CAMEROUN :: Exactions de la Bas : Qui veut confondre Madeleine Tchuinte ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Exactions de la Bas : Qui veut confondre Madeleine Tchuinte ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE CAMEROUN :: Exactions de la Bas : Qui veut confondre Madeleine Tchuinte ? :: CAMEROON
  • La Nouvelle : Didier Belinga
  • lundi 15 juillet 2019 12:36:00
  • 2951

CAMEROUN :: Exactions de la Bas : Qui veut confondre Madeleine Tchuinte ? :: CAMEROON

C’est la question que se posent aujourd’hui plusieurs observateurs après le passage de au Sénat de Madeleine Tchuinte, l’actuelle ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi).

« Une ministre de la République peut-elle mentir à ciel ouvert ? » C’est l’une des questions qui ont orienté les commentaires sur les réseaux sociaux après le passage le 4 juillet 2019, du Minresi, Madeleine Tchuinte au Sénat, dans le cadre de la séance plénière consacrée à l’adoption du projet de loi N°125/Pjl/Sen portant cadre général de sûreté radiologique et nucléaire, de sécurité nucléaire, de responsabilité civile et de l’application des garanties. Le portail des camerounais de Belgique. L’extrait qui aura fait le tollé sur les réseaux sociaux indique que la Minresi aurait déclaré devant les vénérables membres du Sénat, qu’aucun membre de la Brigade anti Sardinards (Bas), n’était de la région de l’Ouest au Cameroun.

« (…) En outre, certaines personnes mal informées ont cru devoir créer une connexion entre cette infamie et la région de l’Ouest. C’est pourquoi je tiens à souligner ici que ces activistes ne représentent pas la région de l’Ouest. D’ailleurs, je doute fort qu’ils soient de l’Ouest, car ils n’ont rien, ni de la tradition, ni de la culture de cette région où le chef est sacré et respecté. Je crois qu’en réalité, il s’agit des individus sortis de nulle part, car les Camerounais en général, aiment leur pays le Cameroun, et leur président, son excellence Paul Biya, c’est pour cela qu’ils l’ont réélu à une écrasante majorité à l’issue de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018», avait alors affirmé Madeleine Tchuinte, en réaction aux récentes manifestations de la Bas à Genève. Mais cela était largement suffisant pour perdre les uns et les autres en conjectures. Certaines langues assez volubiles ne vont pas aller avec le dos de la cuillère pour mettre le Minresi sur la sellette, sous le seul prétexte qu’elle aurait tout simplement dû se contenter de condamner ces actes « barbares, moyenâgeux et honteux », au lieu de nier toutes appartenance de ces illuminés de la Bas, à la région de l’Ouest, pour certains.

Pour ces mêmes langues, si la consonance des noms des individus arrêtés récemment en France dans le cadre des casses à l’ambassade du Cameroun à Paris, n’était pas suffisante pour prouver que ces individus se réclamant de la Bas étaient originaires d’une même région, leurs stratagèmes n’en disent-ils pas long sur leurs origines ? Que dire d’un certain Patrice Nganang qui se balade de tontines en tontines pour escroquer les fonds à certains individus de la diaspora, pour soit armer ses frères bamiléké dans la guerre qu’ils doivent mener contre les Beti et Bulu, mais de quels frères s’agit-il, lui qui parle si bien le Bangangté ? Soit. Bon an mal an, la Minresi ne va tout de même pas manquer de saluer « l’initiative des élites de la région de l’Ouest, qui, réunies autour de son excellence Marcel Niat Njifenji, président du Sénat, ont lancé un appel au calme et à la raison, et réaffirmé leur soutien total, irréversible et inébranlable, ainsi que leur fidélité au président de la République, son excellence Paul Biya. » Comme pour dire qu’une fois qu’on porte atteinte à l’autorité du chef, on ne saurait être originaire de la région de l’Ouest. En fait, on vient de « nulle part ».

15juil.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo