CAMEROUN :: APPEL D'OFFRE PARACHÈVEMENT DE SON IMMEUBLE SIÈGE: LA FECAFOOT EN FLAGRANT DÉLIT DE FAUX :: CAMEROON
CAMEROUN :: APPEL D'OFFRE PARACHÈVEMENT DE SON IMMEUBLE SIÈGE: LA FECAFOOT EN FLAGRANT DÉLIT DE FAUX :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT
  • Camer.be : Darren Lambo EBELLE
  • dimanche 29 mars 2020 15:50:00
  • 5158

CAMEROUN :: APPEL D'OFFRE PARACHÈVEMENT DE SON IMMEUBLE SIÈGE: LA FECAFOOT EN FLAGRANT DÉLIT DE FAUX :: CAMEROON

La Fédération camerounaise de football ( Fecafoot), fait encore parler négativement d'elle, en foulant au pied, les institutions judiciaires de la République.


En contrat ( en cours d'exécution) avec la Société Guimar Cameroun S. A ( SGC) pour la construction de son immeuble- siège à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, la Fecafoot que dirige Seidou Mbombo Njoya, a lancé un appel d'offres pour le parachèvement de son immeuble siège le 17 mars dernier, alors que le contentieux qui l'oppose à Guimar Cameroun l'entreprise adjudicataire de la construction de cet immeuble, est pendant à la Cour d'appel du Centre à Yaoundé, et n'a donc pas encore connu son dénouement.


Le 24 octobre 2012, la Fecafoot avait signé un contrat avec Guimar Cameroun, pour la construction de l'immeuble- siège de l'instance faîtière du football camerounais. Cependant, diverses dissensions ont opposé les deux parties dans la réalisation de cet immeuble situé au carrefour Warda, dans le 2 ème Arrondissement de la capitale. Plusieurs voix ont à maintes reprises dénoncé la Fecafoot, de rouler Guimar Cameroun, en refusant de leur payer les décomptés signés.
Toute chose qui a conduit l'affaire à être portée par- devant les tribunaux. Alors que le contentieux est pendant à la Cour d'appel du Centre, la Fecafoot s'est fendu le 17 mars 2020, d'un appel d'offres relatif au parachèvement de l'immeuble siège de la Fecafoot. Une démarche que dénoncent les conseils de la société anonyme de droit camerounais, Guimar Cameroun S.A.


" Il existe une relation contractuelle entre la Fecafoot et la Société Guimar Cameroun signée en date du 24 octobre 2012 avec la Société Guimar Cameroun S.A, laquelle est relative à la construction de son immeuble siège à Yaoundé au lieu dit Warda", écrit Me. Honoré Cheyap, dans une requête dont votre journal a obtenu copie. Et l'avocat au barreau du Cameroun de poursuivre : " Ensuite, ce contrat est en cours d'exécution. Enfin, un contentieux est actuellement pendant par devant la Cour d'appel de Yaoundé entre la Fecafoot et la Société Guimar "

.
Du côté de la Fecafoot, l'appel d'offres émis le 17 mars 2020, informe les soumissionnaires sur les tâches à effectuer, relativement au parachèvement de son immeuble siège. On peut y lire: travaux de béton armé ; maçonnerie, menuiserie, bois ; métallique et alu, peinture, plomberie sanitaire, électricité, charpente et couverture. Et l'appel d'offres de la Fecafoot de préciser que la durée des travaux est de six mois.


De leur côté, les conseils de Guimar Cameroun dénoncent avec la dernière énergie, ce qu'ils qualifient de violation de loi par la Fecafoot. Son contrat avec la Société Guimar Cameroun pour la construction de l'immeuble siège de la Fecafoot est en cours d'exécution, le contentieux à la Cour d'appel du Centre. Comment donc la Fecafoot a-t-elle pu lancer un appel d'offres pour le parachèvement de son immeuble siège, alors que son contrat avec l'entreprise adjudicataire est en cours d'exécution, et le contentieux pendant devant la Cour d'appel ?

29mars
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo