Déclaration du MPDR sur la recrudescence des attentats terroristes au Cameroun
CAMEROUN :: POINT DE VUE

Déclaration du MPDR sur la recrudescence des attentats terroristes au Cameroun :: CAMEROON

Déclaration solennelle sur la recrudescence des attentats terroristes comme ultimes manœuvres désespérées pour perturber la tenue de la Coupe des nations de football au Cameroun

A la veille du début d’un événement sportif de grande importance en territoire camerounais, en l’occurrence la coupe d’Afrique des nations de football réservée aux joueurs exclusivement au joueurs locaux, les groupes terroristes et sécessionnistes, se sont engagés dans une série d’attaques dramatiques, engendrant de multiples victimes, militaires et civiles.

Le MPDR estime qu’il n’y a aucun doute dorénavant, que nous sommes en présence d’actions terroristes coordonnées, confortant une vérité qui a dépassé le stade des hypothèses pour se concrétiser absolument. Les différents groupes violents, sanguinaires et terroristes qui attentent à la sécurité des biens et des personnes dans les régions du Sud-ouest, du Nord – Ouest et de l’extrême-nord, disposent d’une structure de coordination.

Le MPDR constate, que la causes politiques, contrairement aux affirmations de quelques compatriotes qui nourrissent des rancœurs et alimentent des discours inappropriés, ne constituent plus véritablement le mobile de ces attentats. Les buts et objectifs se situent très loin des demandes de réformes du système de gouvernance et des exigences d’une forme nouvelle de l’Etat.

Le MPDR condamne vivement les attentats, et déplore l’attitude de tous ceux qui en position d’influencer l’opinion, tiennent des propos ambigus, et contribuent à l’expansion dans l’opinion d’une très mauvaise perception de la situation. En effet le refus de dialogue, l’affichage du radicalisme et des appels à la violence aveugle pour autant de crimes insensés, relèvent de la stratégie des groupes terroristes qui recourent à des tactiques de guerre asymétrique, et non pas du Gouvernement.

Le MPDR relève à cet effet, qu’encouragés par des leaders politiques, des influenceurs journalistiques ainsi que des personnalités chroniquement vouées à la violence et à la guerre civile, ces groupuscules souvent drogués, ont atteint un seuil intolérable de mise en danger de l’intégrité morale de la république. Ils ne sont plus audibles aux appels à l’apaisement, en vue d’un dialogue franc et ouvert de sortie de crise.

Le MPDR regrette durement ces souteneurs et ces commentateurs de mauvaise foi, lesquels donnent le sentiment d’exulter après chaque attentat. A chaque fois, on veut y voir la faute du gouvernement.

Le MPDR en appelle à la responsabilité de chacun et de tous, pour dénoncer ces dérives, raisonner en tant que de besoin les amis, frères, camarades et même des étrangers qui encouragent implicitement les actes terroristes. Le terrorisme n’a pas d’issue et ne conduira jamais au triomphe des auteurs, ni au bonheur des peuples prétendument ciblés.

Le MPDR, note, que certains compatriotes, confondent le besoin de faire évoluer la gouvernance, de préparer une bonne alternance et d’accélérer le processus de développement, avec le changement de personnes.

Le MPDR rappelle à ce propos que le Cameroun reste et restera, qu’il transcende les individualités et même les groupes, et ne sera jamais un produit périssable que l’on balance à la poubelle.

Le MPDR exhorte le gouvernent de la république, à prendre des mesures fortes, à déployer une stratégie plus efficace et bien appliquée, à mettre en mouvement les meilleures unités de renseignement et d’opération, pour contrer les auteurs des actes terroristes.

Le MPDR réitère, cependant, sa position selon laquelle, la fermeté dans la réaction du gouvernement, ne doit jamais se faire au détriment du principe du dialogue et de la réconciliation, seule solution pour une paix définitive, durable et consensuelle.

Le MPDR lance un vibrant appel aux compatriotes de la diaspora, principaux financiers, de même qu’à certaines forces occultes locales, pour qu’ils cessent leurs complicités, et se rangent concrètement du côté du dialogue. Ce ne sera ni à l’ONU, ni ailleurs d’autre. C’est chez nous, ici, que les choses se font et se feront, que nous parlons et parlerons. Et nous le ferons sans les armes, en dépit des violences.

Le MPDR demande à tous les acteurs politiques et leaders d’opinion responsables, de condamner clairement les attentats terroristes, puis de s’associer objectivement aux condoléances du Chef de l’Etat et du Gouvernement, adressées aux familles de nos soldats particulièrement. C’est un devoir, peut-être même une obligation, dont la défaillance pourrait être interprétée comme une complicité passionnelle et criminelle avec les groupuscules terroristes.

Le MPDR appelle à la vigilance accrue, et souhaite la bienvenue au Cameroun à toutes les délégations, aux journalistes, aux responsables centraux de la Confédération africaine de football ( CAF), ainsi qu’à tous les visiteurs venus découvrir les charmes et les spécialités d’un pays riche et divers, baptisé à juste titre Afrique en miniature./.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo