Université Dschang: Pr. Émile Kenmogne installé nouveau doyen de la Fac Lettres et Sciences humaines
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Université Dschang: Pr. Émile Kenmogne installé nouveau doyen de la Fac Lettres et Sciences humaines :: CAMEROON

La cérémonie y relative a eu lieu le  vendredi 03 septembre 2021,  à la salle des Conseils de l'Université de Dschang dans la région de l'Ouest Cameroun. Il s'est agi de la prise de fonctions des responsables nouvellement nommés dans cette université, par Paul Biya le chef de l'État.

Présidée par le recteur de l'Université de Dschang, le Prof. Roger TSAFACK NANFOSSO, cette cérémonie a connu la  participation d'un  important nombre d'invités venus des quatre coins du pays. Parmi les hauts responsables promus, figure le Professeur Émile KENMOGNE qui,  le  20 août 2021, a été porté à la tête de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) de l'Université de Dschang.

Philosophe d'inspiration bergsonienne et pragmatique, le nouveau patron de la FLSH est titulaire d’une thèse de Doctorat Ph.D soutenue en 2005 à l’Université de Yaoundé 1, d’une Habilitation à Diriger les Recherches (HDR) en philosophie obtenue à l’Université de Paris Est MLV en 2011. 

Émile Kenmogne accède au grade de Maître de Conférences de l'Université de Yaoundé I, en 2012, et devient Professeur titulaire des Universités en 2018. Il est spécialiste de philosophie pratique et pragmatique. À cet égard, il produit des travaux liés à la théorie de l’être et la diversité de l’existant ; la conception de la collectivité sociale humaine et les modalités du rapport de l’homme à ses semblables (l’Ethique et la Politique) ; la connaissance humaine, ses conditions de possibilité, ses dimensions (théorie du savoir et épistémologie) et le rapport de l’homme avec la nature extérieure à ce dernier. 

Le nouveau doyen de la FLSH  est auteur de plusieurs livres, ouvrages et publications scientifiques en son nom propre et en coédition. Il compte également de nombreux articles scientifiques dont le dernier est une préface  portant sur : « l’Immatériel humain comme patrimoine résilient », in Anatole Fogou et William Fulbert Yogno Tabeko, l’homme à l’épreuve des innovations (bio) technologiques. Enjeux philosophiques et éthiques, Paris, l’Harmattan, 2021, pp 11-27. 

Un parcours académique élogieux, couronné par sa nomination comme chef de département de Philosophie de l'Université de Yaoundé I, en 2020, où, dès son arrivée, il a œuvré sans relâche, pour une importante re-direction de "l'assurance qualité" en formation, la pacification et l'humanisation des rapports interpersonnels, la productivité intellectuelle utile au développement. 

Le Prof. Émile Kenmogne  aura toujours su conjuguer rigueur scientifique et performances managériales. Il se montre particulièrement flegmatique et ne réagit jamais aux diverses agressions publiées contre lui sur les réseaux sociaux, par des contempteurs.

En 2015, il est  chef de Division des Études, de la Prospective et des Statistiques au ministère de l'Enseignement supérieur ; en 2017, il devient inspecteur des Services N°2 ; en 2019, il est promu inspecteur des Services N°1. On dit à l'Inspection Générale des  Services ( IGS),  que sa compétence est indiscutable et avérée,  et qu'il a su amener les instituts privés d'Enseignement supérieur,  à désirer et à solliciter les inspections et les contrôles de l'IGS.

Expert et enseignant en Gouvernance Universitaire, il arrive donc à Dschang, psychologiquement disponible et motivé, suffisamment pétri d'expérience et habitué, par ses inspections à l'IGS, aux outils d'encadrement et de pilotage stratégique dans le cadre de la Nouvelle Gouvernance Universitaire  impulsée au Cameroun depuis 2013 par le président de la République, Paul Biya.

Le nouveau doyen a fait montre, tout au long de la cérémonie d'installation, d'une singulière disposition à écouter, preuve de ce qu'il saura collaborer, en travaillant, avec les moyens disponibles, à poursuivre l'œuvre de dynamisation de cette 
Faculté, comme l'a précisé le recteur de l'Université de Dschang.

Selon ce premier responsable de l'institution, le Prof. Emile KENMOGNE devra s'inscrire dans la « Dynamique collective », concept-boussole qui sous-tend la politique managériale de l'Université de Dschang. À la suite de son prédécesseur, le Professeur TSALEFACK Maurice, de regrettée mémoire, il devra gérer efficacement les ressources humaines, académiques, matérielles et financières de la FLSH, pour une Faculté toujours plus compétitive et portée vers l'excellence.

Interrogé après la cérémonie pour recueillir ses premières impressions, le Prof. Émile KENMOGNE a tenu à exprimer sa gratitude à sa hiérarchie en ces termes : « Avant toute chose, je remercie le Très Haut Signataire de l'heureux décret du 20 août 2021, le président Paul BIYA, chef de l'État du Cameroun, qui a porté son choix sur moi, parmi les milliers de Professeurs méritants. 

Je remercie ensuite le ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur, chancelier des Ordres Académiques, le Professeur Jacques FAME NDONGO, pour les six années passées à ses côtés,  six années d'apprentissage et de connaissance du système de l'Enseignement supérieur de notre cher et beau le  Cameroun. 

Je remercie en troisième lieu Monsieur le recteur qui a facilité l'installation et m'a prodigué d'importants conseils relatifs à la prise en main rapide et efficiente de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université dont il a la charge... 

Je suis envoyé ici pour travailler ; le maçon s'apprécie au pied du mur et non dans les discours !"

 "Vous n'aurez pas de repos", a averti le recteur. Il ne nous reste plus qu'à souhaiter bon vent au Prof. Émile Kenmogne, nouveau doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université de Dschang.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo