Chan 2020 : L’incivisme gagne du terrain
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Chan 2020 : L’incivisme gagne du terrain :: CAMEROON

Des spectateurs venus assister aux rencontres de la 1ère journée au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé et au stade de Japoma de Douala, ont brillé par des comportements répréhensibles en laissant trainer des déchets dans les gradins ou en posant les pieds sur les sièges. 

Ce sont des images qui suscitent l’indignation dans les réseaux sociaux depuis quelques heures. A l’occasion du match d’ouverture de la 6ème édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan), de nombreux spectateurs ont pris du plaisir à poser les pieds sur les sièges ou sur les dossiers. Certains n’hésitaient pas à laisser trainer des ordures sur les sièges ou dans les gradins sans gêne. Les volontaires et stadiers recrutés le temps de la compétition sont restés pour la plupart de marbre face à ces déviances comportementales. 

Au stade de Japoma à Douala, les mêmes écarts ont été relevés. « Ils ne respectent pas la majesté de cette infrastructure. C’est honteux. La beauté des infrastructures sportives semble ne pas plaire à certains », commente un internaute. Et l’autre de renchérir : « Au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo, certains jetaient les plastiques à l’entrée ; à un jet de pierre d’un sac à poubelle. Certains se comportent comme si cette infrastructure ne leur appartient pas aussi. C’est notre stade. Nous devons le préserver ». L’indignation a suscité une sortie du ministre des Sports et de l’Education physique.

Dans un communiqué daté du 18 janvier 2021, Narcisse Mouelle Kombi, face à ces actes déshonorants a rappelé à l’ensemble des spectateurs la nécessité de sauvegarder la qualité, l’intégrité et la propreté des infrastructures sportives, qui constituent de belles et prestigieuses réalisations du président. Sauf que, certains volontaires et stadiers, sensés veiller au respect d’un certain nombre de règles au cours des rencontres étaient distraits ; occupés à autre chose. Une attitude décriée par le technicien de football, François Ngoumou dans un forum :

« On a rempli les stades avec des stadiers sans aucune compétence ; sans aucune expérience. Très souvent, ce sont des membres de la famille, neveux et nièce des responsables du Cocan. Car si ce n’était pas le cas, de vrais professionnels auraient rappelés ces Camerounais au comportement incivique à l’ordre ». 

Si le  port du masque était un élément obligatoire avant d’entrer au stade samedi dernier, certains ont réussi l’exploit de se retrouver à Mfandena sans en avoir. Dans son communiqué, le ministre interpelle les volontaires et les stadiers commis aux tâches de surveillances et de maintien de la discipline au sein des stades, afin qu’ils soient davantage vigilants, attentifs et rigoureux en la matière, à l’occasion des prochaines rencontres du Chan. Le port du masque et le respect de la distanciation restent obligatoires afin de se prémunir  contre le coronavirus.

Pour ce qui est de la préservation des infrastructures, une campagne vient d’être lancée dans les réseaux sociaux dénommée : Non à l’incivisme, préservons notre patrimoine.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo