et meurt de génération en génération sans jamais s'éteindre et sans jamais s'inscrire dans la durée non plus
Epervier
@SOULOUKNA

Une résistance perpétuellement spontanée contre une agression stratégique, résiliante et multivectorielle

Votre discours invite à la résistance stratégique, sur le plan du choix électoral certes, mais demeure dans la tradition spontanée qui se refuse à l'analyse stratégique

Vous ne pratiquez pas votre discours

Qui est Jean Ping?

La caricature la plus hideuse de la confiscation du pouvoir en Afrique par des intérêts étrangers

Oui il faut écouter la voix du peuple

Mais plus important encore
Il faut se recentrer sur la lutte de libération de l'Afrique et de la restauration "du pouvoir des peuples à disposer d'eux-mêmes "

Si à un moment donné dans la lutte le peuple perd ses repères, il est du devoir des leaders dans la lutte de rectifier le tir pour restaurer les fondements de la libération

Jean Ping est un impérialiste

Je ne dis pas que Bongo soit un bon président

Mais c'est tout sauf Ping!
kiki22
Par principe, je ne supporte pas le camp soutenu par les colons, pire encore, quand ce camp fait appel à ces mêmes colons.
Proposer comme seul choix les espèces telles Hollandouille contre Sarkotalonette en France ou Hyll a ri clitoris à Tromper Donald aux zuzas c'est prendre les peuples pour des billes.
Même en me bouchant le nez, je ne pourrais choisir entre Bongo et Ping, le vote blanc devrait servir à quelque chose, une autre approche pour ce vote est souhaitable.
WiseMan
Souloukna bonjour,

Tres bonne remarque. Il y en a parmi nous qui croient ppuvoir se substituer aux peuples pour leur dire ce qui serait le "bon" ou le "mauvais" choix, ce qui ne peut conduire qu'a la perdition car alors ce sera la porte ouverte a tous les abus des africains par d'autres africains....

Tu imagines une bande de militaires illumines qui a un momment donne decide de prendre tout un pays en otage parce qu'il ont constate que le "peuple aurait perdu ses reperes"????

On dirait que ceux qui tiennent ces discours enfantins font partie d'une entite de sabitouts a part ne faisant pas partie du peuple. N'importe quoi.

Nous disons qu'il faut proteger l'integrite du vote quelque soit celui a qui ca profite...tant qu'on l'empeche de confisquer ensuite le pouvoir il sera toujours possible au peuple souverain de se tromper de sirigeants et de rectifier le tir au fur et a mesure des alternances politiques...
Epervier
@WISEMAN

Le combat pour le contrôle de la destinée des peuples est une réalité.

Le vote populaire est une option très importante parmi les solutions visant à garantir "le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes "

@SOULOUKNA a parlé de stratégie

Cela implique de poser le problème dans son contexte afin de définir des objectifs éclairés en phase avec la finalité à atteindre

Il arrive en effet que le contexte soit vicié, corrompu, transformé en vue de favoriser une escroquerie, une imposture

Lorsque aux États-Unis d'Amérique la chasse est donnée aux communistes pour les massacrer et les faire disparaître du pays, c'est pour créer un contexte monolithique dans lequel le vote libre donnera un seul choix, quel que soit le candidat librement choisi
Epervier
J'ai souvent plaidé pour l'alternance absolue au Cameroun en arguant du fait que l'alternance au pouvoir aiderait notre démocratie et favoriserait notre libération

Mais ça c'est dans le contexte actuel

Si on se retrouve avec un candidat au poste de président de la République qui ressemble un peu trop à Chirac ou de Gaulle parce que l'un d'eux aurait eu un enfant au Cameroun qui serait rendu éligible au poste,

Il sera stratégiquement important que fils d'impérialiste ne devienne pas président de notre pays si nous croyons vraiment vouloir un jour nous libérer
Epervier
Cela s'appelle vote libre oui
Mais!
Epervier
C'est ce que pratique le groupe des pays membres de l'ORAN

ils prônent le vote libre

Mais

Lorsque le Front Islamique du salut est élu en Algérie, ils lancent les militaires algériens au pouvoir avec ordre de tuer tous les "terroristes" élus du peuple

Lorsque les frères musulmans sont démocratiquement élus en Égypte, ils lancent l'armée et le général Sissi avec ordre de tuer tous les "terroristes" élus du peuple

Lorsque le Hamas est démocratiquement élu en Palestine, on lance l'armée israélienne, contraignant le peuple palestinien à vivre pire que des animaux maltraités, pour les contraindre à changer de choix démocratique
Epervier
La liste des exemples est très longue
Je vais m'arrêter là

Lorsque je dis qu'il faut contextualiser , je ne dis pas de poser des actes criminels et illégaux comme les pays membres de l'OTAN

Je suggère de constater que ces pays poursuivent des objectifs stratégiques au delà des discours qu'ils tiennent

Et, de la même façon, nous devons avoir des objectifs clairs à atteindre et tenir des discours cohérents, certes, mais en phase bien pensée avec ces objectifs tifs

Sinon nous ne sommes que des illétrés sachant évoquer des mots et les aligner les uns à la suite de l'autre sans que de la substance se trouve dans ces déversements de verbiage creux

L'Afrique est en guerre

Il nous faut des chefs de guerre pour protéger et libérer l'Afrique

On dit du chef de guerre, ethymologiquement,
Qu'il est un stratège


Epervier
C'est ce que pratique le groupe des pays membres de l'OTAN
#38
gabson
@Epervier, comment pouvez-vous oser COMPRENDRE les ENJEUX et le jeu de ces fausses démocraties de l'otan et ne pas CONTEXTUALISER cela chez vous au CAMEROUN! Vos posts 38&39 sont le réflet d'une lecture géopolitique sûre!
Ces fausses démocraties magent à la même table avec les "terroristes", dorment avec eux la nuit et annoncent au petit matin les combattre!!!!

Va-t-on me dire demain d'être bongoïste!!! Bongo est l'ami de ouatarat, ping lui-même est connecté à ouatarat et à son épouse!!!

Par contre, l'exacerbation qu'une élection gabonaise au GABON provoque chez l'élite politique française devrait pousser les AFRICAINS COMBATTANTS de prendre faits et causes pour le camp combattu par la france!

Les ennemis de nos ennemis devraient devenir nos amis pour affaiblir nos ennemis et les chasser dès la première occasion!

d'où la présence de l'armée camerounaise au Gabon!
WiseMan
EPERVIER,

Tu es engage sur une voie sans issue!!!

A ce jeu la, chaque dirigeant africain a qui le peuple montre la porte de sortie dans les urnes nous dira lui aussi qu'on le "deteste" parce qu'il aurait di "non a la France" et fera massacrer tout le monde pour monter son "amour" pour l'Afrique...

LA SEULE SOLUTION C'EST VEILLER AU RESPECT SCRUPULEUX DU CHOIX DU PEUPLE DANS LES URNES ET LE PEUPLE APPRENDRA LUI-MEME DE SES ERREURS DE CHOIX CAR TOUTES LES CONSEQUENCES AFFERENTES SONT SUBIES PAR LUI ET LUI SEUL

Tu n'as AUCUN moyen de demontrer au dela de tout doute raisonnable que tu reflechis mieux que TOUS les individus qui constituent le peuple!!!

Le manque d'humilite c'est le debut de l'orgueil qui lui-meme est a la racine du mal (Bible)
Souloukna
@ EPERVIER
Observations utiles. Mais il faut un peu nuancer les choses. Je crois qu’il y a un malentendu sur ce que j’évoquais en parlant de stratégie. Je faisais essentiellement allusion au type de comportement électoral qui permet de choisir une des offres politiques disponibles même lorsqu’elle ne correspond pas parfaitement à nos attentes. Quelqu’un a dit plus qu’un vote blanc vaut mieux qu’un choix qui se porterait sur Bongo ou Ping. Est-ce raisonnable, sachant qu'au bout du compte, il y aura un Etat gouverné par l’un ou l’autre. Faut-il absolument choisir la tranquillité des poètes pour échapper à la dure réalité ? Pour moi, les choses sont plus simples : choisir, ce n’est pas se désister, et ne pas choisir, ce n’est pas non plus choisir autrement: c’est fuir la réalité. Et la réalité gabonaise est que, de toutes les offres disponibles, les plus importantes, c’est-à-dire, les seules capables de faire autre chose que de la figuration étaient représentés par Bongo et Ping.
Souloukna
Je veux bien qu’on parle d’impérialisme, de lutte stratégique à l’échelle globale. Si Ping représente l’impérialisme, que serait donc Bongo ? Dans chaque contexte, il y a des réalités, des possibilités, des limites aussi. Ni Bongo ni Ping ne disparaitront d’un coup de baguette magique parce que nous aurons déroulé notre décalogue de grandes vérités sur ce que l’Afrique doit être. Il faut écouter les gabonais, pas transformer leurs luttes locales comme un front de plus d’une guerre entre l’occident et l’Afrique. nos vérités ne sont pas celles des autres, l’Afrique n’est pas un monolithe. Je veux bien qu’on parle de stratégie et d'enjeux géopolitiques. Mais tout cela n’a de sens que dans le cadre d’une vraie pratique, loin des discours. Et cela implique d’être sur le terrain concret, en situation de lutte, pour appliquer ce qu’on prône, sachant que d’autres que nous prônent autre chose. Il faut accepter qu’ils ont le droit de proposer leurs offres, que seuls les électeurs choisissent
gabson
@Souloukna,
vous commencez à scier votre branche!
1- ce qu'il faut à l'AFRIQUE, ce ne sont pas les "opportunités disponibles", il lui faut, il nous faut, une PRISE de CONSCIENCE MASSIVE du poids, du rôle et de l'importance de l'AFRIQUE, de son HISTOIRE, puis savoir voir et désceller, l'impact et les manoeuvres de l'impérialisme! Ignorer cela et demander aux africains de se contenter des "réalités", ce serait l'exaltation de la naïveté!!
2- la lutte est avant tout IDEOLOGIQUE, c'est une RESISTANCE de chaque AFRICAIN partout! Car remplacez mille fois Bongo par ping, si le Gabonais continue de croire que l'"aide française au développement" est une AIDE au développement, la nuit noire se poursuivra pendant des millénaires! Si par contre, le Gabonais sait que c'est son bois, son pétrole qui alimente le trésor français, il n'ira pas voter, il s'organisera avec d'autres, pour mettre la france DEHORS!
3- je dis toujours: pas de démocratie(vote), sans SOUVERAINETE!
gabson
@Souloukna,
1- que signifie l'élection au Gabon en 2016, quand vous suivez ceci: https://www.youtube.com/watch?v=wY_YTWXd314

2- c'est la même chose depuis 1958: au Zaïre, LUMUMBA, au Cameroun UM NYOBE, en Guinée Conakry Sekou Touré... ont été élus par les PEUPLES, mais déchus, sinon assassinés par les hypocrites démocrates d'aujourd'hui! Dès lors, l'AFRIQUE surtout francophone n'a jamais élu un seul président!

3- conséquence, la france continue de gouverner, notamment avec son fcfa! ce fcfa que le folklore politico-démocratico-électoraliste cache sous le tapis, pendant que les nègres débattent sur le recomptage des voix!!!!!

4- qui parlera du fcfa???? QUI????

La lutte est avant tout une PRISE DE CONSCIENCE GENERALE ET MASSIVE!!!
Epervier
@Gabon

La seule lecture que j'ai du système néo colon au pouvoir au Cameroun c'est celle d'un système qui tente de créer une aristocratie à la fois éthique, mystique et obscurantiste, visant à transformer le peuple en bétail à tout faire et à consommer (crimes rituels)

Cette chose obscure qui gouverne mon pays est un monstre qui détruit

C'est ce que je vois

Ce n'est que ça que je vois.
Epervier
@WISEMAN

Voie sans issue?

Si vous disiez au moins dans quelle mesure?

Orgueil?

Pourquoi parlez-vous d'Orgueil ?

Je suis dans le regret de constater que dans une société il y a bel et bien des leaders, des organisateurs, des visionnaires, des planificateurs etc. et des preneurs d'ordres

C'est un fait
Epervier
@SOULOUKNA

Il y a beaucoup de hauteur dans vos écrits
Merci de contribuer souvent

Je ne partage pas un point de votre analyse et j'ai foi en ce que vous même, après réflexion, modifierez votre point de vue

Les luttes locales locales en Afrique sont souvent le terrain d'un affrontement entre l'Afrique qui aspire à la liberté, et l'impérialisme

Si j'étais certain de disposer de beaucoup de temps libre je vous aurais suggéré de prendre quelques exemples pour que nous les décortiquions ensemble
WiseMan
EPERVIER,

Le role des leaders, des organisateurs, des visionnaires, des planificateurs et tout ce que tu veux... c'est d'essayer d'eduquer le peuple, lui montrer ce qu'on pense etre la bonne direction ou de facon plus realiste quellles sont les directions possibles, lui laisser le soins de choisir et enfin RESPECTER ET FAIRE RESPECTER ce choix une fois qu'il est exprime!!!

Rien de plus, rien de moins!!!
WiseMan
Je sourie toujours quand des illumines pretendent que remplacer Bongo par Ping ne changera rien. Pourquoi ne pas laisser la verite des urnes s'exprimer dans ce cas si' c'est du pareil au meme????

EPERVIER,

Si c'est les crimes rituels qui te poussent a reclamer une alternance au Cameroun, sache que le Gabon est le pays des crimes rituels. Cesse d'etre si incoherent!!! Ce que nous voullons pour nous-meme souhaitons le a notre prochain(Bible)
zed2three
Fillon est un politique d'opposition qui ne porte pas la parole officielle de la France-le cas Gabon est à ses yeux secondaire-il répond aux questions de journalistes.Par ailleurs parler ou se taire,l'obscurantisme a déjà condamné la France;au bout du bout ,après toute cette gesticulation et ces grands discours qui sera le dernier recours:la FRANCE bien sûr!
un hurluberlu affirme avec emphase que l'armée du Cameroun est entrée au Gabon!quelle frivolité de langage!
Epervier
@SOULOUKNA

Le peuple gabonais nous offre un choix bien difficile à opérer: Ping ou Bongo

Lorsque je dis "tout sauf Ping" je vote implicitement pour Bongo il est vrai, et en cela, il me semble, j'applique votre conseil sur le choix stratégique

En votant contre Ping, je vote contre une victoire des réseaux de la françafrique

Ces officines militaro-diplomatiques qui maintiennent l'Afrique prisonnière
Epervier
@SOULOUKNA

En infligeant une défaite aux réseaux impérialistes français, je n'améliore pas le sort du peuple gabonais tout de suite car contrairement à vous, je vois la lutte globale dans ce combat local

Lorsqu'on est en guerre, on organise très peu de mariages heureux et paisibles

De la même façon que le bonheur du peuple se trouve au bout de la victoire

C'est à dire après le combat
Pas avant ni pendant

Car il faut accepter que nous sommes combattus et nous lever pour gagner cette confrontation qui nous est imposée

Sans quoi il n'y aura jamais de bonheur en Afrique
Epervier
@ZED2THREE

La France dernier recours?
Pour qui?

Demandez à votre France de sortir d'Afrique

Le peut-elle?

Combien de jours survivra-t-elle avant de sombrer dans la misère qui est son niveau de vie réel?

Personne ne veut de la France en Afrique

Elle s'impose et prétend qu'elle y est utile

Qu'elle s'en aille et nous "aide" plus

Oui on le sait
Si elle y est contrainte elle dééversera des tonnes d'armes aux centaines de millions d'africains qu'elle a enfoncés dans la misère avant de se retirer

Pour ensuite claironner partout que c'est grâce à elle qu'il y avait "la paix" en Afrique

La France n'est le dernier recours de personne en Afrique
Souloukna
@ Gabson. Vous avez raison : je scie ma branche, rire. Plus sérieusement, il faut toujours scier nos branches en remettant en question nos certitudes. Quand vous proclamez que ce qu’il faut à l’Afrique, c’est « une prise de conscience massive» pour déceler les manœuvres de l’impérialisme, je suis tenté de me demander de dire c’est peu comme réinventer la roue. Comment peut-on encore en être à parler de prise de conscience 50 ans après Nkrumah, NYERERE, Fanon, Cheikh Anta Diop ? Vous avez défini ce qu’il faut à l’Afrique, en supposant que vous savez, vous, ce que c’est, sans vous demander ce qui fonde vos propres certitudes et celles des autres. A mon avis, personne ne peut définir, tout seul, de sa perspective ce qu’il faut à l’Afrique.
Souloukna
@ Gabson. La chose la mieux partagée en Afrique est justement de savoir que nous sommes politiquement, économiquement et scientifiquement dans un rapport inégal avec le reste du monde. A part cela, les africains sont différents, par leur vision du monde politique et économique, leurs ambitions, les manières d’envisager l’avenir. Quand on parle d’Afrique, il faut toujours préciser le contexte de référence, pour ne pas enfoncer des portes ouvertes ! C’est cela que j’appelle réalité, et cela n’a rien à voir avec la « lutte idéologique ». Et ce serait quoi, la bonne idéologie ? Ne me sortez surtout pas le discours gauche-droite, qui est encore une catégorie non africaine ! Il serait important d’abandonner les œillères à partir desquelles nous croyons pouvoir énoncer la vérité politique telle que nous la définissons, en supposant que les autres ne comprennent pas, parce qu’ils sont naïfs !
Souloukna
@ Gabson. Vous me parlez d’exaltation de la naïveté. étrange de prendre une telle liberté ! La naïveté ne réside –t-elle pas justement en ceux qui décrètent qu’il faut conscientiser les Africains, comme s’ils étaient des mineurs en quête de lumières. Si je partage avec vous le principe de l’autonomie face à la domination impériale, je suis enclin à penser que votre critique de l’impérialisme est trop binaire et ne saisit pas assez la complexité des intérêts parfois divergents des africains parce qu’elle se limite à une vision d’un face à face permanent avec l’occident. On peut définir les termes de l’autonomie dans la cadre d’économies aux structures endogènes sans être la périphérie du capitalisme marchand des vautours en quête de placements pour faire de la plus-value économique, sans plus-value sociale équivalente là où les richesses sont produites. Penser les termes et le contenu d’un tel projet demande bien autre chose que nos braves sempiternels discours sur l’impérialisme
Souloukna
@Gabson, @ EPERVIER. je n’ai pas le sentiment d’avoir des désaccords fondamentaux avec vous à part mon insistance sur les options stratégiques disponibles. les affrontements entre les clans de la pègre françafricaine peuvent servir les causes progressiste. ceux qui soutiennent des caciques dissidents sont une masse critique capable de les tenir en laisse par la pression électorale qui limite leur extraversion. on ne peut pas créer des progressistes là où il n’y en a pas ou s’ils sont trop faibles pour compter politiquement. Comme dit Marx, les luttes féroces entre les exploiteurs sont toujours utiles aux exploités parce qu’elles aboutissent à redéfinir les cartes. Bien que sorti du giron de Compaoré, Kaboré ne peut plus gouverner comme lui. il sait qu’il y a une foule capable de se retourner contre lui, comme les gabonais qui défendent Ping au péril de leurs vies se retourneront contre lui s’ils cessaient de voir en lui un mince espoir de changement. Voilà ce que j’invitais à voir.
gabson
@Souloukna, vous parlez de réalité en évitant cette réalité!
1- qu'est-ce qui a changé dans la Côte d'ivoire que sarkozi a donnée à ouatarat, armes et bombardements à l'appui? RIEN!!! RIEN!! RIEN!!! Ah! si!! Quelque chose a changé...pour la france: le loyer de la présidence ivoirienne a été payé par rappel à la...france; les malhonnêtes factures des armes qui ont détruit la Côte d'ivoire ont été présentées à la...Côte d'ivoire et réglées par la...Côte d'ivoire!!
2- qu'est-ce qui a changé au Burkina Faso donné à Kaboré par la...france, après avoir assuré la nationalité ivoirienne et donc l'impunité à l'assassin de SANAKARA, compaore, au détriment de la révolution de la jeunesse burkinabé???
3- qu'est-ce qui a changé au Sénégal, en Guinée Conakry, au Bénin de Talon, malgré l'éviction de zinsou qui affirme que l'AFRIQUE est une propriété de l'europe???
4- si vous négligez la portée majeure de l'idéologie dans les luttes des PEUPLES, vous passez à côté!
gabson
@Souloukna, votre post56 montre que vous ne mesurez pas le temps qu'il faut pour UNE PRISE DE CONSCIENCE! Vous pensez que 50 ans c'est suffisant?
Combien d'AFRICAINS sont-ils au courant de Cheikh Anta Diop, Obenga, Mveng? Combien connaissent Tchuindjang Pouemi???

Combien ont lu une seule fois de leur vie le vol, le viol, l'escroquerie, l'esclavage, l'impérialisme, que porte le cancer nommé fcfa???

Entre aller voter, ou constituer un front de résistance contre le fcfa, je choisis la deuxième lutte!!!!

Combien d'élections au Sénégal? Comment se fait-il qu'il n'existe aucun "dirigeant" qui remette en cause et sorte IMMEDIATEMENT de ce cancer qu'est le fcfa???

Comment une misérable et miséreuse france se targue-t-elle de "financer" le développement de l'AFRIQUE si RICHE???
zed2three
@épervier,ceux qui veulent la victoire du peuple ne sont pas toujours ceux qui gagnent-beaucoup sont engagés de manière bénévole dans le champ social et associatif et servent mieux le peuple
ce qui nous est demandé n'est pas de choisir entre Ping et Bongo mais de respecter le principe démocratique de l'élection:le résultat des urnes
Souloukna
@ Gabson.
1-Vous évoquez le Burkina en me mettant au défi de montrer ce qui a changé depuis l’avènement de Kaboré. Et c’est là que réside le problème : vous préférez vos sentences au jugement des millions de burkinabè qui ont voté pour lui, sans espérer que, comme par enchantement, il transformerait tout. Allez voir les sites burkinabè, imprégnez-vous de leurs débats, de leurs aspirations, de ce qu’ils pensent de leurs institutions. Ils ont remporté une victoire simple mais précieuse. Ils savent que, pour le meilleur et pour le pire, l’identité de leurs dirigeants est le reflet de leur choix, et c’est déjà beaucoup en contexte africain, indépendamment de ce que chacun pense en privé. Votre histoire de prise de conscience montre, hélas, que c’est vous qui auriez besoin d’une prise de conscience. On ne peut pas continuer de parler d’impérialisme comme du temps où Nkrumah écrivait « Neo-Colonialism, the Last Stage of imperialism ».
Souloukna
@ Gabson
2- Dans ses formes actuelles, la domination impériale ne peut plus se comprendre comme il y a 50 ans. Elle est à la fois, endogène et exogène, se reproduit en fonction des transformations du capitalisme, des intérêts des classes dominantes locales et internationales, et de la volonté de conquête. Comprendre cela demande plus que simplement lire l’histoire de l’Afrique. Le livre de Tchoundjang Pouemi est connue de tous ceux qui s’intéressent au destin monétaire de la zone CFA et cela suffit. Il serait illusoire d’imaginer que tous les africains liront ces textes que même des universitaires qui n’ont pas fait l’économie monétaire ne comprendraient pas. Du reste, la question n’est plus de savoir si le savoir si le franc CFA est bon au mauvais pour la zone CFA. Elle est de savoir comment passer concrètement du despotisme à des régimes qui, parce qu’ils peuvent être contrôlés, seraient moins enclins à se mettre au service des impérialistes.
Souloukna
@Gabson
3-La question centrale est celle de l’autonomie dans un monde où l’autarcie est impossible: définir notre avenir par nos propres efforts, sans domination financière, politique et culturelle dans un monde d'interdependance. où des échanges multiformes sont vitaux. Pour réussir cela, nous n’avons pas besoin de grandes campagnes idéologiques.Les idéologies sont toujours, comme dirait Marx, des représentations faussées de la réalité. Et la réalité dicte justement de savoir reconnaitre et célébrer les plus petits frémissements de la liberté, de respecter ceux qui se battent pour se faire entendre, sans imposer le grand catéchisme que nous voulons diffuser au nom de la prise de conscience, comme si nous étions les seuls à avoir pris conscience des enjeux actuels. Ce discours revient à dire que personne ne comprendre rien du tout tant qu’il n’aura pas exprimé les choses dans le langage qu'on croit que tout le monde doit parler.
WiseMan
Piammmmmmm!!!

Merci Souloukna...rien a ajouter...il y en a parmi nous dont l'horloge s'est visiblement arrete au milieu des annees 60...ils/elles font pitie...
Souloukna
@Gabson
4-Vous demandez « Combien d'AFRICAINS sont-ils au courant de Cheikh Anta Diop, Obenga, Mveng? Combien connaissent Tchuindjang Pouemi ??? » Pour faire avancer l’Afrique, il n’est pas nécessaire que tous les africains ingurgitent des textes qui n’ont pas été écrit pour le grand public ! Si vous sortiez de l’Afrique dite francophone, vous verriez que le livre de Mveng sur les sources grecques de l’histoire africaine est bon, pas révolutionnaire. Tchuindjang Pouemi a travaillé sur la souveraineté monétaire en zone CFA et propose ce que anglophones et lusophones ont mis en pratique il y a longtemps en abandonnant le british west african pound, l’east african shilling, ou l’escudo portugais. On peut lire Cheikh Anta Diop sans en faire un bréviaire. Il faudrait reprendre son travail sur le fédéralisme qui n’était pas très solide pour l’approfondir. Et cela exige qu’on discute ses propositions. La prise de conscience commence par la critique, sans ingurgitation doctrinaire
gabson
@Souloukna,
1- c'est évidemment vous qui vomissez des théories que vous ingurgitez, tout en étant convaincu que vous seriez réaliste!
2- vous récitez Karl Marx, et trouvez étrange que je vous évoque des auteurs AFRICAINS dont les noms ne soulignent pas les écrits, mais la pensée, ou la portée de la pensée: la Révolution!
3- vous êtes convaincu de maîtriser le sentiment de millions de Burkinabé!!! Comment y parvenez-vous??? Alors que moi, votre "idéologue", j'ai la faiblesse de faire la CONSTATION REALISTE que compaore, françafricain assassin de SANKARA coule une vie douce en Côte d'ivoire!!!! Quel dirigeant burkinabé, issu réellement du PEUPLE par le PEUPLE, ne rétablirait pas avant tout la justice sur le cas SANKARA qui a marqué un frein amer au développement et à la libération du Burkina?
4- vous croyez que 50 ans représentent quelque chose pour une NATION?? Vous croyez que ce qui se passait en 1960 est fini???
Ne soyez pas si naïf!
gabson
@Souloukna,
1- personne n'est dupe! Vous défendez la position occidentale qui dit aux AFRICAINS naïfs: "soyez réalistes"! Par ce réalisme superficiel débarrassé de tout fondement idéologique, vous conseillez aux AFRICAINS de s'occuper des recomptages, des votes, des élections, des alternances, des démocraties, des droits de l'homme, des politiques, des corruptions de leurs "dirigeants"... sans JAMAIS faire ABOUTIR les LUTTES d'INDEPENDANCE et de SOUVERAINETE!!!
2- ainsi, pas d'ong pour le DROIT à la MONNAIE, mais plein de groupuscules financés par l'ue pour les droits des homos-pédérastes!
3- il n'est pas surprenant que les mêmes qui défendent ping aient défendu ouatarat, compaore-kabore...en essayant de nous dire que les Gabonais sont dans les rues!! Regardant les rues gabonaises, on voit une centaine d'individus!!! Il est devenu très difficile de MENTIR, car les FAITS défilent dans les réseaux sociaux! Vos médias français ne peuvent plus rien manipuler!
gabson
@Souloukna, dans votre post65, vous révélez votre visage: vous récitez la même idéologie occidentale!! Vous essayez de faire croire que ceux qui parlent de SOUVERAINETE veulent l'autarcie, ce que rabachaient les médias français contre le "Brexit"!!! Où est le rapport? Où constatez-vous l'interdépendance?
1- dans votre interdépendance, il s'agit de la tromperie qui fait que l'occident fixe le prix du cacao et du chocolat, du fer et de la voiture, du bois et du meuble, du caoutchouc et de la roue...tout en empêchant à l'AFRIQUE de réaliser ses évolutions technoscientifiques, occupée toujours à des réconciliations inutiles après des guerres inutiles orgainsées par les mêmes occidentaux se servant de quelques naïfs nano-africains???
2- la SOUVERAINETE veut que l'AFRIQUE fixe les prix de ses matières premières, sélectionne ses partenaires commerciaux, en fonction de ses intérêts! Ce n'est pas l'autarcie, mais une vraie autonomie assurant l'équilibre du monde!
WiseMan
ahahahahahah

Souloukna,

Bienvenu parmi les biyaistes, sabitout, anti-democrates, refractaires a toute idee d'alternance politique...

Quand tu leur parle de respecter la verite des urne, ils te tournent en derision, pretendent que tu ne reflichis pas et que eux seuls reflechissent, ils te traitent de tous les noms de "traitres" parce que tu n'est pas du meme avis qu'eux...

Ils se disent "preoccupes" par le F CFA, mais curieusement, leurs prises de position concourent toujours au maintient au pouvoir de ceux la meme qui defendent le F CFA. (Va donc ecouter ce qu'Ali Bongo en pense au lien poste ci-dessus)
WiseMan
Souloukna,

Dans tous les theatres politiques, en Afrique, tu les reconnaittras par leur soutien systematique au statu quo que representent les pouvoir en place. En Cote d'Ivoire, ils etaient pour que Gbagbo s'accroche au pouvoir, meme chose au Burundi, meme chose au Zimbabwe, a Congo Brazza, aujourd'hui au Gabon, ainsi, en 2018, si tu as eu la naivete de les suivre, il te diront qu'il faut rester coherent avec toi-meme en permettant a biya(leur createur) de s'accrocher au pouvoir pour demontrer ton "panafricanisme"

Le plus embettant c'est qu'il se trouve toujours des moutons comme EPERVIER pour les suivre aveuglement sans se rendre compte qu'ils se donnent la chicotte pour se faire fouetter au Cameroun en 2018...

Ainsi va le biyaisme et ses valets...

BEWARE!!!
Epervier
@SOULOYKNA

Il y a dans ce que vous dites beaucoup de choses intéressantes
Mais aussi des éléments qui causent du souci

Vous avez injecté dans nos échanges la notion de stratégie

Et je suis surpris que vous nous conseilliez de nous enfermer dans bocaux de sable locaux, isolés, " pragmatiques", liés à la "réalité " d'un contexte clos où on tenterait de contrôler les symptômes visibles d'un mal vaste et pernicieux ,
Au lieu de s'élever stratégiquement pour circonscrire le mal et l'éradiquer

Cette élévation stratégique appelle à la formulation d'une idéologie qui fédère les résistances locales pour donner à ces contextes locaux une vue d'ensemble globale qui permette à la lutte de sortir de sa prison émotive et perpétuellement perdante



Epervier
@SOULOYKNA

Cette élévation

Cette vision
Cette projection qui mène à la formulation idéologique, en stratégie se fait quelques fois appeler "sens making "

Il faut donner un sens aux maux qui minent l'Afrique

Cette étape est le premier jalon incontournable de la lutte

Toute personne qui dit le contraire est un militant du statu quo et de la destruction de notre continent
De nos pays
Destruction de nos vies

J'osé croire @SOULOYKNA
que vous n'êtes pas de cette catégorie
Epervier
@SOULOUKNA

erratum
Epervier
@WISEMAN

Apprenez à réfléchir et sortez du paradigme de "suivre ou ne pas suivre"

Ce n'est pas la foi des "ordres" religieux

Apprendre à réfléchir et à comprendre est très important

WiseMan
A tes ordres cher EPERVIER...je m'ecarte tout de suite...afin que Souloukna recoive aussi sa part de dose du "panafricanisme"...

Pardonne mon incredulite...
Epervier
@WISEMAN

avez-vous vu le mot "panafricanisme" dans ce que j'ai écrit ?
gabson
@wiseman, il y a des moments où le statu quo vaut mieux que le recul, tel que la situation actuelle de la Côte d'ivoire qui a reculé de 50 ans! Et ce n'est pas la situation du Nord(Bouake, Korhogo) qui démentirait cette vérité!

Vous êtes adeptes des "alternances" qui font changer de places aux mêmes e suis engagé pour un renouvellement des acteurs politiques et pour un changement complet de tout le système politique, avec l'éradication totale et rapide du fcfa!!!

Vous nous envoyez voir Bongo et le fcfa, et j'évoque depuis le début, les amitiés idiotes de Bongo avec la mafia internationale!!! Par contre, je suis ultra-satisfait que le piège du RECOMPTAGE se referme à la fois sur ping, sur la france, sur l'ue, sur les usa!
Souloukna
@Gabson
Je constate qu’argumenter par la confusion fait partie de vos habitudes. Vous me faites dire que je serais opposé au principe de la souveraineté et pour l’extraversion pour avoir cité Marx. Abandonnez donc cette attitude religieuse qui consiste à croire que la moindre critique est une trahison de l’Afrique. Ne soyez pas comme le fâcheux idéologue nyamsi qui croit qu’on dénonce son griotisme par jalousie ou haine. Citer n'est pas un signe d’extraversion. Si vous aviez aussi bien lu Tchundjang, vous auriez vu qu’il cite celui qu’il appelle « mon maitre Maurice Allais » à la page 17 de son livre. De même, dans Nations Nègres et Culture de Cheik Anta Diop se sert des thèses de Champollion le jeune et de Volney dans sa critique de la falsification de l’origine nègre de l’Egypte pharaonique. Citer ce n’est pas ingurgiter une idéologie. Cessez d’entrer en transe à la moindre critique et prétendre donner des leçons de prise de conscience.
Souloukna
@Gabson
« la SOUVERAINETE veut que l'AFRIQUE fixe les prix de ses matières premières, sélectionne ses partenaires commerciaux, en fonction de ses intérêts! »
1-De l’émotivisme. Franchement étrange de sortir pareille énormité. Dans une économie de marché, les biens n’ayant pas de valeur intrinsèque, leur coût dépend de la manière dont le marché réagit de manière endogène aux fluctuations de l’offre et de la demande en déterminant un équilibre prix/quantité. C’est cela l’indexation.
2-Quand vous parlez de l’Afrique, donnez des chiffres. Si vous vous intéressiez au volume des transactions entre l’Afrique et l’occident par types de commodités et les flux, vous verriez qu’un GRAND nombre d’Etats africains commercent avec qui ils veulent en fonction de leurs intérêts hors et même dans la zone franc! Vous faites de l’amalgame ou vous ne savez pas de quoi vous parlez avec le mythe éculé selon lequel tout ce se passe en afrique francophone dépend essentiellement du bon vouloir de la Franc
Souloukna
@ EPERVIER. Merci de vos remarques. Je ne suis absolument pas pour le statu quo. Je souhaite que les progressistes africains sortent d’une critique superficielle de ce qui se passe sur le continent en cessant des distribuer à tout va des brevets de droiture idéologique et de voir des traitres et des conspirations partout. On ne saurait défendre Bongo qui est pro-CFA comme Ouattara juste parce qu’on croit qu’il est soudain devenu moins docile. Il est important de scruter l’attitude de gens qui dénoncent tactiquement l’impérialisme et le néocolonialisme uniquement quand leur pouvoir est menacé. On ne peut pas dénoncer les magouilles de Biya et se retrouver hors du Cameroun parmi les tripatouilleurs de constitution et les trafiquants électoraux qui s’éternisent au pouvoir. Il ne faut pas être comme le sinistre nyamsi qui se dit umyobiste au cameroun, et devient Houphouëtiste, pro-Compaoré au Burkina. Assez de cette gymnastique griotique !
WiseMan
Souloukna,

Le prof Franklin NYAMSI n'est pas un umnyobiste rigide, nostalgique, emotionel...mais un analyste froid des erreurs du passe!!!

Il fait partie des intellectuels progressistes qui reconnaissent le merite et la noblesse des intentions de nos nationaliste tout en acceptant en toute humilite la realite de l'echec de leur strategie.

Il fait partie des intellectuels africains qui ont compris que defendre la memoire de nos nationalistes, c'est reprendre leur combat pour un mieux etre de l'Afrique la ou ils les ont laisse tout en evitant de repeter les erreurs tactiques et strategiques du passe...Bref faire pour l'Afrique ce que le pragmatiste Deng Xiao Ping a fait pour la Chine par rapport au Maoisme.

Nos nationalistes avaient ete parfaits que l'Afrique n'en serait pas la aujourd'hui!!!
Epervier
@SOULOUKNA

#82

Vous avez entièrement raison dans ce message

J'en profite pour tenter en quelques mots la présentation de ma compréhension du problème africain analysé au prisme de l'élection présidentielle gabonaise

1. Est-ce que Ali Bongo est un problème pour la libération de l'Afrique ?

OUI

2. Est-ce que Ali Bongo est un néo colon?
OUI

3. Qui a fait de Ali Bongo un néo colon et avant lui son père ?

La France

4. Est-ce que Jean Ping est un néo colon?
OUI

5. Jean Ping a-t-il prouvé par le passé qu'il travaille contre les intérêts de l'Afrique ?
OUI

6. La France veut-elle que Jean Ping prenne le pouvoir au Gabon?
OUI

7. Pourquoi la France veut-elle que Ping prenne le pouvoir au Gabon?

Pour se débarrasser de Ali Bongo
Et pas du tout pour aider le Gabon à se démocratiser

8. Pourquoi donc la France veut-elle s3 débarrasser de Ali Bongo?

Ce dernier réclame à une société française le paiement de près d'un milliard de dollars de det
Epervier
@SOULOUKNA

8. Pourquoi donc la France veut-elle se débarrasser de Ali Bongo?

Parce que ce dernier réclame à une société française le paiement intégral d'une dette d'impôts et de redevances de près d'un milliard de dollars

Epervier
@SOULOUKNA

9. Est-ce que le point 8 influence mon penchant pour mon "choix par indirect ion? "
peut-être

10. Pourquoi est-ce que je choisis "tout Saif Jean Ping?"

Parce qu'il faut que les combattants pour la libération de l'Afrique, tout en se battant pour que les bonnes pratiques politiques d'alternance au pouvoir prennent corps en Afrique,
Se battent aussi pour empêcher aux impérialistes de fausser le jeu démocratique en nous imposant de choisir entre leur candidat d'hier et celui d'aujourd'hui

Et c'est face à ce dilemme que nous sommes placés dans l'élection gabonaise

La réponse à donner consiste alors à faire échec à la capacité des réseaux français à faire élire leurs candidats en Afrique
Epervier
@SOULOUKNA

11. Est-ce que je vote contre Ping parce que Bongo serait devenu " moins docile"?

Mon vote contre Ping vise surtout à affaiblir les réseaux cri.inels de l'État français qui maintiennent l'Afrique dans la misère et le chaos

On peut certainement argumenter pour dire si oui ou non le fait que Bongo réclame une somme due par la France au Gabon constitue un signe d'indocilité
Mais ce n'est pas ce point qui a motivé mon positionnement

Je combat pour la destruction des officines militaro-diplomatiques françaises qui ont de la politique africaine une mafia criminelle

Epervier
@SOULOUKNA

Considérant tout ce qui précède,

A. J'ai conscience du fait que les néo colons peuvent s'arrimer à un tel positionnement pour tenter de vendre la salade du statu quo

Mais il revient aux africains de réfléchir et de sortir de la prison de l'analyse minimale

Que qui sont incapables de réfléchir assument et cessent de faire semblant d'argumenter et d'avoir des points de vue

Nous avons deux ennemis:
L'impérialisme qui hier a placé des crétins au pouvoir dans nos pays,

Et

Les néo colons
Ces crétins d'hier qui se sont construit des espaces de liberté et veulent s'incruster au pouvoir

Les impérialistes et les néo colons veulent chacun nous imposer la misère tout en survivant à tout changement

Les impérialistes viennent en majorité d'Europe et les néo cons d'Afrique

Voilà notre double problème
gabson
@Souloukna,
1- vous glissez trop facilement ves l'injure et essayez de m'y traîner!
2- que vous citiez Karl Marx, ne vous est pas reproché, mais que vous réduisiez les auteurs AFRICAINS à leurs écrits est un faux procès!
3- parlant du commerce des matières pemières, vous récitez les fausses logiques occidentales sans vous rendre compte!!! Avez-vous essayé une seule fois d'établir le LIEN entre les accords de défense, les accords secrets et les ressouces dites stratégiques???
4- comment ne voyez-vous pas le lien fort et direct entre tous les chefs d'Etat qui ont essayé des partenariats forts avec la CHINE-RUSSIE se faire assassiner et leur remplacement par plus dociles Togo, Rca, Congo, Gabon, Tchad, Benin, Sénégal...

5- existe-t-il sur terre, un seul être humain capable d'oser penser que la france n'a rien à voir avec ce qui se passe en terme de partenariat dans la "zone" dite francophone? Y a-t-il une seule guerre dans ces pays-là dont la france serait étrangère et neut
gabson
@Souloukna, vous êtes trop naïf sans le savoir et c'est être naïf deux fois!
1- savez-vous quels sont le rôle et l'impact du fcfa dans le commerce des matière premières??? Oseriez-vous dans cet espace parler de flux et de quantité??? Alors qu'un pays pauvre hyper-endetté comme la france dit garantir votre monnaie de singe fcfa, malgré son sol vierge et maudit???
2- vous croyez que le Gabon commerce avec qui il veut? Que la Côte d'ivoire commerce avec qui elle veut? Que le CAMEROUN commerce avec qui il veut!!!!!!!???
3- vous avez une page de l'histoire qui vous manque!!! Si vous croyez que ces pays commercent avec qui ils veulent, alors vous ne comprendrez JAMAIS les causes profondes des guerres, les enjeux électoraux, l'escroquerie des droits de l'homme... vous ne comprendrez donc Jamais pourquoi il a fallu éliminer LUMUMBA, UM NYOBE, KADHAFI, GBAGBO, SEKOU TOURE, OLYMPIUS, BOGANDA....
Souloukna
@ gabson. Les injures c'est vous, pas moi. On ne traite pas quelqu'un qu'on ne connait pas de naïf. Le simple fait de mettre ensemble Lumumba, UM Nyobè et Kadhafi en dit long sur votre vision de l'afrique. Le catéchisme idéologique ne m'intéresse pas. Je doute que ayiez quoi que ce soit à m'apprendre sur le CFA
Souloukna
@ Epervier. Je comprends votre démarche sans en partager les conclusions. De mes années de travail au Gabon, j'ai tiré la conclusion qu'un changement radical y est impossible avant longtemps, que le peu qui y est faisable viendra des luttes entre les gens du sérail. L'histoire tranchera.
Souloukna
@ wiseman. Nyamsi progresssite? On verra bien. Qu'y a t-il de progressiste à faire le griot pour Compaoré, se moquer des burkinabè qui s'opposent au tripatouillage de la constitution alors qu'il critique Biya pour la même chose? On ne peut pas traiter ainsi des gens qui prennent le risque de mourir, et certains sont effectivement morts, les traiter de casseurs, pyromanes, parce qu'ils ne veulent pas de manipulation de leur constitution. Être pragmatique, ce n'est pas aller se mettre au service de soi disant réalistes. Um Nyobè a été assassiné, par un système que houphouet défendait. On ne peut pas être pour le bourreau et pleurer ses victimes. Non, on ne peut pas être umnyobiste et houphouetiste puis compaoriste.
Epervier
@SOULOUKNA

Merci pour vos réponses

#92

Je ne suis pas certain d'avoir conclu
Peut-être parlez-vous de mon positionnement anti-Ping. ?

J'ai présenté ce que j'ai appelé notre double problème
Votre réaction sur ce point spécifique eut été souhaitable

Saluons au passage votre expérience vécue au Gabon et les connaissances que vous en avez tirées.

Vous dites qu'un changement réel et profond ne peut y subvenir avant longtemps
Et les acteurs de ce changement ne pourrons être que les protagonistes locaux dans des "luttes entre les gens du serail"

J'ai alors envie de vous demander pourquoi selon vous la France a colonisé le Gabon?

Et d'ajouter: pourquoi la France dont l'économie n'à tenu sur le plan mondial que grâce au pétrole volé gratuitement au Gabon pendant au moins 30 ans
Laisserait partir gentiment sa poule aux oeufs d'or?
Epervier
@SOULOUKNA

Il me manque certainement l'expérience du terrain africain duquel j'avoue avoir battu en retraite

Ne pouvant pas accepter la destruction en cours

Mais il me semble ne pas me manquer la vision et la compréhension des combats et des enjeux impliqués

J'en profite pour faire une remarque :
Le positionnement sur le terrain est important pour que nous n'abandonnons pas nos pays aux vautours de tous horizons

Mais il me semble que la position sur le terrain, dans le contexte actuel, doit être bien définie afin la lutte elle-même soit clarifiée

En quoi consiste le combat de chacun?

Qui lutte dans le but d'atteindre quel objectif ?

Nous avons besoin d'amorcer et clarifier ce genre de débats
Souloukna
@ EPERVIER. J’ai en effet cru que votre position anti-Ping était une conclusion. On peut évidemment penser au regard de leur passé que Bongo fils et Ping sont des gardiens de l’héritage de Bongo père et que leur divorce est une querelle de famille, pas un désaccord entre un partisan du statu quo et un « modernisateur ».
1-Ceci dit, je pense qu’il est important de garder à l’esprit qu’on ne peut pas simplement analyser les pays à partir de théories anti-impérialistes peu au fait des spécificité de chaque contexte, du poids des acteurs, ce qu’ils représentent, et la possibilité que même une bataille entre conservateurs reproduise le statu quo. L’histoire des démocratisations en Afrique au cours de ces dernière années montre que les modèles d’analyse où on choisit tel ou tel candidat en fonction de ce qu’on pense de sa position sur la question de l’impérialisme/néocolonialisme fausse un peu le débat et n’explique pas les événements.
Souloukna
@ EPERVIER. En lisant sur les étapes de la démocratisation dans des pays comme la Tanzanie, le Malawi, la Zambie ou le Kenya, il serait facile de voir que, dans la plupart des cas, ceux qui ont boosté la démocratie ont toujours été des gens du sérail, pas des outsiders, pour des raisons évidentes : sauf dans le cas d’une révolution radicale, les figures majeures des batailles de l’ère démocratique ont toujours été des dissidents passés dans le camp d’en face ou des opposants de longue durée. Cela est valable même pour le cas du Bénin où Soglo n’était entré à la banque mondiale qu’après avoir été adoubé par Kérékou.
2-Je ne veux pas suggérer que le néocolonialisme n’est qu’une fiction. Je veux dire qu’il faut sortir des généralités et cesser d’imaginer les présidents africains comme de simple pantins parce ce sont souvent des tacticiens redoutables. Il faut bien comprendre ceux que nous combattons !
Souloukna
@ EPERVIER. Savez-vous que dans le livre d’entretien de Mattéi /Gbagbo, ce dernier confesse son admiration pour Biya en disant de lui qu’il n’est pas un françafricain ? Pour un camerounais, cela peut paraitre surprenant parce qu’il prévaut au Cameroun l’idée que tout ce qui arrive est la conséquence de l’action de la France. C’est un peu simpliste et traduit surtout la méconnaissance profonde de gens que nous disons combattre. Surtout, en expliquant tout par le néocolonialisme, on néglige la capacité de nuisance de nos présidents et leur aptitude à utiliser les convoitises des grandes puissances pour atteindre leurs buts. Mobutu n’est pas resté au pouvoir simplement parce qu’il était manipulé, mais parce qu’il a compris qu’il pouvait parti des forces extérieures pour liquide ses adversaires internes et rester au pouvoir. Aussi cynique que cela puisse paraitre, c’est cela aussi la nature de la politique.
Souloukna
@EPERVIER
3-Concrètement, nous devons quitter le romantisme anticolonialiste qui consiste à penser qu’un chef d’Etat devient soudain anticolonialiste parce qu’il a critiqué un pays occidental. Je trouve inadmissible qu’on mette dans la catégorie des héros Kadhafi qui a passé son temps à massacrer tous ses opposants, qui a fait la guerre au Tchad, juste parce qu’il s’est trouvé en conflit avec l’occident ou parce qu’il a fait des investissements en Afrique après ses échecs avec ses frères arabes. Faut-il croire qu’Idi Amin mérite une place au panthéon de nos héros parce qu’il était contre les britanniques ? Certes, Nkrumah et Sékou Touré ont défendu l’Afrique. Mais cela ne justifie que Nkrumah abolisse les partis d’opposition, les syndicats et se proclame président à vie ni que Touré construise le Camp Boiro pour torturer et exécuter ses opposants au nom de la lutte anti-impérialiste !
Souloukna
@EPERVIER
4-Pour conclure, il faudrait qu’on se donne la peine de bien comprendre les pays dont nous parlons, leur histoire, sans reprendre des slogans, savoir que ce qui compte, c’est ce que les gens pensent de ceux pour qui ils se mobilisent. Le fait que tant de gabonais prennent fait et cause pour Ping et voient en lui quelque chose comme un espoir doit inviter à l’humilité, pour éviter des donner des leçons de panafricanisme et d’anticolonialisme à des gens qui, face à des contraintes stratégiques, tentent de se définir un avenir, sachant que la bataille est longue. A titre personnel, je n’ai pas de sympathie personnelle pour Ping ou Bongo. je prends au sérieux le fait que Ping ait réussi quelque chose de rare : obtenir le ralliement de poids lourds, monter une coalition rassemblant plusieurs régions du Gabon en dépassant les clivages qui ont réduit l’impact d’un type comme Mba Obame, ou avant cela, de Mba Abessolé qu était vu surtout comme un Fang avant son ralliement.
Souloukna
@EPERVIER
5-Faire une large coalition pré-électorale pour pousser Bongo au désespoir et faire son coup d’amateur du haut Ogooué n’est pas facile à accomplir. Et cela, il faut le respecter, avoir du respect pour tous ces gabonais mobilisés pour lui, sans s’enfermer dans nos a priori sur ses liens avec la France. Nos opinions ne doivent pas compter plus que celles de gens qui risquent leurs vies ; certains sont justement morts en le faisant. C’est trop facile de s’asseoir quelque part en Europe et débiter un catéchisme anticolonialiste comme certains, pas vous, en méprisant complètement la volonté et la colère des peuples africains pour lesquels on prétend se battre. La démocratie commence quand des peuples sont capables de se soulever, de risquer quelque chose. Et cela, on doit pouvoir le comprendre, sans imposer nos opinions. Il appartient aux gens de définir ce qui est bon pour eux.
Souloukna
@EPERVIER
6- Pour bien lutter il faut être là où se font les choses, pas se contenter de considérer les gens comme des traitres parce qu’ils pensent différemment. Parler de la révolution, ce n’est pas la faire. Je prendrai au sérieux les braillards du net quand ils risqueront leur peau comme ceux qu’ils traitent de marionnettes en prétendant posséder la seule vérité.
7-Vous dites que la France pompe gratuitement le pétrole du Gabon depuis trente ans. C'est un peu gros! Il suffit d’examiner le tableau de bord des exportations gabonaises sur 30 ans pour voir que la France n’est, ni n’a jamais été le principal client du Gabon en matière d’exportation de pétrole! C’est aussi facile de vérifier que le premier partenaire commercial de la France en Afrique est le Nigéria, pas un pays francophone. il faut des enquêtes sérieuses pour en identifier les mécanismes de la françafrique, pas imaginer une conspiration du pillage systématique des ressources. C’est plus complexe que cela !
gabson
@Souloukna,
1- on a envie de vous suivre, mais vous ramassez tellement de choses que vous vous mordez finalement la queue!
2- ne réalisez-vous pas que ceux que l'occident avec ses médias essaie toujours de peindre des oripeaux de dictatures sont souvent des personnes qui ont été leurs amis, ou alors ont juré les combattre?
3- vous classez NKRUMAH, SEKOU TOURE et KADHAFI, comme des gens ayant empêché les oppositions chez eux et les deux derniers ayant torturé et massacré des opposants, où est le recul?
4- Les opposants "assassinés" par SEKOU TOURE au camp Boiro, qui étaient-ils et d'où venaient-ils? Il existe dans tout pays, des lois martiales contre ceux qui attentent aux institutions d'un Etat! Les français ont organisé des coups d'Etat en Guinée Conakry, ils ont échoué! C'est ça la Vérité!!! Pourquoi quand en Afrique on applique les lois contre des agresseurs, ceux-ci deviennent des victimes innocentes? Mais qu'a fait la france des collabos en 1916 et 1948???
gabson
@Souloukna,
5- concernant la guerre que certains Africains appellent encore en 2016 la guerre de KADHAFI contre le Tchad, voilà des sujets d'histoire que tout Africain doit lui-même réinitialiser!!!! Car, une telle guerre n'a jamais existé!!! Par contre, la guerre LIBYE contre france, par Tchad interposé, celle-là existe!!!! Touchant même aussi la RCA, d'où la déportation de Bokassa par la france, parce que Bokassa a osé se rapprocher de KADHAFI!!!!
6- vous dites que NKRUMAH avait aboli les partis d'opposition et les syndicats, mais NKRUMAH était lui-même syndicaliste! Il constate que ce que vous appelez syndicats sont en fait des structures contrôlées de l'extérieur! Ce qui lui vaut l'étiquette de dictateur, c'est en fait son rapprochement socialiste autrefois nommé communisme avec le bloc de l'Est!!! Nous sommes tout de même aux années 1960!!! Il meure curieusement en 1972 en Roumanie!!!
gabson
@Souloukna,
par contre, votre post98, j'y adhère parce qu'effectivement, il y a un processus qui avance et montre une évolution des mentalité et une certaine tactique de certains anciens françafricains, tels BIYA, DEBY, SASSOU!!!

Moi, contrairement à vous, j'y mettrais aussi ALI BONGO! Ce monsieur, e ne peux pas le soutenir! Mais le "réalisme" me fait constater qu'il a réclamé total des impôts de 800 milliards dus depuis 03 ans!!!
Par contre ping,
a- c'est cet homme qui affirmait que le recomptage était une injustice en Côte d'ivoire,
b- leur coalition d'"opposants" est pilotée depuis paris, d'o ils reçoivent les ordres;
c- c'est lui qui insulte KADHAFI;
d- il rencontre ambassadeurs usa-france un jour après le vote;
e- il envoie le peuple dans la rue, lui-même réfugié dans une ambassade;
f- il appelle la france au secours pour une intervention comme en SYRIE;

Mais sur le terrain, je ne vois pas les GABONAIS!!!
WiseMan
Souloukna,

Peut-on faire efficacement la politique en ne s'associant qu'avec ceux qu'on juge "bon" ou "populaire" suivant des valeurs a l'evidence non universelles????

Je doute fort que ce soit possible meme dans la vie de tous les jours.

En tout cas nous reprendrons cette conversation quand tu entreras dans un arene politique(si jamais tu le fais)

Chauvinisme a part, un homme avec le vecu du president Compaore est forcement une bibliotheque vivante de politique pratique qu'on l'aime ou pas. On a plus a apprendre en s'associant a lui qu'en s'en eloignant si on envisage serieusement de faire une cariere politique en Afrique francophone!!!
Larryking
Discussion pertinente, mais illégale et antidémocratique. Certains sont essentiellement entrain de dire aux Gabonais qui ont voté pour Jean Ping qu’ils sont des profrançais et des traites à la cause africaine ! Ils se réservent même le droit d’ignorer leurs bulletins de vote soi-disant pour des raisons stratégiques ! Or en démocratie on ne critique ni ne questionne jamais un vote, on l’accepte tel quel. Voilà l’ingrédient le plus puissant de la dictature, quand une poignée de pseudo-intellectuels se mettent à penser qu’ils sont plus intelligents que 630.000 électeurs réunis et que le vote de ces derniers n’a de sens que si ça va dans leur sens. Le peuple souverain du Gabon a parlé le 27 Aout, après avoir écouté les arguments des uns et des autres avant et pendant la campagne électorale, et il est question aujourd’hui de publier sa décision sans la modifier, et ensuite de mettre cette décision originale à exécution.
Souloukna
@ Wiseman : C’est simple, il faut que votre ami se déclare politicien au lieu de se prétendre intellectuel. Tout intellectuel qui se met au service d’un pouvoir n’est plus un libre penseur s’il est payé. Si votre ami reçoit un salaire de conseiller, que ses voyages et son hébergement sont pris en charge, alors qu’il cesse de jouer les intellectuels désintéressés. Je n’ai rien contre les gens qui font des compromis : c’est cela la politique. Par contre, on ne peut pas se dire au service de la justice et la boucler face à des meurtres parce qu’on est l’ami de Compaoré. Le meurtre crapuleux de Norbert Zongo et d‘autres activistes et des procès qui finissent par des non lieux sont des choses trop grave pour qu’un type qui se prétend au service de la vérité l’accepte. Les partisans de Biya diront aussi que les gens assassinés au Cameroun étaient des casseurs et des pillards comme votre ami a qualifié les burkinabè mobilisés contre Compaoré.
Souloukna
@ Gabson
1-Sur le conflit Tchado-Libyen, vous proposez aux africains de réinitialiser leur lecture pour se ranger à votre opinion qui présente cette question comme une guerre de la France contre la Libye. Vous prenez avec les faits une extraordinaire liberté. Si vous aviez pris la peine de bien comprendre cette question plutôt que la soumettre à votre grille de lecture, vous auriez compris que l’affaire date d’une période antérieure à la phase d’escalade après 1978. A l’origine de cette histoire, il y a le rôle des dirigeants libyens dans la première guerre civile tchadienne entamée en 1965. Idis 1er qui encore roi donne une base arrière en territoire libyen à la rébellion qui s’est soulevée contre Ngarta Tombalbaye qui va tomber en 1975 justement parce que l’armée lu reproche un deal louche avec la libye sur la bande d’Aozou annexée par les libyens.
Souloukna
@Gabson
3-Sur Nkrumah, je crois que vous avez trop tendance à absoudre certains acteurs de nos indépendances de leurs travers despotiques au nom de l’anti-impérialisme. D’accord avec vous que les USA menaient la vie dure à Nkrumah, que la France voulait faire payer à Sékou Touré le légendaire « NON ». Mais la lutte anti-impérialiste ne justifie pas leurs pulsions dictatoriales. Instruisez-vous donc sur l’histoire politique du Ghana de 1950 à 1966 pour comprendre les dérives de Nkrumah qui a déclaré pour justifier la monopolisation du pouvoir que la démocratie est un « imperialist dogma » ! Entre entame la décennie 48-57, six personnages sont au four et au moulin dans la lutte anticoloniale. Nkrumah n’est pas le plus important parce qu’il est coopté alors qu’il étudie à Lincoln University en pennsylvannie : Ebenezer Ako-Adjei ; Edward Akufo-Addo ; J.B. Danquah ; William Ofori Atta ; Emmanuel Obetsebi-Lamptey.

Souloukna
@ Gabson : Après l’indépendance, Nkrumah affirmera que ses compagnons qui furent aussi emprisonnés par les colons sont des pions impérialistes pour les foutre en taule ou les contraindre à l’exil en consolidant son pouvoir. Vous pourriez vérifier dans n’importe quel manuel d’histoire du Ghana. Il faut distinguer la phase de la lutte antiimpériale pour laquelle des leaders comme Nkrumah et Touré méritent notre reconnaissance de leurs tendances d’accaparement du pouvoir pas différentes d’Ahidjo ou Houphouët. Il faut cesser de voir en eux des héros qui ont juste été obligés de mettre en taule des taupes impérialistes. Ils ont aussi agi pour le pouvoir en éliminant leurs adversaires. Nkrumah a mis en taule plusieurs des pères de l’indépendance tandis que Touré a orchestré une campagne de terreur qui a écrasé des gens comme Diallo Telli. Voilà ce qu’il faut étudier pour ne pas commettre l’erreur de justifier comme une nécessité de la lutte des actes crapuleux .
Souloukna
@ Tous les participants
Fin de ma participation sur la présente série. Je pense avoir trop écrit comme cela. Merci à tout le monde pour les échanges et désolé pour certains mots un peu trop vitriolés.
Epervier
@SOULOUKNA

Je n'ai pas réagi à vos derniers messages à cause du format des échanges et du volume de ces derniers

Il n'est certainement pas aisé de suivre trois thèmes /courants d'échanges et tous y répondre

Très peu de camerounais acceptent de se soumettre à cet exercice dont nous avons pourtant besoin

Merci donc pour votre temps ainsi que vos contributions enrichissantes

Epervier
Merci à @BIFAKA_BILOLO

pour les précisions sur les actes posés par Ali Bongo à l'endroit de Total et Bolloré au Gabon

Epervier
@SOULOUKNA

Même si vous ne réagissez plus,
J'espère que vous lirez encore cet échange

1. Nous avons à peine effleuré le sujet des objectifs poursuivis par les uns et les autres lorsqu'on prétend lutter et qu'on est "sur le terrain" contrairement à "dans la diaspora"

Le sujet doit être débattu

2. Vous ne vous êtes pas prononcé sur la présentation que j'ai faite du problème africain disant qu'il est double
Vous avez plutôt décidé de mener une diatribe à charge pour sembler suggérer la même chose (je dis bien sembler) tout en induisant au passage une proposition de lecture erronée et ignorante de ma part

3. Vous semblez installé dans la suffisance habituelle des "gens du serail " "qui s'en sortent" et qui contemplent de haut des "braillards" -vous l'avez écrit- qui ...???? Ces braillards...

Epervier
@SOULOUKNA

Je ne vous répondrai pas dans le fond

Je ne vous dirai pas non plus des conclusions . Il y en a qui trottent dans mon esprit mais votre ouverture d'esprit et la culture générale que vous avez affichée me fait garder espoir

Les néo colons, ce sont Paul Biya Bongo Mobutu et compagnie...
Ils sont donc différents des impérialistes et jouent leur partition propre en plus de jouer les esclaves des impérialistes

Personne n'à dit le contraire pour que vous écriviez des colonnes entières pour tenter de le redire

Une lutte basée sur la colère du peuple sans base idéologique et sans fondement structurels sur lesquels une STRATÉGIE serait arrimée. ..?

De quoi parlez-vous?

Pour vous-même :
Vous êtes installé dans la mentalité du statu quo et chantez la chanson de l'action locale "réaliste"
Cela peut être considéré comme une idéologie
Celle de la soumission

Vous n'êtes cependant pas obligé de franchir le pas de faire de ceux qui résistent des ennemis

Souloukna
@ EPERVIER. Votre réponse un peu tardive justifie que je réagisse brièvement, ne serait-ce que pour dissiper un malentendu.
1-Je n’ai rien contre ceux qui, depuis la diaspora alimentent la flamme de la contestation, Ayant fait mes études au Nigéria, au Ghana et en Afrique du Sud, j’ai appartenu dans ces pays à des communautés dynamiques dont je garde un excellent souvenir militant. Vivre au Cameroun ne confère pas le monopole du patriotisme ! En parlant de « braillards», je ne vous visais pas. Je ciblais une tendance diffuse qui consiste à recycler les mêmes thèses sur plusieurs générations, comme si le temps n’avait pas d’effet sur nos certitudes. Je voulais suggérer qu’il serait utile de repenser les schémas binaires, analyser les cas concrètement, sans a priori. Je regrette d’avoir pu vous laisser l’image d’un donneur de leçons. C’est justement que ce je m’efforce d’éviter.
Souloukna
@EPERVIER
2-La question des réalités nous oblige à faire en sorte que nous sachions de quoi nous parlons en vérifiant nos sources. Né en 1987, donc trop vieux déjà pour faire le prétentieux, je ne savais rien des années 60. Il m’a fallu lire pas mal sur les leaders des indépendances pour bien cerner les enjeux idéologiques et voir que les formes actuelles du néocolonialisme n’ont pas grand-chose à voir avec l’époque où la France faisait des coups d’Etat comme en RCA et amenait le nouveau président en avion pour remplacer l’ancien. On doit s’intéresser au fonctionnement des économies et réseaux de dépendance, les acteurs. Mon hypothèse est que les comportements d’extraversion ne sont plus simplement compréhensibles à partir du schéma où les dirigeants locaux sont décrits comme de simples pantins. Je crois qu’ils sont d’habiles stratèges qui savent comment se servir du système pour se maintenir au pouvoir. Et ce sont ces mécanismes là que nous devons identifier pour les neutraliser.
Souloukna
@ EPERVIER
3-Vous me décrivez comme un « réaliste ». Je ne suis absolument rien de tel si vous entendez par là quelqu’un qui agirait sur la base de ce qu’on appelle souvent « pragmatisme » pour justifier toutes sortes de connivences avec les exploiteurs du peuple. Je ne suis pas pour le statu quo ! Cette attitude remonte à la fameuse question du ralliement qui s’est posée au sein de l’UPC après l’assassinat de Um Nyobè. Certains comme Kodock disaient qu’il fallait rejoindre Ahidjo et combattre le système de l’intérieur. Ils ont tout au plus réussi à faire de belles carrières, et rien d’autre. Comme leurs cas montrent clairement, un système qui coopte est assez puissant pour transformer ceux qui prétendent le transformer ! Par réalité, j’évoquais quelque de chose de plus simple : les faits, les chiffres, le comportement des acteurs, pas seulement leurs déclarations verbales. Merci de m’avoir lu.
Epervier
@SOULOUKNA

Merci pour votre réponse

Je vais vous avouer moi aussi que je ne sais pas ce qu'est un "donneur de leçon"
Je suis certain que si je tente une définition, elle ne correspondra pas à celle que vous proposeriez

Brèves remarques:
#118
Vous donnez votre avis de façon induite encore une fois sur la proposition que j'ai énoncée sur la nature double de notre problème

Après avoir dans les messages précédents reconnu implicitement que nos problèmes avaient des sources exogènes et endogènes, magnificat au passage le côté tactique des néo colons du jour,
Vous insistez cette fois sur le besoin de ne combattre que la source endogène du problème : les néo colons du jour; oubliant complètement l'origine du drame actuel

L'invasion européenne

Curieux tout de même !
Epervier
@SOULOUKNA

Remarques brèves

2. La forme néo coloniale actuelle comparée à la forme néo coloniale des années 1960

Elles sont différentes certes, certes, mais en nous élevant pour en observer les éléments communs,
En employant notre capacité d'abstraction nous serons capables de formuler la néo colonisation , ses crimes , modes de fonctionnement et tactiques
Dans un cadre bien pensé qui rendrait obsolète tout débat sur les détails reliés à l'époque

La colonisation est un crimes contre l'humanité

La néo colonisation est un crimes contre l'humanité

Nous devons opérer des analyses pour savoir contre quoi nous sommes confrontés, oui. Mais encore une fois cela se fait dans le cadre d'une élaboration de stratégie de lutte

La colère du peuple ne mène pas à la victoire
Epervier
@SOULOUKNA

Remarques brèves
3. Parlant de "réalités " et de vérification de sources

Merci pour la clarification

Je fais retour sur le pétrole gabonais et votre réaction me parlant de statistiques de ventes et d'exportations qui ne soutiendraient pas mes affirmations

La France n'à pas toujours pillé l'Afrique à travers des livres comptables publics

Elle a souvent transporté argent liquide et ressources naturelles sans traces d'écritures publiques

Prenez ceci comme une nouvelle information ou rejetez le tout en bkoc; libre à vous !

Merci pour vos contributions

4. La débat sur les objectifs de lutte des uns et des autres selon leurs contextes devra être lancé et mené

Fin des remarques
Souloukna
@EPERVIER. Encore merci. Permettez-moi une dernière remarque à propos de deux points : (1) les « néolocons » et (2) la variable exogène, donc impérialiste de notre condition historique.
(1), je voudrais dire ceci : je ne partage pas vraiment la terminologie « néocolons » pour deux raisons. Comment considérer ainsi des gens qui ont parfois un soutien important avec des gens prêts à tout pour les défendre. Prenez Biya : il y a des gens qui le soutiennent, parce qu’ils profitent du système. Il s’agit de comprendre les ressorts de ce type de comportement, les enjeux économiques, etc. ce serait une erreur de supposer comme font certains, pas vous j’imagine, que la contradiction fondamentale oppose l’Afrique aux colons/néocolons quand la politique interne se joue sur d’autres facteurs : ethniques, économiques, clientélisme, etc.. Au sein de nos Etats, il y a des intérêts très différents et la persistance malsaine des despotes n’est pas juste une affaire de néocolonialisme.
Souloukna
@EPERVIER
(2), Sans nier le poids de la variable exogène, je pense que la solution est d’abord endogène. Les convoitises des puissants ne cesseront jamais. C’est une donnée incontournable de la psychologie de la puissance. Sur le plan inter-individuel ou sur un plan plus macro, entre les Etats, les plus forts seront toujours tentés de mettre leur nez dans les affaires des plus faibles, leur dicter des conditions. Je rejoins Gabson : la solution c’est la souveraineté en sorte qu’un agenda progressiste triomphe En bref, quand les impérialistes se pourlèchent les babines en lorgnant avec convoitise nos richesses, la seule chose que nous pouvons faire c’est la solution vietnamienne : faire en sorte que le prix à payer pour exploiter et piller et nous agresser soit si élevé qu’ils choisissent de se retirer comme les USA battus alors qu’ils étaient plus puissants : par le contrôle de l’intérieur, on peut stopper l’impérialisme ou le forcer à dévoiler sa vraie face.
Epervier
@SOYLOUKNA

Merci encore pour votre contribution

#123

Pourquoi aller chercher des "arguments " dont vous reconnaissez qu'ils sont étrangers à l'échange et que vous attribuez à "certains" pour me répondre sur un point bien circonscrit?

Vous rejetez ma description de néo colon et, sans définir ce qu'est selon vous un néo colon , utilisez l'expression pour formuler un point de vue
Est-ce une technique de désinformation voulue et d'entretien de chaos?

"Néocolonialisme" pour vous c'est quoi?
Epervier
@SOYLOUKNA

#123

Biya est un néo colon
Ali Bongo est un néo colon
Sassou est un néo colon

Qu'est-ce qui fait d'eux des néo colons?

Ils sont là nouvelle forme (post 1960) d'occupation de l'Afrique et de privation de libertés aux peuples africains

Ils sont néo colons parce que désormais ce sont eux les figures visibles de la destruction et du pillage de l'Afrique

Il n'y a plus d'entreprises " d'exploration de "découverte" et de décrets papa et royaux européens décidant qu'une terre africaine appartient à un criminel européen ou un autre "

La colonisation est morte

Mais les crétins comme Bongo Biya Sassou Deby Museveni etc. Et autres Macky Sall Sorro ou des assassins mercenaires comme Alassane Ouatara
Aident à piller leur propre pays

L'impérialisme demeure et change son mode opératoire, tirant les ficelles des marionnettes au pouvoir en Afrique
Epervier
@SOYLOUKNA

Lorsque vous parlez "d'intérêts économiques "qui font que certaines personnes au Cameroun soutiennent Biya, vous parlez de détails sur le fonctionnement du système néo colonial

Il faut bien payer le service offert par les traîtres qui aident à la destruction de leur propre pays

Comment pouvez-vous prétendre accéder à la souveraineté en faisant semblant de ne pas voir l'action impérialiste qui instauré le colonialisme, le néo colonialisme et tente aujourd'hui de vous faire adopter une "démocratie" qui remplace Bongo par Ping?

Vous voulez faire comme le Vietnam ?
Vous êtes pris dans votre contradiction

Le Nord-Vietnam à combattu l'impérialisme américain et les néo colons du Sud-Vietnam pro-impérialiste

Et nous sommes en effet dans le schéma vietnamien
Avec des forces exogènes et endogènes qui plombent notre souveraineté

On ne peut combattre l'une sans combattre l'autre
Epervier
@SOYLOUKNA

#123
Le fond de votre pensée commence à se dévoiler

Pour vous, étant donné que les puissants convoiteront toujours nos richesses, il faut les leur laisser c'est ça ?

Je vous ai dit que vous étiez pour le statu qu'on

Et cela ressort de plus en plus clairement

Vous ne voulez surtout pas d'une victoire africaine contre l'agression impérialiste

Votre solution v'est combattre Bongo ou Biya, les remplacer et être néo colons à la place des néo colons

Est-ce bien cela ?

Rappelez-vous : nous avons besoin d'un débat sur les objectifs de la lutte que ceux qui prétendent lutter poursuivent

De plus en plus vous semblez ambrasser le statu quo se la soumission à l'agression et au diktat criminel impérialiste

Souloukna
@Epervier. Votre passion pour les noms d'oiseaux et la spéculation idéologique me fait penser que derrière votre appel à la réflexion il y a quelqu'un de suffisant qui croit avoir tout compris. Si c'est le cas, tant mieux. L'histoire nous dira si la répétition à l'infini des discours comme le vôtre aideront. Macky Sall néocolon? Soyez sérieux. La définition classique du néocolonialisme se trouve dans l'introduction du livre de Nkrumah de 1965. Je me base sur cela. Un débat n'est pas un déversement de bile. Sur de telles bases, je ne suis pas partant. Gardez donc vos certitudes pour vous. Cela vous sera utile pour votre chasse au statu quo que vous croyez voir partout. Ne l'oubliez pas: dénoncer le statu quo, ce n'est pas le changer
Epervier
@SOULOUKNA

Il m'a fait grand plaisir de vous lire, de vous voir échanger

Il me fera encore plaisir de vous lire et d'échanger avec vous

Votre attitude apparemment ouverte au débat sur la condition de notre pays et celle de l'Afrique est à encourager

Je n'ai pas de nom d'oiseau en réserve pour vous

Merci pour votre disponibilité

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Coton Sport: Opération rachat
Coton Sport: Opération rachat
Facebook
radios
RTS 90.5 FM GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Sky One Radio 100.1 FM GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Amplitude FM GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Kalak FM GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Nkongsamba FM GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Cameroonvoice GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection" Fréquence de vie GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
réclame
partenaire
GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
William Jordan de MAGIC BENZ SERVICES DANS LE MERYLAND invité SOPIEPROD
évènement
GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
actuellement sur le site
HABEAS CORPUS
GABON :: François Fillon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection"
Loading...