Camer.be
CAMEROUN :: Justice : La mobilisation pour Vamoulké se poursuit :: CAMEROON
CAMEROUN :: MéDIA
  • Le Jour : P.N.
  • vendredi 18 janvier 2019 00:37:00
  • 8310

CAMEROUN :: Justice : La mobilisation pour Vamoulké se poursuit :: CAMEROON

Les associations de défense des droits des journalistes se sont réunies hier à Paris pour exiger la libération de l’ancien Dg de la Crtv.

Plusieurs associations de défense des droits de l’homme et des journalistes se sont retrouvées hier 16 janvier 2019 à Paris pour exiger une fois de plus la libération d’Amadou Vamoulké, l’ex-directeur général de la Crtv, écroué à la prison centrale de Yaoundé depuis juillet 2016. Parmi ces associations, il y ‘a Reporters sans frontières (Rsf), la Fédération internationales des ligues de droits de l’homme (Fidh), le Comité international pour la libération et la réhabilitation d’Amadou Vamoulké (Cirlav) et le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Redhac).

Ces responsables d’association ont tenu une conférence de presse pour dénoncer une fois de plus la détention « illégale et à des fins politiques », dont Amadou Vamoulké, l’ancien directeur général de la Crtv fait face, depuis son arrestation.

La rencontre qui s’est tenue dans la salle d’exposition de la Mairie du 2ème arrondissement de Paris a vu la participation de certaines personnalités à l’instar d’Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de Rsf, d’Alain Massé, ex directeur général de radio France, par ailleurs coordonnateur de Cirlav. camer.be. Il y’avait également Florent Gaël directeur Afrique de la Fidh. Cette conférence de presse s’est tenue en prélude à l’audience prévue le 22 janvier 2019 au Tribunal criminel spécial.

Ce jour-là, Amadou Vamoulké comparaîtra pour la énième fois le 22 janvier 2019 devant le tribunal criminel spécial (Tcs). Depuis l’ouverture du procès devant le Tcs en juillet 2017, l’affaire a déjà été renvoyée 15 fois de manière successive sur les 16 audiences programmées sans que les débats ne puissent s’ouvrir. Il a été directeur général de la Crtv de 2006 à 2016. L’ancien Dg a été inculpé sur la base d’un rapport de contrôle de vérification des inspecteurs des services du contrôle supérieurs de l’Etat, sur sa gestion et celle de son prédécesseur Gervais Mendo Ze.

18janv.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo