CAMEROUN :: Bafoussam, Dschang et Foumbot : 7000 déplacés NOSO, guerre de leadership dans le Rdpc Mifi. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Bafoussam, Dschang et Foumbot : 7000 déplacés NOSO, guerre de leadership dans le Rdpc Mifi. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Ben BATANA
  • jeudi 29 août 2019 10:30:00
  • 2930

CAMEROUN :: Bafoussam, Dschang et Foumbot : 7000 déplacés NOSO, guerre de leadership dans le Rdpc Mifi. :: CAMEROON

Le président de la République a instruit. Le ministre de l’administration territoriale est descendu sur le terrain dans la Région de l’ouest. A la rencontre de 7000 déplacés du conflit NOSO. Avec 25 camions chargés de matériels, produits. Pour une rentrée scolaire peu ordinaire.

Est-ce une opération de charme ? Akere T. Muna s’est offusqué « On ne peut pas utiliser la rentrée comme du chantage moral ». Le candidat à la présidentielle de 2018 se prononce sur l’attitude du gouvernement, relaie Le Messager. Le ministre de l’administration territoriale est en tournée dans la région de l’ouest. Pour apporter le réconfort du chef de l’Etat aux déplacés du conflit NOSO.

« 700 déplacés internes accueillis à l’Ouest aux petits soins », Comme indique La République Presse. En mission dans la région de l’Ouest du 26 au 28 août 2019, à quelques jours de la Rentrée scolaire, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji est allé porter aux déplacés internes de la crise anglophone installés à Bafoussam, Dschang et Foumbot, le soutien du chef de l’Etat, Paul Biya. 

Pour Génération Libre, il s’agit d’une opération humanitaire du «  Minat au chevet de ceux résidant à l’Ouest ». 25 camions remplis de dons distribués dans la région de l’Ouest dans le cadre du Plan d’assistance humanitaire d’urgence en faveur des populations du Nord-Ouest et du Sud-ouest. C’était les 27 et 28 août 2019 dans les villes de Bafoussam, Dschang et Foumban. 

« Paul Biya souffle du baume dans le cœur des déplacés internes », mentionne Ça Presse. Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a remis un important don de matériels à ces victimes du terrorisme dans les régions anglophones, les 27 et 28 août dans les villes de Bafoussam, Dschang et dans le Noun. A quelques jours de la rentrée scolaire pour faciliter le retour à l’école à ces populations interdites de vivre hors de chez elles.   

Au demeurant, cette opération qui n’est que la face visible du « faciès de l’horreur » qui cache mal la décadence du Rdpc dans la Mifi. Pour le journal Le Pélican, en dépit de multiples dons et contributions diverses au bénéfice des populations, des ‘’ honorables’’, titre galvaudé par la corruption, tuent le militantisme dans la Mifi. Non sans pointer du doigt « Parfaitement au fait de leur illégitimité, Sylvestre Ngouchinghé et Joseph Kankeu ont opté pour l’achat des consciences. A coût de millions qui selon le cas se comptent par centaines » Et le journal poursuit « Ces deux imposteurs auraient réussi à faire de la Mifi un véritable ‘’ marché politique’’ où on vend et achète tout » Pour s’interroger « Comment espérer que ce le Rdpc gagne ici » ?

29août
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo