BELGIQUE :: Enquêtes, Dégradation de la porte d'entrée de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles : Le Point du CODE :: BELGIUM
BELGIQUE :: Enquêtes, Dégradation de la porte d'entrée de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles : Le Point du CODE :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: SOCIETE
  • Correspondance : La Cellule de communication du CODE
  • vendredi 07 juin 2019 12:11:00
  • 3951

BELGIQUE :: Enquêtes, Dégradation de la porte d'entrée de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles : Le Point du CODE :: BELGIUM

A Bruxelles, si les partisans de Maurice Kamto sont injustement soupçonné d’être à l'origine de la dégradation de la porte d'entrée principale de l'ambassade du Cameroun le 26 janvier dernier, la plainte déposée au lendemain de la casse par l'ambassade du Cameroun à Bruxelles suit son cours, selon l'un de nos avocats.

Les sources du CODE (Collectif des organisations Démocratiques et Patriotiques des camerounais de la Diaspora ) approchées par le CODE affirment qu'une réunion s'est tenue récemment entre la police belge, zone d'Anderlecht-Forest-Saint-Gilles et un officiel de l'ambassade du Cameroun. Il était question de faire le tour des dégâts du 26 janvier dernier avant d'entamer avec la phase des auditions des opposants au président Paul Biya, soupçonnés d'être les auteurs.

Il faut souligner que le 26 janvier 2019, des manifestants s’étaient introduits dans les représentations diplomatiques du Cameroun dans les capitales de la France et de l’Allemagne. Ils avaient alors vandalisé ces ambassades.

A Bruxelles, les manifestants n'avaient pas pu accéder dans les locaux de la représentation diplomatique du Cameroun auprès de la Belgique et de l'Union Européenne mais, ont néanmoins pu vandaliser et dégrader considérablement la porte d'entrée .

Au Cameroun, le gouvernement avait alors sans enquêtes préalables attribué ces actes de vandalisme aux leaders et sympathisants du MRC.

A ce sujet, les avocats du Professeur Maurice Kamto ont déposé une plainte contre René Sadi, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le 18 avril dernier, pour diffamation.

A Bruxelles, les auditions des principaux accusés qui figurent dans la plainte de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles se poursuivent au niveau de la police de Forest, antenne de Wiellemans Cueppens.

Ne pouvant pas nous passer de la situation critique actuelle au Cameroun, nos membres auditionnés n’ont pas lésinés sur les moyens pour transformer les auditions en un véritable exposé sur la situation actuelle au Cameroun.

Nous avons déposé auprès des autorités belges des centaines d'images des atrocités au Cameroun pour justifier la colère des Camerounais.

Nous avons ensemble commenté l'image de la petite Martha tuée par balles récemment à Muyuka dans la région du Sud-Ouest Cameroun.

Plusieurs autres cas d'entraves aux droits humains au Cameroun ont été évoquées, notamment celle d’Alvine Tchupou Leumeni, qui continuent de susciter une vague de réactions.

Ces images qui montrent légèrement quelques parties intimes de cette jeune camerounaise de 28 ans, qui présentement est en train de mourir de douleur atroce au domicile de ses parents au quartier Ekounou à Yaoundé. Cette dernière accuse les enquêteurs du secrétariat d’Etat à la défense(Sed), d’être à l’origine de cette violence qu’elle a subie suite à son arrestation le 1er juin dernier et qui venait de recouvrer la liberté.

Après avoir tenté vainement de faire interdire toutes les activités de la diaspora combattante de Belgique par la police belge comme cela se passe dans le Cameroun de Paul Biya, des agents de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles sont en train cibler les employeurs des combattants afin d'obtenir leur limogeage.

Pour nous, patriotes camerounais, la couardise de l'ambassade du Cameroun à Bruxelles est simplement un signe avant-coureur. Il est annonciateur de la fuite du régime Biya qui refuse que l'on parle à l'étranger de ses multiples dérives.

Nos activités ont toujours été pacifiques et les autorités policières belges sont les mieux indiquées pour confirmer ou infirmer nos assertions.

Par ailleurs, nous informons le public Camerounais et belge que nous avons pris l’engagement de nous tenir aux côtés du peuple camerounais pour obtenir réparation auprès des Camerounais victimes des affres du pouvoir de Yaoundé.

L'histoire retiendra que l'ambassade du Cameroun à Bruxelles voudrait agir comme cela se passe au Cameroun en souhaitant que la police belge puisse interdire nos activités sur le territoire du royaume. Nous sommes en démocratie et non en Sardinavie (Cameroun).

Nous avons opté pour la démocratie pour aller de l’avant. Ne donnons pas la place à ceux qui veulent faire de la manipulation pour polir un régime sanguinaire au pouvoir depuis 37 ans au cameroun.

Nous dénonçons avec véhémence cette agitation diplomatique du régime de Yaoundé, expression à la fois de la peur, de la stratégie de contenance et de diversion visant à détourner l’attention du peuple camerounais de l’essentiel...

Nous maintenons à cet effet la mise en œuvre, contre vents et marées, de toutes les actions prévues dans notre feuille de route de cette année 2019.

Nous invitons tout Camerounais, tout amis du Cameroun, respectueux des valeurs républicaines, à participer activement aux manifestations pacifiques du 08 juin 2019 aussi bien au Cameroun qu’à l’étranger

Nous avons à faire à un pouvoir qui est prêt à assassiner en toute impunité le peuple camerounais pour se maintenir au pouvoir.

Plus que jamais, nous sommes convaincus que notre aspiration à la recherche de la vérité sur l’embastillement et le massacre des Camerounais est gage de paix, de stabilité et de développement du Cameroun.

Nous voulons la paix. Nous la voulons dans l’amour. Cette paix que nous recherchons doit être fondée sur la vérité, la liberté, la justice, la fin de l'impunité.... Car autant la paix est nécessaire autant la cause des victimes doit être défendue.

Nous restons solidaires de notre peuple dont le sort nous préoccupe.

Forts de notre mission d’éclairer les consciences, confiants en nos aspirations, nous continuerons d’apporter notre contribution au processus de pacification et à la coexistence de notre peuple dans la vérité, la justice, l’égalité, la démocratie et la paix.

Fait à Bruxelles le 07 juin 2019

La Cellule de communication du CODE
Contact presse: +32 465 90 64 31
Courriel : comitedecoordinationducode@yahoo.fr 
http://www.lecode.canalblog.com 

07juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo