CAMEROUN :: Déclaration de la COMICODI sur la duplicité des partis politiques et des politiciens :: CAMEROON
CAMEROUN :: Déclaration de la COMICODI sur la duplicité des partis politiques et des politiciens :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : COMICODI
  • lundi 09 décembre 2019 13:08:00
  • 1219

CAMEROUN :: Déclaration de la COMICODI sur la duplicité des partis politiques et des politiciens :: CAMEROON

Le silence étonnant sur l’affaire Binam...A la suite d’un braquage opéré par des bandits embarqués comme passagers durant le trajet, la compagnie de transport BINAM a été suspendue de toute activité pour la période de trois mois.

Nous avons protesté vivement contre cette décision, qui ne peut être justifiée dans aucun système de gouvernance responsable et honnête. On ne peut pas tuer une entreprise pour une faute commise par un employé, dont la responsabilité personnelle est établie sans aucune contestation. Ce sont plus de trois cent employés et des milliers de familles qui sont pénalisées.

Par plusieurs correspondances, nous avons saisi le Premier ministre et le ministre des transports, pour lever cette mesure à la fois injuste, méchante et lourdement préjudiciable. Toutes nos démarches sont restées sans réponses, vaines, ignorées, au moment où l’on prêche le vivre ensemble et le dialogue, la paix, la tolérance et le pardon. VOICI LA PREUVE QUE NOUS AVONS MENTI AU GRAND DIALOGUE.

Nous sommes surtout choqués par le silence complice et encore plus irresponsable, des partis politiques et des politiciens, tous des menteurs, des arnaqueurs, des tricheurs et des profiteurs plus enclins à tromper le peuple pour prendre le pouvoir, rester au pouvoir, garder le pouvoir, approcher le pouvoir, que de se pencher sur les problèmes sociaux.

Face à cette situation, le Mouvement populaire pour le Dialogue et la Réconciliation (MPDR – PMDR), constate sans équivoque, que le peuple est seul, et qu’il n’est soutenu et défendu ni à droite ni à gauche, abandonné à lui-même, négligé et trompé par des piètres politiciens dont la plupart sont des feyman. Le Cas de la compagnie BINAM devrait réveiller les consciences.

Nous disons que le destin du Cameroun ne se joue pas forcément sur des changements par le haut, il se joue d’abord sur la solidarité des citoyennes et citoyens à partir du bas, et la prise en charge concrète des problèmes quotidiens. Ce n’est pas la peine de voter et de promouvoir des partis et des individus dont le seul slogan est de chasser un président, pour prendre sa place et recommencer exactement la même chose voire faire pire. C’est sur les problèmes concrets qu’on reconnaît le leadership honnête, nationaliste et patriote. Où sont-ils dans l’affaire BINAM ? Qui a dit quoi ou fait quoi ? NEANT.

Tout le monde doit se lever pour exiger la levée de la suspension de BINAM, parce que depuis, il y a eu plusieurs autres accidents et incidents mortels, et la vie continue. On ne doit pas pénaliser les familles pendant les périodes de fêtes. C’est vouloir la bousculade dans les agences, avec de nombreux autres accidents et des morts. C’est criminel. BINAM a peut-être refusé de passer à la caisse ? C’EST GRAVE.

Yaoundé, le 09 Décembre 2019

Le Président

SHANDA TONME

09déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo