Affaire PAD/DIT : Que se passe t il au Port Autonome de Douala ?
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Affaire PAD/DIT : Que se passe t il au Port Autonome de Douala ? :: CAMEROON

Une Affaire oppose depuis deux ans Douala International Terminal (DIT) au Port Autonome de Douala (PAD). Au sujet de la concession du Terminal à Conteneurs. La justice qui a été saisie au niveau National et International. La presse s’est saisie de l’affaire.

 Après sa mise à l’écart de la short list des entreprises ayant répondu à l’appel d’offre du PAD pour la reprise de la gestion du terminal à conteneurs, DIT a saisi la justice pour “entrer dans ses droits”.  Entre temps et face à l’impératif de la continuité du service public au terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonaberi, le conseil d’administration du Pad, a pris la résolution n°0685 /19/CA/ PAD du 06 décembre 2019 , modifiée et complétée par la résolution n“0688 /19 / CA/ PAD du 19 décembre 2019 , portant création de la Régie du terminal à conteneurs (RTC) afin d’assurer la continuité de la gestion, et de la maintenance du terminal à conteneurs , à partir du 1er janvier 2020 consécutivement au terme de la concession accordée à Douala international terminal (DIT), intervenue le 31 décembre 2019 .

Depuis lors, le PAD et DIT se livrent une guerre larvée à travers leurs résultats de gestion du Terminal à conteneurs. Aussi, Selon les responsables du Pad, au cours de l’année 2020, la RTC a traité 338 navires au total, dont 262 navires porte-conteneurs et 66 navires rouliers (Roro). Rappelons à titre comparatif que sur la même période en 2019, l’ancien opérateur avait traité 337 navires dont 267 navires porte-conteneurs et 70 navires rouliers (Roro). Soit une différence de 9 navires en valeur absolue, 1% en valeur relative. Du côté du groupe Bolloré, on affirme que DIT était parvenu à tripler entre 2005 et 2019 les volumes du terminal à conteneurs, et à développer un savoir-faire portuaire au bénéfice de l’écosystème économique national et sous-régional, avant d’être exclu illégalement de l’appel d’offres.

La justice quant à elle poursuit son cours. Depuis le 03 juin2021, elle donne raison à DIT. De fait, Le Tribunal Administratif du Littoral a déclaré la nullité de l’acte de réquisition des équipements de DIT pris par le Directeur Général du PAD en décembre 2019.

Le journal Forum Libre pense qu’« Au-delà du Juridisme, la souveraineté nationale bafouée». Après le jugement du 03 juin 2021 du tribunal administratif du Littoral déclarant la nullité de l’acte de réquisition des équipements de Dit pris par le Dg du Pad en décembre 2019, Cyrus Ngo’o entend se pourvoir en cassation pour sauver la souveraineté de l’État du Cameroun. Une question d’honneur face à une justice qui semble obéir à une autre logique.

Pour conclure finalement que le « PAD qui perd, PAD qui gagne ». Depuis que le Port Autonome de Douala a mis fin à la concession de DIT, les procès intentés au Cameroun et à l’international par le Groupe Bolloré animent la chronique Judiciaire. Certes, le PAD a perdu jusque-là comme récemment devant la Cour d’appel du Littoral. Cependant, à bien y regarder, le PAD perd, mais le PAD gagne. La Régie du Terminal à conteneurs s’avère être une bonne affaire pour le Cameroun.

Au demeurant et Pour mieux comprendre le feuilleton judiciaire entre le PAD et l’ex DIT, et apprécier les actions des différents acteurs, la Task Force Maritime invite l’opinion publique nationale et internationale, et particulièrement les observateurs avertis, à prendre davantage connaissance des principaux extraits des textes juridiques, qui encadrent les actions des différentes parties prenantes. Il s’agit notamment : de la Loi N°68/LF/4 du 11 Juin 1968 portant organisation du régime des réquisitions au Cameroun y compris son décret d’application N°68/df/361 du 04 Septembre 1968 fixant certaines modalités ; de la Convention de Concession et de son Cahier de Charges N°389/PAD/2004 pour la gestion, l’exploitation et la maintenance du Terminal à Conteneurs du Port Autonome de Douala ; du Décret Présidentiel N°2019/034 du 24 Janvier 2019 portant réorganisation du Port Autonome de Douala.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo