URGENT - Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme - 2 personnes interpellées
FRANCE :: SOCIETE

FRANCE :: URGENT - Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme - 2 personnes interpellées

Le chef de l’État français a été giflé par un individu qui lui tendait la main lors de son déplacement dans la Drôme ce mardi après-midi.

Emmanuel Macron a été giflé par un homme, rapidement identifié, lors de son déplacement dans la Drôme dans un lycée hôtelier de Tain-l'Hermitage. La sécurité du chef de l'État est immédiatement intervenue pour neutraliser cet individu. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à 13 h 45.

Dans la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et authentifiée par l'entourage du chef de l'État, Emmanuel Macron est vu s'approchant d'un groupe de personnes massées derrière des barrières, puis échanger brièvement avec un homme. Saisissant l'avant-bras du président, l'individu semble lui porter ensuite un coup sur la joue, l'entourage de Macron évoquant une « tentative de gifle ».

Deux personnes en garde à vue

Selon les informations du Point, les deux personnes interpellées étaient inconnues des services de police. Ces deux hommes nés en 1992 originaires de Saint-Vallier dans la Drôme seraient en revanche « complices ». L'homme au tee-shirt vert qui porte le coup n'aurait en réalité pas touché le chef de l'État, la gifle ayant été « esquivée », selon la préfecture. Le deuxième individu interpellé est celui qui filme la scène. Ils ont tous les deux été placés en garde à vue pour « violences n'ayant causées aucune ITT sur personne dépositaire de l'autorité publique ».

Toutes les personnes présentes dans le périmètre du président de la République avaient été fouillées avant de se placer derrière les barrières. « Les deux individus en question ne présentaient pas de comportements particuliers et n'étaient évidemment pas armés », précise la préfecture de la Drôme.

« Il est encore trop tôt pour connaître leurs motivations », indique au Point Alex Perrin, le procureur de la République de Valence. Selon les informations du Figaro, les deux individus qui ont été interpellés par les gendarmes du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Valence graviteraient cependant autour de la mouvance des Gilets jaunes.

Emmanuel Macron continue sa visite

Quelques minutes avant l'incident, Emmanuel Macron avait appelé « tout le monde au respect et au calme » pour ne pas fragiliser la démocratie après la polémique déclenchée par les propos de Jean-Luc Mélenchon et la vidéo de menace de mort visant LFI. Après avoir reçu cette gifle, le chef de l'État a poursuivi sa visite, a indiqué l'Élysée.

À l'Assemblée nationale, le Premier ministre, Jean Castex, en a appelé à un « sursaut républicain » après avoir été applaudi par les députés debout dans l'hémicycle. Manuel Valls avait reçu une gifle lors d'un déplacement à Lamballe en Bretagne le 16 janvier 2017. L'auteur des faits, un jeune homme de 18 ans, avait également lâché un « ici, c'est la Bretagne ». C'est la première fois qu'un chef de l'État en exercice est frappé. Un acte qui vient au moment même où Emmanuel Macron entame un tour de France en vue de la prochaine présidentielle. Nicolas Sarkozy avait quant à lui été violemment saisi par la veste par un employé municipal, lors d'un déplacement jeudi dans le Lot-et-Garonne. L'homme, âgé de 32 ans, avait été ensuite interpellé par les forces de sécurité.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo