CAMEROUN :: DECENTRALISATION ET ENERGIE RENOUVELABLE : Le Refela-cam  au centre du développement local :: CAMEROON
CAMEROUN :: DECENTRALISATION ET ENERGIE RENOUVELABLE : Le Refela-cam  au centre du développement local :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : NDE INFOS
  • vendredi 17 mai 2019 17:10:00
  • 1836

CAMEROUN :: DECENTRALISATION ET ENERGIE RENOUVELABLE : Le Refela-cam au centre du développement local :: CAMEROON

Cameroun- Cinq membres du gouvernement ont exprimé l’intérêt qu’ils accordent au programme « Sécurité des femmes et filles par l’équipement en énergie solaire des maternités» du Refela-cam, soutenu par Ségolène Royal.

Une étude révèle que près de 80% des naissances ont lieu dans la nuit. Dans plusieurs centres de santé en zone rurale comme Bikok, l’on utilise encore des lampes tempêtes, des bougies, et parfois même des flammes d’allumettes comme éclairage pendant les accouchements.

Les témoignages enregistrés à Ekode1 dans l’arrondissement de BIKOK, département de la Mefou et Akono, à près de d’une heure de Yaoundé sont suffisants pour convaincre les acteurs du développement durable sur l’importance de l’énergie solaire dans les maternités.

C’est assez difficile de comprendre qu’en 2019, plusieurs femmes décèdent en voulant donner la vie, des bébés décèdent lors de la naissance à cause des conditions dans lesquels les sages femmes et infirmières sont appelées à exercer dans certains centres de santé. Plus grave certaines femmes préfèrent retourner à des pratiques traditionnelles.

Le projet « Sécurité des femmes et filles par l’équipement en énergie solaire des maternités» initié par Célestine Ketcha Courtès sous l’écharpe tricolore de Maire de Bangangté et la casquette de Présidente du Réfela-cam, a pris du volume ce 13 Mai. Au cours de la cérémonie d’inauguration de la phase pilote qui s’est déroulée à Ekodé 1, sous la présidence de Gaston Eloundou ministre de l’Eau et de l’énergie à coté de qui se trouvait Célestine Ketcha Courtès Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain , Ségolène Royal présidente de D.A Planète, dans la sensibilité maternelle, a laissé parler son cœur. « Près de 80 maternités des communes gérées par les femmes Maires, seront équipés kits solaires pour l’éclairage, l’alimentation des appareils de maternités et de laboratoires..etc ». Un engagement salué à sa juste valeur par l’ambassadeur de France au Cameroun, les autorités administratives l’élite locale avec en bonne place des parlementaires, des chefs traditionnels, et les populations fortement mobilisées. En effet, la Présidente fondatrice de D.A Planète après avoir touché du doigt les réalités des zones rurales, s’est engagée à étendre le projet qui jusqu’ici se limitait à 13 communes, à un programme de très grande importance avec l’intégration d’une dizaine de communes.

Sur les pistes de Chantal BIYA…

Le Refela-cam qui prône en tout temps et en tout lieu la reconnaissance des populations à Chantal BIYA marraine des femmes maires, a réussi à s’inscrire dans les agendas de Cinq membres du gouvernement avec ce programme qui vise à accompagner le Chef de l’Etat dans sa volonté exprimée en signant les Accords de Paris sur le Climat, de faire de l’Energie renouvelable un outil de préservation de l’Environnement. Par ce fait, le Refela-Cam sur les pistes de sa Marraine Chantal BIYA, veut améliorer les conditions des vies des Populations, Eliminer ou mieux réduire considérablement le taux normalité des femmes enceintes, des nouveau-nés, réduire la fréquence d’évacuation sanitaire des patients dans les grands centres hospitaliers qui coûtent énormément à la population et au CSI;

Le MINDEVEL (ministre de la décentralisation et du développement local), le MIRESI (Ministre de la Recherche Scientifique et de l’innovation), et le MINEPOSTEL (Ministre des postes et Télécommunications) , absents à la cérémonie de Bikok, se sont joints aux 02 autres ( MINEE et MINHDU) en soirée pour le dîner organisé au Mont Fébé en l’honneur de Ségolène Royal, présidente de D.A planète. Un signe qui montre l’importance que le gouvernement Camerounais accorde à ce projet de développement local.

En quittant le Cameroun le 14 Février 2019, Ségolène Royal sensible à l’intérêt que le Cameroun accorde à ce projet porté au niveau local par les Femmes Maire, a succinctement évoqué une possible phase3, qui sera en effet l’extension de ce projet dans les villes gérées pour le Minhdu. Pour l’instant la phase 2 est très attendue par les populations alors que le mandat des maires au Cameroun prendra fin dans quelques mois.

17mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo