CAMEROUN :: Hommage: Paul Biya salue la mémoire de Manu Dibango :: CAMEROON
CAMEROUN :: Hommage: Paul Biya salue la mémoire de Manu Dibango :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • camer.be : Oswald Hermann G'nowa
  • mercredi 25 mars 2020 19:37:00
  • 1971

CAMEROUN :: Hommage: Paul Biya salue la mémoire de Manu Dibango :: CAMEROON

Paul Biya a indiqué a reconnu dans une correspondance officielle que Manu Dibango (86 ans), emporté par le Covid-19 le 24 mars 2020 à Paris (Frace) était une passerelle culturelle entre l’Afrique et le monde.

Le chef de l'Etat Camerounais reconnaissait mardi que le père du tube "Soul Makossa" était le doyen estimé et respecté des musiciens africains.

Les condoléances du chef de l’Etat. A la famille de M. Emmanuel N’Djoké Dibango
s/c Monsieur le ministre des Arts et de la Culture

« Mesdames, Messieurs,

J’ai appris avec tristesse, le décès de Monsieur Emmanuel N’Djoké Dibango, votre père et proche parent.

Je prends la mesure de votre immense peine et de celle de toute votre famille.

J’ai personnellement connu le très talentueux auteur-compositeur et chef d’orchestre, que fut Manu Dibango. Saxophoniste de renom, il aura réalisé une exceptionnelle carrière d’artiste par sa longévité, sa densité et sa diversité.

Sans aucun doute, Manu, comme il aimait se faire appeler, était le doyen estimé et respecté des musiciens africains. C’est en effet grâce au succès retentissant de son tube « Soul Makossa », qu’il conquit le monde et entra dans la légende.

Toujours attaché à sa terre natale, il fut un excellent ambassadeur artistique du Cameroun, tout en demeurant une passerelle culturelle entre l’Afrique et le monde.

Avec sa disparition, le Cameroun et l’Afrique perdent un musicien très apprécié et reconnu, et la Francophonie, l’un de ses meilleurs défenseurs.

Mon épouse et moi-même tenons à vous adresser en cette douloureuse circonstance, ainsi qu’à la communauté Sawa qu’il aimait particulièrement, nos sincères condoléances.

Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs, les assurances de ma parfaite considération.»
(é) Paul BIYA

25mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo