CAMEROUN :: 609 000 enfants privés d’éducation : la rentrée scolaire aura-t-elle lieu dans le NOSO? :: CAMEROON
CAMEROUN :: 609 000 enfants privés d’éducation : la rentrée scolaire aura-t-elle lieu dans le NOSO? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Ben BATANA
  • mercredi 28 août 2019 12:53:00
  • 12979

CAMEROUN :: 609 000 enfants privés d’éducation : la rentrée scolaire aura-t-elle lieu dans le NOSO? :: CAMEROON

La rentrée scolaire a lieu le 2 Septembre. Rejoignant l’option du gouvernement, le mouvement « Back to school » prône pour une rentrée effective dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Sur le terrain de l’action, les avis sont partagés.

Rentrée scolaire, « Les assurances du gouvernement » est le titre qui barre la une de Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics.  Au cours d’un point de presse conjoint hier à Yaoundé, les ministres de la Communication, de l’Enseignement supérieur, de l’Education de base et le secrétaire d’Etat auprès du ministère des Enseignements secondaires ont indiqué que tout est mis en œuvre pour une reprise des classes sereine sur l’ensemble du territoire, le 2 septembre prochain.  

 Une information que partage le Quotidien, un journal paraissant à Yaoundé. Le 02 septembre 2019, les élèves inscrits dans les niveaux d’enseignements maternel et primaire d’une part, et dans ceux du secondaire d’autre part, vont reprendre le chemin de l’école sur l’ensemble du territoire national, pour le compte de l’année scolaire 2019/2020. Pour le journal, des mesures ont été prises par les autorités administratives et les forces de défense et de sécurité, pour créer les conditions propres à garantir une rentrée des classes sécurisée. Et ce « en dépit des menaces de toute nature que les hors la loi sécessionniste continuent de proférer à l’endroit des populations ainsi que des élèves et des étudiants »  

Un autre son de cloche vient du quotidien Le Messager qui parle de « rentrée scolaire de toutes les incertitudes ». D’après Le journal, entre menaces terroristes à l’Extrême-Nord, crise anglophone dans Le Nord-ouest et le Sud-ouest et conjoncture économique qui étrangle les parents, le retour à l’école est hypothétique. La Nouvelle Expression s’est appuyée sur les statistiques « 609 000 enfants privés d’éducation ». Selon un rapport du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, ces enfants risquent de ne pas retourner sur les bancs le 2 septembre après la fermeture de 4437 écoles. 

Toutes choses qui, ajoutée à la condamnation des leaders sécessionnistes mettent « La reprise des cours mise à l’épreuve ». Pour le journal Défis Actuels « Avec la condamnation à vie des leaders sécessionnistes le 20 août dernier, les espoirs nourris par la société civile pour un éventuel retour à l’école dans les zones anglophones s’amenuisent. Dans la matinée du 21 aout dernier, au lendemain de cette décision de justice, les combattants ambazoniens ont imposé les villes mortes dans la plupart des grandes villes et ont attaqué en début d’après-midi les militaires. Des sources locales indiquent que de violents affrontements, ayant fait plusieurs victimes, ont éclaté à Muyuka entre les militaires et les sécessionnistes. Le lendemain, des tirs ont aussi été entendus au quartier Mankon à Bamenda »

28août
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo