Can 2021 : Des infrastructures hôtelières à l’abandon
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Can 2021 : Des infrastructures hôtelières à l’abandon :: CAMEROON

A six mois de la compétition, les travaux de ces établissements prévus pour accueillir des délégations dans la ville de Garoua piétinent.

Malgré certaines avancées enregistrées sur le terrain de manière générale, il faut tout de même s’inquiéter sur le retard que l’on observe sur des chantiers confiés à l’entreprise Prime Potomac qui à ce jour ne sont toujours pas achevés et évoluent à pas de tortue. Il s’agit notamment de l’hôtel la Bénoué, dont les travaux de réhabilitation font du surplace et le nouvel hôtel de « 100 chambres » dont les travaux sont au point mort. Lors de la dernière visite du ministre des Sports et de l’Éducation physique (MINSEP) qui a eu lieu il y a un mois dans la ville de Garoua, le directeur général de Prime Potomac, Ben Modo, a donné rendez-vous au MINSEP le 15 juin 2021 pour la livraison des travaux.

Scénario similaire sur les chantiers des stades d’entrainement de Coton Sport et du Cenajes. Bien que les aires de jeu disposent déjà des pelouses, il manque tout de même les mats d’éclairage et des travaux de finition doivent en outre être faits sur l’ensemble des deux ouvrages. Comme à son accoutumée, Ben Modo a fait la promesse que les 08 mats d’éclairage seront installés avant la deuxième phase de la visite d’inspection de la Confédération africaine de football qui s’est achevée il y a deux semaines. D’après une source locale, aucun engagement pris par Ben Modo n’a été honoré jusqu’à ce jour.

Pendant son séjour dans la capitale régionale du Nord, le ministre qui a d’ailleurs effectué une seconde visite inopinée sur le site de l’hôtel Bénoué le second jour de son séjour, a été surpris de constater que le nombre de manœuvres avait diminué comparativement au premier jour de sa visite. Face à cette situation, Narcisse Mouelle Kombi a invité Prime Potomac à « plus d’engagement et de sérieux » car l’hôtel la Bénoué est une des pièces maitresses dans le dispositif d’accueil de la ville de Garoua.

« Il est hors de question que Garoua ne fasse pas partie des villes hôtes de la Can », a déclaré le ministre Narcisse Mouelle Kombi. Par ailleurs, Narcisse Mouelle Kombi a durant sa visite constatée que les chantiers des stades d’entrainement de Rey Ré et de Poumpoumré sont à l’arrêt, abandonnés depuis près d’un an déjà. Une situation qui a d’ailleurs courroucé le patron des Sports qui n’était passé par quatre chemins pour dire publiquement à Ben Modo que ces chantiers ont été isolés du faite l’incompétence de l’entrepreneur.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo