LORSQUE MANI BELLA PRÔNE LA CHASTETÉ AVEC DES MOTS JUGÉS IMPUDIQUES
CAMEROUN :: PEOPLE

CAMEROUN :: LORSQUE MANI BELLA PRÔNE LA CHASTETÉ AVEC DES MOTS JUGÉS IMPUDIQUES :: CAMEROON

Le vidéogramme de 5 minutes et 19 secondes est jugé obscène par certains de ses followers, avec des mots trouvés peu chastes.

«Je ne ine plus ; je ne pine plus, je ne binda plus, je ne livre plus, je ne donne plus mon way …», chante Mani Bella en refrain dans son nouveau clip. Contenu très explicite de l’argot local, renvoyant au sexe.

La sortie officielle de cette chanson attendue par les fans du bikutsi, a été effective le 2 février dernier. En une semaine, elle a généré plus de 58 000 vues sur Youtube. Publiée sur sa page Facebook, la pala pala woman du Cameroun a reçu dénigrement, insultes mais aussi quelques félicitations.

En effet, contrairement à ce qu’ils attendaient de ce titre «vœu de chasteté» tant vanté par l’artiste, ils disent avoir reçu en lieu et place d’un texte de sensibilisation, une vidéo qui frôle «la prostitution, la débauche».

«Pourtant très bon titre de chanson. Mais le contenu fait peur» ; «Quand on ne comprend pas bien la signification d’un mot on mélange tout comme tu as fait ici Mani labelle. Ton clip, tes paroles et ta chorégraphie n’ont rien à voir avec ton titre. La chasteté ne se réduit pas à une question de sexe», commentent les internautes.

Entre autres critiques, celles des parents qui craignent pour l’éducation de leurs enfants. «Je m’inquiète seulement pour ma fille qui aime ta musique. Mais cette chanson vraiment. Je serai obligée de lui interdire de suivre trace. Ta chanson n’est pas du tout pudique c’est trop cru», écrit une femme. Et celles qui pensent que la chanson doit être censurée. «Mani cette fois ci c’est du grand n’importe quoi vraiment» ; «En vérité en vérité cette chanson doit être censurée, aucune diffusion j’ai jamais détesté l’œuvre d’un artiste comme c’est le cas avec celle-ci».

De l’impudicité voilée dans le mot «chasteté», Mani Bella essaie dans une partie de cette chanson de faire de le sensibilisation autour de la prostitution, et dire non, aux rapports sexuels avant le mariage. Elle invite la jeune femme à garder son intimité pour son conjoint.

«Si j’avais une fille elle devait suivre cette musique…et lui dire celle qui chante ça, le fait par expérience. Elle est mariée et mère des enfants», commente MB.

Depuis la sortie de ce clip, la chanteuse connue pour son style extravagant est régulière dans les médias où elle essaie tant bien que mal de mener une sensibilisation avec pour cibles les jeunes femmes et filles. Ce 8 février, elle s’est rendue au lycée de Nkoabang dans la ville de Yaoundé, vêtue d’un uniforme scolaire, pour une campagne de sensibilisation sur «l’importance de la chasteté et les multiples risques liés aux grossesses non prémédités en milieu jeune». Pour cette occasion également, il lui est reproché d’avoir exposé ses tatouages et cheveux colorés.

Lire aussi dans la rubrique PEOPLE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo