CAMEROUN :: Après la libération de Maurice Kamto : Les militants du MRC marchent à Yaoundé. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Après la libération de Maurice Kamto : Les militants du MRC marchent à Yaoundé. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Ben BATANA
  • lundi 07 octobre 2019 15:09:00
  • 17999

CAMEROUN :: Après la libération de Maurice Kamto : Les militants du MRC marchent à Yaoundé. :: CAMEROON

Maurice Kamto, ses alliés et des militants du MRC ont passé 8 mois dans les geôles pour avoir organisé une marche « illégale ». Ironie du sort, après leur libération, des militants ont « marché » sur la ville de Yaoundé.

Kamto a été libéré. Les militants de son parti ont pris d’assaut les rues de Yaoundé, du palais de justice au domicile de leur leader. Combien étaient-ils à scander « Kamto notre président » sur les artères de la ville de Yaoundé Samedi 5 octobre ? Plusieurs centaines. Face à ses militants venus nombreux le réconforter à sa résidence du quartier Santa Barbara à Yaoundé l’opposant camerounais candidat malheureux à la présidentielle d’Octobre 2018 à entre autres eu ces mots : « Je vous ai toujours dit, je ne marcherai jamais sur le cadavre des camerounais pour accéder au pouvoir. Le jour que la volonté de Dieu et votre engagement et détermination, vous me porterez aux affaires, alors j’irais diriger le Cameroun » Pour le journal Le Quotidien « Maurice Kamto siffle la fin du ‘’ hold-up électoral’’ ». Une décision qui intervient après sa libération et celle de 103 de ses militants et alliés le samedi, 05 octobre 2019 à Yaoundé. 

Et puis, il y a cette polémique qui a enflé dans les medias du weekend. Paul Biya a libéré Kamto sous la pression internationale. Les uns citant le communiqué de l’ambassadeur des Etats Unis au Cameroun. Pour Le Messager « Biya va-t-il cédé à la Communauté internationale ». Après neuf mois sous les verrous, le leader du MRC et plus d’une centaine de militants et sympathisants libérés. Non rétorque La Météo « Paul Biya sans pression et en toute âme et conscience ». De la crise dans le NoSo aux revendications postélectorales, le mendiant de la paix dans sa détermination à réinstaurer la paix et la concorde au Cameroun, a déjà libéré plus d’un millier de détenus.

Un geste providentiel comme semble dire le Journal Le Soir « Biya sauve la vie à Kamto et Cie » Trois ans de guerre, 2000 morts et des dizaines de milliers de déplacer internes et externes. Oui ! Mais, il y a un temps pour la guerre, un temps pour la paix ; un temps pour pleurer, un temps pour rire. La convocation du Grand dialogue national, traduit la volonté du président Biya de mettre un terme aux hostilités et d’établir une paix durable. 

Il s’agit plutôt d’une renaissance politique dont La Nouvelle Expression décrit « le film de la libération de Kamto ». L’audience de mise en liberté, la levée d’écrou et l’arrivée à son domicile du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ont été marquées par une effervescence populaire. Maurice Kamto : « Si certains pensent que le fait d’être libéré c’est la fin de la lutte, alors ils n’ont pas compris ». Alain Fogue : « C’est maintenant que le combat monte en puissance ». Valsero : « Jusqu’à présent, on ne m’explique pas qui va payer la facture de mes 6 mois d’emprisonnements ». 

L’Anecdote sous un autre prisme parle de « l’impératif d’une amnistie générale ». Les mesures d’apaisement prises par le chef de l’Etat viennent d’aboutir à l’abandon des poursuites contre le leader du MRC et une centaine de ses militants. Cette mesure qui survient 24 h après que plus de 300 personnes détenues dans le cadre de la crise dite anglophone ont été libérés suscite de vives réactions dans l’opinion publique et appelle l’attention particulière du président de la République.

07oct.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo